Présidence de la fédération malienne de football : Un duel de titan entre Mamoutou Touré et Salaha Baby

2

L’élection pour la présidence du nouveau comité exécutif de la fédération malienne de football du 29 Août prochain promet un duel de titan entre Salaha Baby président de la ligue de football de Tombouctou et Mamoutou Touré dit Bavieux le vice président de l’AS Réal de Bamako. Alassane Souleymane le troisième candidat retenu par la commission électorale vue la composition  de sa liste ne pèsera pas lourd dans la balance.

La grave crise qui secoue le football malien et qui a failli le rayé de la carte du football tend vers sa fin. La commission électorale a rendu le Mardi 06 Août la liste des candidats retenus pour pouvoir briguer la présidence du comité exécutif de la fédération malienne de football, ils sont au nombre de trois : Salaha Baby, Mamoutou Touré dit Bavieux et Alassane Souleymane. Le match se jouera entre les deux premiers cités qui livreront un beau duel de titan tandis que le troisième servira d’arbitre pour départager les pachydermes. Longtemps embourbé dans une crise multiforme et qui a déchiré des tissus sociaux,  cette élection est attendue par les acteurs du ballon rond et espèrent tous qu’elle emportera avec elle les vieux démons qui aspiraient à rayer de la carte du football mondial. Prévue pour le 29 Août 2019, cette élection pour briguer la présidence du comité exécutif de la fédération malienne de football est cruciale et couronnera un président qui aura pour lourde de tache de gommer les multiples maux qui minent le sport roi malien ; de diagnostiquer et d’apporter un remède efficace permettant au football malien de reprendre sa place dans le gotha des nations les plus côtés , de rassembler les acteurs afin qu’ils soufflent dans la même trompette. Un nouveau président pour poser les jalons de l’essor d’un football malien malade depuis plus de quatre ans. Plongé dans une crise sans précédent, le football malien est sur le point de renaitre de ses cendres et cette assemblée générale qui se pointe à l’horizon est une dernière chance pour les différents acteurs du sport roi malien d’enterrer la hache de guerre et de fumer le calumet de la paix au bonheur de ce football tant déchiqueté et émietté au profit des intérêts personnels et au détriment des premiers acteurs que sont les footballeurs. Il est grand temps qu’un nouveau vent souffle sur le football malien emportant sur son passage les oiseaux de mauvais augure qui n’aspirent qu’à sa dégringolade. L’assemblée générale du 29 Août prochain doit permettre au sport roi malien de partir sur des nouvelles bases consistantes. Les deux favoris plus les trois outsiders doivent savoir qu’ils hériteront d’un football à la croisée des chemins et que c’est à eux de le mettre sur la voie du progrès.

Moussa Samba Diallo

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Alassane n’a pas un seul club à fortiori une ligue derrière lui.COmment pourrait il gagner. S’il gagne une voix il doit s’estimer heureux.

  2. Alassane SOULEYMANE a toutes les chances de devenir le nouveau Président de la FEMAFOOT afin d’apporter les réformes nécessaires au développement de notre football à savoir : la création d’une ligue professionnelle et d’un championnat professionnel, la dotation de nos clubs en moyens financiers pourqu’ils puissent jouer sur leurs propres terrains afin de generer beaucoup d’argent pour recruter de très bons entraîneurs et de très bons joueurs , la création en plus de la Direction technique Nationale qui existe déjà une Direction du Management qui s’occupera de la recherche de sparings partenaires pour nos sélections nationales et nos clubs et d’une Direction du Marketing qui s’occupera de la recherche de véritables sponsors capables d’injecter de l’argent dans notre championnat professionnel, le recrutement pour nos différentes sélections nationales d’entraineurs de haut niveau en se basant tout d’abord sur l’expertise locale et combler par d’autres expertises. Tant qu’on ne change pas la gestion autour de notre football en le confiant à un visionneur comme Alassane SOULEYMANE, notre sport roi ne nous produira pas de résultats.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here