Soutien aux populations les plus vulnérables au Mali : L’ONG Qatar Charity injecte 108.649.950 Fcfa à Ouélessébougou pour abriter le centre d’autopromotion de la femme, de l’enfant et de la famille

0

Hier, jeudi 7 octobre 2021, a eu lieu à Bamako, la signature d’ accord de partenariat entre le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille (MPFEF) et l’ONG Qatar Charity. Le document est paraphé par le MPFEF, Mme Wadidiè Founè Couliblay, et le Directeur de l’ONG Qatar Charity/ bureau du Mali, Saïd Zoulgami, en présence de l’Ambassadeur de l’Emirat du Qatar au Mali, SEM Ahmad Abdouraham Al-Senaïdi, des membres du cabinet du ministère, du Maire de Ouéléssébougou, des responsables des services centraux, services rattachés et organismes personnalisés du département. «Le don est d’un citoyen Qatari qui a bien voulu offrir gracieusement cette infrastructure à ses sœurs du Mali en souvenir à la mémoire de sa mère défunte afin de les aider à améliorer leurs conditions de vie», a fait savoir le directeur de Qatar Charity au Mali, avant de préciser qu’il est estimé à hauteur de 108.649.950 Fcfa.

Selon Wadidié Founè Coulibaly, le présent accord de partenariat entre les deux parties est conclu sur la base de l’accord-cadre signé entre le Gouvernement malien et l’ONG Qatar Charity institué par l’accord cadre N°001116 du 17 novembre 2009, l’autorisant à intervenir au Mali dans le domaine du développement et de l’humanitaire. C’est dans cette dynamique, dit Wadidiè Founè,  que les deux parties sont convenues  d’établir un cadre juridique et légal de partenariat leur permettant de coopérer par rapport à la  conception de cadres stratégiques, de programmes et des études en vue d’atteindre les objectifs de développement durable et d’apporter une réponse aux besoins des  couches sociales vulnérables. Parmi les points à retenir dans ce sens, ajoute Wadidiè Founè, on peut citer entre autres : le renforcement des efforts conjoints de coopération pour atteindre les objectifs de développement durable dans le domaine de la promotion de la femme, de l’enfant et de la famille ; la contribution active au développement économique, social et culturel des communautés ; l’engagement à promouvoir l’autonomisation économique des femmes, l’assistance à l’enfance et à la famille ; le renforcement des partenariats qui stimulent les efforts de l’Etat et du Qatar pour assurer le bien-être des communautés.

Pour concrétiser cette volonté commune, a indiqué la ministre Wadidiè Founè, l’ONG Qatar Charity se propose déjà de construire, d’équiper et de mettre à la disposition du Ministère, un centre d’autopromotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille. Le coût de réalisation de cet important investissement à l’endroit de notre pays est estimé à Cent huit million six cent quarante-neuf mille neuf cent cinquante francs (108.649.950 F). Mme Wadidiè Founè a promis à ses interlocuteurs que des dispositions seront prises par son département et la Mairie de Ouelessebougou pour la mise à disposition du personnel et le suivi du fonctionnement conformément à nos engagements. Pour terminer, la ministre Wadidiè a fortement félicité les autorités administratives et communales de Ouéléssébougou pour leur diligence dans la mise à disposition de la parcelle pour abriter le centre d’autopromotion de la femme, de l’enfant et de la famille. « Je réaffirme l’engagement de mon département à soutenir les initiatives contribuant à l’autonomisation économique de la femme, de la famille, et l’épanouissement de l’enfant pour un développement durable du Mali», a promis le ministre Wadidiè Founè.

Pour rappel, le MPFEF est un département stratégique et transversal, car tous les programmes du gouvernement ciblent les populations les plus vulnérables constituées généralement de femmes, jeunes (filles ou garçons) personnes vulnérables, entre autres.

Avant, le directeur de l’ONG Qatar Charity a fait savoir que la première convention appelée mémorandum de partenariat général est un document d’entente générale entre les deux parties. Elle a pour objectif de spécifier désormais les conditions générales de collaboration entre les deux services. Quant à la deuxième convention, poursuit-t-il, elle s’inscrit dans le cadre du début de l’application de la première et porte sur l’exécution d’un projet à courte durée, composé de 3 salles de formation ; une infirmerie ; 1’adduction d’eau potable ; une mosquée ; une direction, 3 toilettes. « Le don est d’un citoyen Qatari qui a bien voulu offrir gracieusement cette infrastructure à ses sœurs du Mali en souvenir à la mémoire de sa mère défunte afin de les aider à améliorer leurs conditions de vie », a précisé le directeur de Qatar Charity au Mali.

Hadama B. Fofana

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here