Transition : l’OIF suspend à son tour le Mali

19

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) suspend le Mali de toutes les instances de l’organisation et exige que les  élections générales se tiennent au plus tard en mars 2022.  C’est la teneur d’un communiqué de l’OIF publié le jeudi 3 juin en début de soirée.

Les nuages s’amoncèlent au-dessus du Mali qui est sur le banc des accusés de la Communauté Internationale.  En effet, après la CEDEAO, l’Union africaine, c’est autour de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) de suspendre le Mali de toutes les instances de l’Organisation. Une suspension qui fait suite au  2e coup d’Etat perpétré par le Colonel Assimi Goïta en l’espace de neuf mois.

Toutefois, le Conseil Permanent de la  Francophonie (CPF) dit maintenir les programmes de coopération multilatérale francophone notamment ceux en soutien du processus de rétablissement de l’ordre constitutionnel et démocratique.  A l’instar de la CEDEAO et de l’UA, le CPF  exige la nomination d’un Premier ministre civil et la formation d’un gouvernement inclusif reflétant  respectant la diversité sociopolitique du Mali.

Dans son communiqué daté du jeudi 3 juin, le CPF exige que les élections générales se tiennent au plus tard en mars 2022 conformément à la charte de la transition. Comme les autres organisations internationales, le CPF exige  des militaires la levée immédiate de toutes les restrictions imposées à tous les acteurs politiques, en particulier l’assignation en résidence des anciens Président et Premier ministre.

Cette suspension de l’OIF intervient au même moment où la France décide de suspendre ses opérations militaires conjointes avec l’armée malienne. « C’est une mesure conservatoire et temporaire », rapporte l’Agence France Presse (AFP) qui révèle l’information.  Cette suspension même temporaire compliquera davantage les relations entre les deux pays, beaucoup de maliens étant de plus en plus hostiles à la présence française au Mali.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

19 COMMENTAIRES

  1. ALLEZ-Y AU DIABLE FAIRE VOTRE CHE’, VOTRE SANKARA OU VOTRE MARX AVEC VOS SALES VIES MAIS PAS AVEC LA VIE DU PEUPLE MALIEN!!!!

  2. VIVE LA FRANCE!!!!
    VIVE LES ORGANISATIONS INTERNATIONALES!
    VIVE LE VAILLANT PEUPLE MALIEN!
    ABAS LA CLASSE POLITIQUE LA PLUS BETE DU MONDE
    DES VRAIS VAGABONDS ET DES BANDITS ASSIS DANS LEURS VILLAS CONTRUITES AVECL’ARGENT VOLE’ DES CAISSES DE L’ETAT! ILS ONT EGALEMENT LEURS COMPTES BANCAIRES BIEN GARNIS AVEC L’ARGENT DU MALI QU’ILS ONT VOLE’!!!! ILS SONT ENTRAIN DE POUSSER NOTRE FASO VERS SA DESTRUCTION TOTALE! SHAME ON THEM!!!!
    FAIRE PASSER PAR LES ARMES CETTE CLASSE POLITIQUE DE MERDE EST PROBABLEMENT LE SEUL CHEMIN DE SURVIE QUI RESTE A’ NOTRE FASO! IL FAUT NEUTRALISER CES INCONSCIENTS AVANT QU’ILS NE NEUTRALISENT LE MALI!!!!
    OUMAKO CHI TE’ MALI LA!!!! C’EST UNE CLASSE DE MERDE TOTALE!!!!!

  3. LES PREMIERS ENNEMIS DU MALI SONT LES FAUX DIRIGEANTS INCONSCIENTS, IRRESPONSABLES ET SANS VISION DE NOTRE FASO QUI SONT ENTRAIN DE S’ATTAQUER AUX INTERETS SUPERIEURS DE NOTRE FASO! IL FAUT ETRE FONCIEREMENT IGNORANT, INGRAT ET DE MAUVAISE FOI POUR S’ATTAQUER A’ LA FRANCE ET AUX ORGANISATIONS INTERNATIONALES!!

  4. C’est choquant de voir tous nos pays africains dans cette organisation de merde, en train de faire la promotion de la langue française. C’est une honte et une humiliation pour nous.

    Le Mali doit saisir cette opportunité en or pour quitter définitivement l’OIF.

  5. OIF est a été créée par la France.

    Le Mali en fait partie pour des questions d’argent sinon cette organisation ne nous sert à rien .

    Ça sera une belle occasion de la quitter définitivement.

  6. C’EST VRAIMENT UN BONHEUR DE QUITTER TOUTES SES ORGANISATIONS DE MERDES QUI N’ONT RIEN APPORTER AU MALI QUE DU MALHEUR.
    IL FAUT S’ASSUMER ET ALLEZ VERS L’AVANT PRENONS LE N’KO ET L’ANGLAIS COMME LANGUE.
    CHASSONS LA FRANCE OFFICIELLEMENT AVANT QU’ELLE NE PREPARE UN COUP CONTRE NOUS EN ENVOYANT SES CHIENS DE TERRORISTES.

  7. Si jamais la communauté internationale quitte le Mali, il deviendra un pays “cadavré” laissé aux gémonies des Jihadistes.

  8. Kinguiranke, tu me taquines.
    File moi une chanson de Boubacar Traorée Karkar.
    Là où je suis.On n’en trouve pas.
    Ou Soya de Ali Farka Touré.
    Je te rappelle que les Rwandais avait coupe tout lien avec la France et OIF.
    Apres la France est revenu vers le Rwanda en les filant le secretariat general de OIF.Cette dame là même, Louise ancienne MAE est la patronne.
    C’est pas tout le Rwanda est le seul pays Africain qui n’est pas sur la liste covid de l’EU.
    Nous Maliens nous ne nous respectons pas.Donc les autres ne nous respecterons pas.

  9. Des organisations qui ne servent à rien et il est même mieux de se trouver hors de ces organisations que d’y être dedans. Promouvoir l’écriture n’ko ainsi que nos langues nationales, ce sont les chemins de développement du Mali.

    • Totally agree with you and in addition let us do what Kagame did in Rwanda, make English a second language as French, that would be very advantageous for our economic and social development!

  10. Some organizations have such untrustworthy appearance. What Vice President Goita have professed he will do upon becoming president is obligated by African plus European organizations as if Vice President Goita have not already professed those are his intentions at due time.
    That is method of demanding employed by those who are weak or/ plus putting on exhibition. Time would be better spent managing evil plus murderous terrorists/ jahadists.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

    • These organisations and agencies are indeed all-made in France- and for the protection of France best interests around the world including the exploitation and enslavement of Africans! We have to rebel and emancipate ourselves from French slavery as nobody else will do it for us!

  11. Quel bonehru, nous sommes libres maintenant de parler Bamanan, Anglais, Zulu, Espagnol, Bantu, Hutsi, Bobo, Soninke, Guerze, Yoruba, Sonrhai, Baoule, Minianka, Igbo, Fulfulbe, Bozo, Senoufo, Khasonka, Bete, Maninka, Bamileke, Tamacheck, etc….

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here