Championnat national ligue 1 : Le camp Bavieux dit niet

2

Le Camp de Mamoutou Touré dit Bavieux n’est pas prêt à participer au soi-disant championnat national de football Ligue 1 que le Comité de normalisation de la Fédération Malienne de Football dirigé par Mme Daou Fatoumata Guindo compte organiser. “Aucun club ne participera à cette compétition. Le message est très clair. Trop, c’est trop. Au lieu de régler la crise, le Comité de normalisation est en train de l’aggraver. C’est pour vous dire que Mimi ne peut plus gérer cette affaire”, nous a confié le Président de la ligue de football de Bamako, Kassoum Coulibaly dit Yambox.

Notons que Mme Daou Fatoumata Guindo et son équipe sont désormais forcloses. Elles ne sont plus dans le délai pour convoquer une Assemblée générale ordinaire ou même extraordinaire puisque leur mandat prendra fin, le 28 février prochain. Et pour la première fois dans les annales des litiges sportifs, le Tribunal arbitral du Sport (TAS) n’a pas donné de délai pour l’exécution de la Sentence du 15 novembre 2018.

Le Comité de normalisation devrait en principe convoquer l’Assemblée Générale élective avec le quorum de l’installation de son bureau. Et laisser au nouveau Comité exécutif de gérer cette affaire de la sentence du TAS, qui n’est autre que de tenir une Assemblée générale ordinaire avec le même ordre du jour que lors de l’Assemblée générale ordinaire du 10 janvier 2015. Ce n’est qu’une journée de travaux. Et puis, c’est fini. Nulle part, on ne parle de convoquer l’Assemblée élective avec le quorum du 10 janvier 2015.

Voilà comment Mme Daou Fatoumata Guindo est tombée dans son propre piège. Finalement, les responsables de la CAF et de la FIFA ont compris son jeu. Selon nos informations, Mimi et le Président de la CAF, Ahmad ne parlent plus le même langage dans cette affaire. Puisque tout le monde a compris que tout le problème aujourd’hui, c’est elle.

El Hadj A.B. HAIDARA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Je me demande comment on confier la presidence du COnor a cette dame. et tout se passe sous le regard complaisant du minister des sports.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here