Football: Bavieux Touré élu au Conseil de la FIFA

0

La 43è Assemblée générale de la confédération africaine de football (CAF) s’est déroulé vendredi dernier à Rabat, au Maroc. Les 52 associations membres présentes ont procédé à l’élection des représentants du continent au sein du Conseil de la FIFA. Ainsi, le président de la Fédération malienne de football, Mamoutou Touré, le Marocain Fouzi Lekjaa, le Nigérian Amaju Melvin Pinnick et le Béninois Mathurin De Chacus intègrent l’instance, tandis que l’Egyptien Hany Abo Rida est le seul membre sortant reconduit.

«Je viens ce jour vous informer de mon élection au conseil de la FIFA. En intégrant le gouvernement mondial du football, je remercie le tout puissant pour cette bénédiction pour moi l’enfant de Bozola. Je prie le tout puissant qu’il me donne la force de servir aux mieux les intérêts du football. Je vous exhorte à me garder dans vos prières. Je remercie toutes les personnes qui m’accompagnent au quotidien: « Agir Ensemble », a twitté Mamoutou Touré «Bavieux» après son élection. L’Algérien Kheïreddine Zetchi avait quant à lui renoncé à quelques heures du scrutin, tandis que le Congolais Constant Omari avait vu sa candidature invalidée. Chez les femmes, Isha Johansen (Sierra-Leone) a devancé la sortante Lydia Nsekera (Burundi).

 

Ousmane CAMARA

 

Les membres africains élus au Conseil de la FIFA :

Groupe linguistique francophone : Mathurin De Chacus (Bénin) et Mamoutou Touré (Mali).

Groupe linguistique anglophone : Amaju Melvin Pinnick (Nigeria) + Patrice Motsepe (Afrique du Sud) en tant que président de la CAF.

Groupe linguistique arabophone, lusophone et hispanophone : Fouzi Lekjaa (Maroc) et Hany Abo Rida (Egypte).

Représentante féminine : Isha Johansen (Sierra-Leone).

CAF : Dr Patrice Motsepe, président

La 43è Assemblée générale de la CAF, réunie le vendredi 12 mars 2021 à Rabat, au Maroc, a porté le Dr Patrice Motsepe à la présidence de la Confédération africaine de football. Le Sud-Africain entame ainsi un mandat de quatre ans après une élection sans opposition par les Associations membres de la CAF. En se rendant à l’Assemblée générale, l’Afrique a adopté une posture unificatrice, qui a vu les trois autres candidats, à savoir Augustin Senghor, Ahmed Yahya et Jacques Anouma se retirer de la course à son profit.

Lors de son allocution à l’Assemblée générale, le président de la FIFA, Gianni Infantino, qui était présent à Rabat, a félicité les Associations membres du continent pour l’unité dont elles ont fait montre durant ces dernières semaines. A 59 ans, Patrice Motsepe est un homme d’affaires et philanthrope sud-africain accompli, qui n’est pas étranger au football. Pendant près de deux décennies, il a été président du club sud-africain, Mamelodi Sundowns.

Lors de sa première adresse en tant que président de la CAF, Patrice Motsepe a mis l’accent sur l’émergence d’une «nouvelle CAF» pour porter le football africain à de nouveaux sommets. «Le visage du football africain ne sera plus jamais le même et je suis très enthousiaste. Il est urgent de produire des résultats. Nous devons nous assurer que le football africain n’est pas seulement compétitif, mais est aussi une réussite mondiale. L’Afrique dépense des millions de dollars chaque année pour payer les droits télévisuels et voir des matchs en dehors de l’Afrique. Il est nécessaire de fabriquer nos propres produits. « 95% de nos conversations porteront sur le football, mais aussi 5% où nous discuterons de l’importance des partenariats avec le secteur privé. Nous devons restaurer la fierté, la dignité et le respect de l’Afrique », a déclaré Motsepe. « L’urgence est grande et nous le savons tous. Nous devons réduire la distance entre les membres et la CAF. Nous comprenons clairement ce qui doit être fait. Parfois, nous trouvons des mots fantaisistes pour décrire ce qui doit être fait, mais le plus important est la mise en œuvre. » Patrice Motsepe s’est engagé à se rendre dans chacune des 54 Associations Membres de la CAF au cours des 12 prochains mois, afin de comprendre les problèmes auxquels elles sont confrontées et les aider à créer de meilleures relations avec les entreprises. L’organe suprême de la CAF a également approuvé de décisions importantes : Le rapport d’activité et des états financiers au 30 juin 2020, ainsi que le budget pour 2021-2022 évalué à près de 118 millions de dollars dont 97 millions consacrés au football et à son développement. On note aussi le passage du nombre de Vice-Présidents de 3 à 5 afin d’assurer une meilleure représentation de toutes les composantes de la CAF au sein du bureau du Comité exécutif, ainsi qu’une redéfinition des limites de l’exercice du contrôle d’éligibilité par la commission de gouvernance de la CAF notamment pour le Président et les membres du Conseil de la FIFA. Ce n’est pas tout. S’y ajoute la modification des conditions d’admission à la qualité de membres de l’organisation.

Le Comité exécutif de la CAF nouvellement élu a tenu sa première réunion ce samedi 13 mars 2021 à Rabat, sous la présidence du Dr Patrice Motsepe. Les décisions suivantes ont été prises à l’unanimité : la cooptation d’Ahmed Yahya au Comité exécutif, les postes de Premier vice-président à Augustin Senghor (Sénégal), de deuxième vice-président à Ahmed Yahya (Mauritanie), de troisième vice-président à Suleiman Waberi (Djibouti), de cinquième vice-président à Kanizat Ibrahim (Comores).

Le Comité exécutif a également nommé Seidou Mbombo Njoya (Cameroun) au poste de quatrième vice-président et Veron Mosengo-Omba au poste de secrétaire général de la CAF.

Ousmane CAMARA

Les membres élus au comité exécutif de la CAF :

Zone Nord : Wadie Jary (Tunisie)

Zone Ouest A : Mustapha Ishola Raji (Liberia)

Zone Ouest B :  Djibrilla Hamidou (Niger)

Zone Centre : Seidou Mbombo Njoya (Cameroun)

Zone Centre-Est : Suleiman Waberi (Djibouti)

Zone Sud : Elvis Raja Chetty (Seychelles) et Maclean Cortez Letshwithi (Botswana)

Représentante féminine : Kanizat Ibrahim (Comores)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here