Coupe d’Afrique des Nations 2021 : le Mali éliminé par la Guinée équatoriale aux tirs au but !

0

Le Mali affrontait la Guinée équatoriale au Limbe Stadium ce mercredi soir pour le dernier huitième de finale de cette Coupe d’Afrique des Nations 2021, qui donnera le prochain adversaire du Sénégal en quarts. Les Aigles de Mohamed Magassouba souhaitaient confirmer leur bonne phase de poules, avec une première place du groupe F à la clé. Pour ce faire, le sélectionneur malien alignait son milieu type Haidara-Camara-Bissouma, soit l’un des meilleurs entrejeux sur le papier de la compétition. Le Nzalang Nacional de Dani Guindos sortait d’une poule compliquée (2e du groupe E devant l’Algérie et derrière la Côte d’Ivoire) et voulait continuer à créer la surprise pour prolonger son aventure camerounaise.

La première période de la rencontre était plutôt mouvementée entre les deux sélections, même si elle semblait pencher au fil du chronomètre en faveur des Maliens. D’abord dangereux sur les grosses occasions vendangées par Ibrahima Koné dès l’entame de match (7e) et Amadou Haïdara après la demi-heure de jeu (33e), les Aigles avaient failli obtenir un penalty avant la pause (40e), mais le camion-régie intervenait et amenait l’arbitre à changer sa décision après consultation. Face à eux, des Equatoguinéens engagés, parfois trop (3 cartons jaunes), mais qui réussissaient à se démarquer sur certaines séquences, notamment sur coups de pied arrêtés (26e).

Les Aigles battaient de l’aile
Au retour des vestiaires, les hommes de Mohamed Magassouba démontraient les mêmes intentions offensives lors du premier quart d’heure du second acte par l’intermédiaire d’Yves Bissouma (48e) et Mohamed Camara (58e). Néanmoins, dans les 30 dernières minutes, la rencontre semblait de plus en plus équilibrée, ce qui tournait à l’avantage du Nzalang, qui avait même la possibilité de surprendre le Mali dans les dernières minutes du temps réglementaire si Emilio Nsue était plus lucide dans le dernier geste à l’intérieur de la surface de réparation. Deux équipes déterminées à marquer, mais également à bien défendre : cela donne un match nul et vierge après le temps réglementaire, obligeant les deux nations à se départager au minimum sur des prolongations.

Les deux périodes de 15 minutes ne leur permettaient pas non plus de démarquer la marque, aucune ne dominant réellement la prolongation. Le Mali connaissait même un coup dur à la 109e minute avec la sortie sur civière du Rémois Moussa Doumbia. Après 120 minutes jouées, Maliens et Équatoguinéens devaient passer par la terrible épreuve des tirs au but. Après une séance de penalties hitchcockesque et deux gardiens de but héroïques, c’est le portier d’Alavés Jesus Owono qui donnait la victoire à la Guinée équatoriale (6 t.a.b. à 5), qui jouera le Sénégal le 30 janvier prochain.

SOURCE: https://www.footmercato.net/

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here