‘’Urgences panafricanistes Mali’’ au sein de l’institut français : « Non au franc CFA ; Non à la France-Afrique, Non à l’armée française »

3

Dans le cadre de son combat contre le franc CFA, la branche du  mouvement panafricaniste de Kemi Seba au Mali,  ‘’urgence panafricaniste Mali’’ a, après  être empêchée  de manifester le 23 février dernier par les forces de sécurité pour raison de non-autorisation, a changé de fusil d’épaule.    C’était dans la cour même  de l’institut français à Bamako  que le mouvement conduit Bassaro Sylla a dit non  aux Français et  à sa monnaie de la colonisation.

Dans l’après-midi du  jeudi 28 février 2019, plus d’une dizaine de militants panafricanistes s’était rendue dans la cour de l’institut français de Bamako au Mali pour dire à haute et intelligible voix non à ce qu’ils qualifient de la nouvelle forme de colonisation monétaire. Ils diront qu’il est enfin temps  d’ « arrêter de sucer le  sang des Africains ».

Selon les manifestants, toutes les politiques de partenariat de la France avec l’Afrique sont des moyens de maintenir la mainmise sur la richesse de ce continent en complicité avec certains dirigeants africains. Parallèlement au franc CFA, les manifestants disent aussi  en avoir marre de la France, de la coopération française, de l’institut français, de la France- Afrique et de l’armée française en opération au Mali.

Le leader du mouvement Bassaro Sylla a,  dans son message, tenu à  rappeler que son mouvement n’est  ni  violent encore moins destiné  au peuple français, mais à la politique  d’ingérence  de la France, dévastatrice de  l’Afrique : « … Aujourd’hui, nous sommes venus vous dire de faire  énormément attention parce que  la jeunesse africaine est plus que jamais  décidée . Nous sommes en colère, mais actuellement, nous sommes venus pacifiquement, nous sommes venus vous dire  de laisser nos territoires. Nous ne sommes pas contre le peuple français, mais  contre l’oligarchie française… », a-t-il déclaré dans son message.

ISSA DJIGUIBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. comrades communique from Julu Mandingo to Julu Ubuntu, Muslim Ubuntu plus Christian Ubuntu. One thing young adults of Mali should have learned from recent occurrences in Africa that when subconscious mind of sufficient number of Ubuntu awaken conscious mind find ways to achieve due plus beneficial goals. We will over throw by vote if allowed sycophants to Europe that sacrifice our living conditions to appease their foreign European masters plus their master criminal ways. Young adults at every turn possible non violently show IBK government In Kind treatment making all citizens wary of what is being done plus what is ultimate goal. It is by that method you will not only grow in size but you will grow having reliable personnel.
    Sycophant tyrant Ubuntu leaders of Africa will all be removed from office during this generation thereof living conditions for whole will be greatly upgraded. We will no longer tolerate Ubuntu leaders keeping masses of Ubuntu in poverty so that they may maintain power plus undue excessive riches.
    Very much sincere,
    Henry Author(people of books) Price aka Obediah Ubuntu IL-Khan aka Kankan aka Gue.
    translationbuddy.com

  2. Je pense que c’est dans l’interet des Maliens/Maliennes et surtout des Africains/Africaines de se joindre a votre mouvement car l’oppresseur ne va jamais donner la liberte a l’oppresse sauf si ce dernier engage une lutte contre l’oppresseur. La position de la france en Afrique supporte cette affirmation aujourd’hui. Les Africains parlant francais n’ont eu encore la liberte de la main de la france d’ou leur independance. Je vous remercie cas meme de se lever contre ce pays imperialiste au Mali et en Afrique qui a rendu la vie difficile aux Africains/Africaines grace a sa violence et propagande.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here