Etat de l’internet au Mali : 90,1% des internautes se plaignent de la lenteur de la connexion à certaines heures de la journée

0

En octobre et novembre 2018, Internet Society Mali (ISOC- MALI) a effectué une étude sur l’état des lieux de l’Internet au Mali suite aux différentes plaintes des internautes maliens à propos de la disponibilité, la qualité et le coût de connexion, la résilience de l’Internet dans notre pays. Le rapport de cette étude a été présenté aux médias le samedi 29 juin 2019, au siège du patronat malien.

N’ayant pas de moyens financiers suffisants, ISOC-MALI a décidé de mener une première étude sur le sujet dans le District de Bamako. En effet, au dire des responsables,  trois équipes ont été mises en place par ISOC-MALI pour adresser le problème et 11 enquêteurs  recrutés et formés pour procéder à l’interview de 1.000 internautes maliens en présentiel et de 1.000 autres en ligne.

Ainsi, les équipes d’ISOC-MALI ont produit un questionnaire électronique mis en ligne sur smartphone pour collecter les réponses à 20 questions clés sur Internet dans le District de Bamako. De ce fait, les données collectées furent transmises directement à un serveur dédié configuré par les soins d’une équipe technique d’ISOC — MALI.L’objectif de l’enquête consistait à dresser, à la fin de l’étude, un profil le plus objectif possible de l’Internet dans le District de Bamako.

Le Public Cible, de cette étude,  les internautes maliens de tous bords sélectionnés de façon aléatoire parmi: la Société Civile, le Secteur Académique, les Entreprises, la Communauté Technique, le Gouvernement, Autres. A travers cette enquête, ISOC – MALI visait 1 000 personnes en ligne et 1 000 en présentiel, au finish ce sont 2.370 personnes en présentiel et seulement 180 en ligne qui ont répondu aux 20 questions posées par nos enquêteurs.

Les résultats obtenus lors de cette étude révèlent que 98,5% des internautes interviewés ont répondu qu’ils ne sont pas membres d’Internet Society, ce qui montre que les opinions publiées dans le présent rapport reflètent à 98,5% l’opinion de l’internaute lambda et non celle d’ISOC-MALI dont les membres ici ne représentent que 1,5% du total.

Les  résultats de cette étude révèlent également que les Internautes maliens du District connaissent quatre cauchemars principaux: la coupure de la connexion, 87% des répondants affirment connaître des coupures de leur connexion Internet «Assez souvent» à 28,6%; «Souvent» à 56,3%, la lenteur de la connexion Internet, «Assez souvent» à 25,1%; «Souvent» à 71%, la lenteur de la connexion à certaines heures de la journée, 90,1% de l’échantillon l’affirment, le coût élevé qui ne correspond pas du tout à la qualité recherchée par les usagers.

Après ces résultats, ISOC-Mali a fait des recommandations, il s’agit de revoir les tarifs de la connexion Internet à la baisse, contrôler la qualité des services Internet fournis par les opérateurs, continuer à interpeller les opérateurs télécoms et FAI à leur devoir en respectant leurs cahiers des charges en ce qui concerne la résilience et la qualité de la connexion internet, revoir à la baisse les tarifs de la connexion Internet,résoudre les 4 cauchemars des internautes maliens (disponibilité, résilience, coût de la connexion Internet, qualité de service),respecter les cahiers des charges dans l’ensemble du District pour commencer etc.

Ousmane Baba Dramé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here