Crise du football malien : Les joueurs tirent le diable par la queue

0

La grave crise qui secoue le football depuis une année risque de gommer le football malien sur la scène africaine et mondiale. A cause de cette crise, c’est le sauve qui peut dans la tanière des footballeurs maliens. En effet, ce sont les footballeurs qui font les frais du jeu trouble des dirigeants du football malien.  Sevrés de compétitions, les joueurs du championnat malien sont en train de tirer le diable par la queue.

Embourbé depuis une année dans une grave crise, le football malien est entrain de mourir à petit feu au vu et au su des dirigeants qui pourtant claironnent chaque jour que leur leitmotiv est l’essor de ce sport. Après les supporters qui ne savent plus à quel saint se vouer, c’est le tour des principaux acteurs du football que sont les joueurs de palper la dure réalité de cette inertie du sport roi. Les joueurs du championnat malien tirent le diable par la queue. Sevrés de compétition sur le plan national et privés de prime de match et de salaire pour certains, les joueurs vivent dans la précarité totale. Ils ne parviennent plus à joindre les deux bouts et c’est le sauve qui peut dans la caverne des footballeurs maliens. Certains étrangers ne parvenant plus à payer leur loyer se verront bientôt mis à la porte par les huissiers devenant du coup des sans domicile fixe.

Les généreux supporters qui venaient très souvent au secours des joueurs sont découragés par la tournure que prend la crise et préfèrent s’occuper de leurs familles que des joueurs. « C’est la croix et la bannière pour les joueurs maliens en ce moments, rares sont ceux qui mangent à leur faim depuis le début de cette crise. Un joueur n’a de valeur que lorsqu’il joue et fait gagner son équipe. Si les résultats sont au rendez-vous, la motivation  suivra. Les compétitions auxquels nous nous livrons n’attirent point les supporters qui sont en réalité nos principaux bailleurs de fonds. C’est les cotisations des supporters qui permettent aux présidents de payer les primes et les salaires des joueurs et sans eux, les joueurs mourront à petit feu et c’est la triste scène à laquelle nous assistons maintenant. Il est temps de trouver une solution à cette crise sinon, le football malien est entrain de prendre une pente qui le mènera à la boucherie», nous a confié, dans l’anonymat, un joueur du championnat. « Moi j’ai été chassé de ma maison et c’est grâce à la générosité des parents d’un coéquipier que j’ai un endroit ou passer la nuit. Je n’arrivais plus à payer mon loyer et on m’a mis à la porte. J’avais de la peine à trouver de quoi manger à plus forte raison payé mon loyer. Je ne pensais pas que le football malien, ce football chatoyant sur la scène africaine à travers les performances de ses clubs, pouvait tomber aussi bas. Je ne suis pas le seul à vivre cette situation beaucoup de joueurs triment comme moi » ajoute un  joueur étranger dégouté par la crise. « Cette crise n’a que trop durée, et il est grand temps que les responsables prennent leur responsabilité pour tirer cette affaire au clair afin qu’on puisse retrouver les gradins pour supporter nos équipes. Avant la crise, chaque soir on se retrouvait sur le terrain d’entrainement de notre équipe pour applaudir nos joueurs, mais avec cette crise qui tarde à trouver une issue heureuse, trop c’est trop » clame un supporter, lui aussi dépité par la crise. C’est toutes les couches du football qui sont entrain de périr à cause de cette grave et ardente crise qui secoue le football malien depuis une année. Les joueurs du championnat sont entrain de tirer le diable par la queue et  il urge que les responsables prennent leur responsabilité afin que les principaux acteurs puissent retrouver les pelouses tout en renouant d’avec leur prime et salaire pour dire au revoir à la précarité dans laquelle certains vivent désormais. Cela permettra aussi aux supporters de regagner les gradins afin de supporters leurs équipes tout en mettant la main à la poche pour venir à la rescousse des joueurs qui traversent des périodes sombres et enfin permettre au football malien de retrouver sa place dans le gotha du football continental au grand bonheur de tous les maliens. Tel est l’ardent vœu des footballeurs maliens.

Moussa Samba Diallo

PARTAGER