Solidarité envers les sinistres des conflits au centre et des inondations : Le Hcim sollicite la générosité des Maliens

1

Face aux mauvaises conditions de vie des réfugiés suite au conflit au Centre du Mali et des sinistrés des inondations, le Haut conseil islamique du Mali (Hcim), a décidé de faire des quêtes et recueillir des dons en faveur de ces victimes. Pour faire des émules, Ousmane Cherif Madani Haïdara a mis 5 millions Fcfa dans la cagnotte. Il a été suivi par Harouna Sangaré qui a donné 1 million. Les aides sont reçues dans les grandes mosquées de Bamako et celles des capitales régionales. Les généreux donateurs peuvent aussi appeler au 20-29-60-78.

L’annonce de cette collecte de dons a été faite le dimanche 16 juin 2019 au cours d’une conférence de presse animée par Ousmane Chérif Madani Haïdara et des membres du bureau du Hcim. Cette quête, selon le conférencier, a pour seul objectif de soulager la souffrance des réfugiés des conflits du centre du Mali et des sinistrés des inondations qui vivent dans des conditions difficiles, surtout en cette période de pluviométrie. A ses dires, face à ces désastres, le Hcim ne peut pas rester inactif. “Il s’agit pour nous de mettre en œuvre les prérogatives du Hcim qui est de secourir et de faire des bénédictions pour ceux qui en ont besoin. C’est ainsi que le Hcim a décidé d’apporter des dons et des bénédictions aux réfugiés et des victimes des inondations”, a-t-il affirmé. Sur les tueries au centre du pays, Haïdara a rappelé que l’Islam est une religion de tolérance, d’union, de fraternité qui bannit la violence sous toutes ses formes. Il a appelé les Peuls et les Dogons à se donner la main pour faire la paix et vivre dans la cohésion. Il a laissé entendre que, dans les prochains jours, le Hcim invitera la Minusma à venir s’expliquer sur sa mission au Mali.

“Il n’y a pas de conflits ethniques ni religieux au Mali “, dixit Haïdara

D’après le président du Hcim, il n’y a pas de conflits ethniques ni religieux au Mali. “L’Islam ne peut pas être un motif de conflit entreles Maliens qui ont toujours vécu ensemble en symbiose”, a-t-il avancé. A la suite de Haïdara, le 1er Vice-président du Hcim, Ibrahim Kantao, ajoutera qu’il s’agit pour le Hcim d’éteindre les conflits au centre du Mali. Et le premier travail du Hcim est de voler au secours des réfugiés et des sinistrés des inondations qui ont besoin de la solidarité de tous les Maliens.

Selon le secrétaire général du Hcim, Thierno Hady Thiam, les collectes des dons se feront dans les grandes mosquées de Bamako, des capitales régionales. Ils seront ensuite acheminés au Hcim. Les bonnes volontés peuvent appeler au 20-29-60-78. Et il est demandé à toutes les associations musulmanes de jouer leur partition dans cette quête afin de soulager leurs frères en détresse. “Pour cette quête, les musulmans doivent être les premiers à donner l’exemple afin de faire des émules”, a-t-il sollicité. Sur place, le président du Hcim, Chérif Ousmane Madani Haïdara, a mis la main à la poche en mettant 5 millions Fcfa dans la cagnotte. Il a été suivi par Harouna Sangaré qui a donné 1 million Fcfa.

Pour Mohamed Traoré (4e vice-président du Hcim), les musulmans sont des frères et sœurs de la même famille. A ce titre, ils doivent se soutenir mutuellement, surtout dans des moments difficiles. “Le sang du Malien ne doit pas couler. Les ennemis du pays veulent passer par des subterfuges pour opposer les Maliens afin de créer une guerre civile au Mali. Les Maliens ne doivent pas tomber dans ce piège.

Et les autorités maliennes doivent donner la bonne information aux Maliens sur cette crise. Sinon, il n’y a pas de conflits ethniques ou religieux au Mali qui est un pays de tolérance. Au Mali, il y a des musulmans, des chrétiens, des non croyants. Et tout ce beau monde vit en harmonie”, a-t-il dit.

Le Hcim prévoit d’organiser, ce vendredi 21 juin 2019, des séances de bénédictions dans les grandes mosquées pour une bonne pluviométrie au Mali. Des bénédictions ont mis fin à la conférence de presse.

               Siaka DOUMBIA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Vous bouffez tout l’argent du contribuable et vous venez demander des soutiens à des gens qui peinent à manger 2 fois par jour. Dans les meilleurs moments la solidarité Malienne est incomparable mais par les temps qui courent la volonté ne suffira pas il faudra avoir les moyens de cette solidarité et ce sont ces moyens qui manquent le pays étant pris en otage par UN PETIT MILLIER DE CORROMPUS.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here