Station Malisadio en Tombola : Une initiative citoyenne

0

Une fois n’est pas coutume dit un adage africain. C’est fort de cette vérité proverbiale que le groupe «Station Mali-sadio» ne s’est pas dérogé de cette règle et se projette de lancer la énième édition de la de remise tombola, prévue le 12 décembre prochain. A cet effet les responsables ont organisé une conférence de presse ce samedi 28 novembre 2015 à la station Mali-sadio sise à l’hippodrome.

Pour le promoteur, cette tombola est devenue une tradition au fil des ans : «Nous organisions ces tombolas pour encourager nos fidèles clients, cette année celle-ci est bien différente des précédentes éditions» a t il explique. Avant d’ajouter que les débuts étaient difficiles car une seule moto était offerte à l’origine au gagnant ; mais cette fois-ci, nous comptons offrir plus de 3 motos et beaucoup d’autres cadeaux, a-t-il précisé.

Il faut noter que cette remise de cadeaux de tombola aura lieu le 12 décembre prochain à l’Hippodrome sur le terrain ‘’UFAP’’ au cours d’une cérémonie de remise.

Un client qui achète à hauteur de 1000 F de carburant bénéficie d’un ticket pouvant lui permettre de gagner des cadeaux, s’il atteint les 60 tickets pour les conducteurs d’engins à 2 roues et 100 tickets pour les revendeurs et les automobiles. Il s’agit de 60 tickets pour avoir la carte tombola pour les engins à deux roues et de 100 tickets pour avoir la carte tombola pour ce qui concerne les revendeurs et les automobilistes. Toutefois, un client qui parvient à atteindre le nombre de tickets demandés gagnerait du carburant bien avant le jour du tirage. C’est pour dire qu’au jour prévu pour le tirage tout ce dont le ticket a atteint de nombre préétabli est invité afin de prendre part au tirage au sort.

«Notre ambition est de conserver la clientèle en la traitant de la plus belle manière possible. Nous ne comptons pas nous arrêter à ce niveau. Les premières heures de la tombola étaient moins de cadeaux, celle-ci est de 3 motos et beaucoup d’autres cadeaux possibles» a indiqué M. Ousmane LAH.

Nous ne voulons pas nous limiter à l’expression «le client est roi» mais nous voulons bien l’exécuter par des gestes symboliques a-t-il martelé en conclusion.

Amadou Camara

PARTAGER