En marge du sommet des chefs d’Etat Addis-Abeba : Le Président IBK brille de tous feux

4

Dans la capitale Ethiopienne où il a pris part aux côtés de ses pairs africains au 33ème Sommet de l’Union Africaine (UA) dont les assises se sont tenues du 9 et 10 février 2020, avec à son menu des sujets comme la crise libyenne, la crise au Sahel et la mise en œuvre de la zone de libre-échange continentale (Zlec), et avec comme thème principal : « Faire taire les armes crée des conditions propices au développement de l’Afrique », le Président IBK, en sa qualité de Coordinateur de l’Union Africaine pour les arts, la culture et le patrimoine, a offert en marge du sommet un petit déjeuner au collège des pairs qu’il a mis en place pour l’aider à mener à bien sa mission de Leader de l’Union africaine pour les arts, la culture et le patrimoine.

 

Le collège des pairs est composé de 12 chefs d’Etat choisis dans chacune des régions et des grandes aires culturelles de l’Afrique :
Cap Vert, Ghana, Nigeria, Guinée Equatoriale, Congo, République Démocratique du Congo, Maroc, Egypte, Kenya, Ethiopie, Afrique du Sud, et la Namibie. Les Chefs d’Etat du Burkina Faso, de la Guinée et du Rwanda et l’ancien président Alpha Oumar Konaré ont également répondu à l’invitation du Président IBK.

 Lors de la réunion, le Chef de l’Etat a magnifié le rôle des arts, de la culture et du patrimoine dans le développement de l’Afrique et l’affirmation de son identité. Grace à son dynamisme, ses pairs ont fait du président malien, le leader de l’Union Africaine pour les arts, la culture et le patrimoine pour renforcer les échanges intercommunautaires, et interculturels sur le Continent, mais aussi au niveau mondial. Il a donc invité ses Pairs à œuvrer avec lui pour que l’Afrique se dote d’un plan d’action continental qui sera élaboré courant 2020.

Il a également suggéré que l’année 2021 soit déclarée par l’Union Africaine année des Arts, de la Culture et du Patrimoine. Le Président IBK s’est attelé à cette tâche en s’impliquant personnellement, et en multipliant les rencontres en tête à tête avec ses pairs africains, ce qui a permis de créer une large convergence de vue. Les propositions du Chef de l’Etat ont toutes reçu un écho favorable auprès de ses pairs.

O.O

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Le Souci du paraître et de la reconnaissance perdra cet homme.
    Très cher O.O,
    Le Président Brille peut être mais brille pour lui-même et ses laudateurs.
    Rien, au Mali, ne brille…
    Ni les ordures à Bamako, ni notre éducation nationale encore moins notre souveraineté.
    Le Mali est aujourd’hui défiguré et méconnaissable.
    L’article est signé O.O
    Pour la première fois, un ” Djéli ” a honte de son ” djéli-ya”
    Peut être c’est une : Ordure Officielle

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here