10e édition du championnat d’Afrique de bras de fer sportif : Le double pari réussi de la Fédération malienne de bras de fer sportif

0

Du 11 au 14 juillet 2019, s’est tenue la 10e édition du championnat d’Afrique de Bras de Fer Sportif à Bamako (Mali). 12 pays à savoir le Ghana, la Guinée, le Nigéria, le Sénégal, le Togo, l’Egypte, le Niger, le Bénin, la Côte-d’Ivoire, le Cameroun, le Burkina Faso et le Mali. Plus de 300 athlètes ont pris part à cette compétition dans les deux épreuves à savoir Bras droit et Bras gauche. A noter que les personnes frappées d’handicap ont aussi pris part à ce championnat d’Afrique. Avec l’organisation de cette 10e édition du championnat d’Afrique, c’est une nouvelle page qui s’écrit dans l’histoire du Bras de fer sportif au Mali tant cette discipline avait eu mal à se faire accepter par le public malien. Mais grâce à la détermination et à la perspicacité de Daouda N’Diaye dit Barkley pour les uns et David pour les autres, cette discipline a forcé l’admiration et l’engouement auprès du public sportif malien. Il est vrai que cette discipline a été soutenue par Mme Keita Aminata Maiga bien qu’elle ne devienne la Première Dame de la République depuis 2013. La tenue de la 10e édition du championnat d’Afrique en plus d’être une récompense pour les fondateurs de cette discipline, est la preuve que le Mali est un pays fréquentable et un pays de paix, de tolérance et de bravoure.  Au terme de cette compétition, le Mali s’est classé premier devant l’Egypte et le Nigéria. A noter que le nouveau champion d’Afrique de bras de fer (Bras droit) est malien en la personne d’Abdoulaye Sissoko dit Allemand. Il a battu en finale son compatriote Cheick Diallo dit Danger.  Le titre de champion d’Afrique (bras gauche) s’appelle Julien Boumsong (Cameroun) et non moins secrétaire général de la confédération africaine de bras de fer sportif.  Comme on le voit ce fut un double pari réussi par la fédération malienne de Bras de fer Sportif. Avec la réussite de ce championnat d’Afrique, on peut dire sans se tromper que le mérite revient à la fédération malienne de Bras de Fer Sportif soutenu par les plus hautes autorités du pays à travers le ministère de la jeunesse et des sports dirigé par le jeune ministre Arouna Modibo Touré.

Saïd

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here