Yacouba Katilé de l’UNTM suite à l’échec des négociations : « La grève est consommée et nous irons en grève de 72h à partir de ce mercredi ! »

8

Suite à l’échec des négociations entre le gouvernement et les syndicalistes, le secrétaire général de l’Union nationale des Travailleur du Mali (UNTM), Yacouba Katilé, a confirmé le maintien des 72h de grève qui commencent aujourd’hui (ce mercredi 18 novembre).

C’est parti pour les 72H de grève de la plus grande centrale syndicale du Mali. Emise à la faveur d’un point de presse, l’information a été confirmée par Yacouba Katilé, secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali(UNTM). « La grève est consommée et nous irons en grève de 72H à partir de ce mercredi », a confié Yacouba Katilé. Entamées courant le 13 novembre 2020, les négociations qui devraient permettre d’empêcher cette grève ont débouché sur l’échec. Pourtant, depuis le 2 novembre 2020, l’UNTM avait déposé le préavis de cette grève sur la table du ministère du Travail et de la Fonction publique.   Mais c’est à partir du 10 novembre que la partie gouvernementale a décidé d’envoyer un courrier à la centrale syndicale lui demandant de produire le mémoire en défense pour le démarrage de la phase de négociation. De son côté, l’UNTM a sollicité et obtenu quelques heures avant d’analyser ledit mémoire. C’est après toutes ces démarches que les négociations ont commencé entre les deux parties, le dimanche 15 de ce mois.

Ainsi, en dépit des trois(3) jours d’intenses négociations conduites sous la férule de la  commission de médiation, aucun  accord n’a finalement été trouvé entre les deux camps. Ce qui explique le maintien de la grève de ce mercredi 18 novembre 2020.Selon une source syndicale, ces négociations sont restées longtemps bloquées lors des échanges  entre l’UNTM et le gouvernement quant au point relatif aux indemnités et primes accordées aux magistrats par le régime IBK.A l’issue de la première journée des débats, explique la même source, les deux parties s’étaient entendues sur certains points : les droits des compressés, ceux des partants volontaires à la retraite, la relecture des convention collectives, le code minier.

En plus, il y avait eu d’accord sur la situation de l’UMPP, ainsi que l’intégration des contractuels. Suite à cela, des débats se poursuivaient le 16 novembre dans les locaux du ministère du Travail sans d’autres progrès significatifs, confie-t-elle. En l’occurrence, il convient de rappeler que la corporation syndicale de l’UNTM dénonce une injustice dans le traitement des employés de la fonction publique. De ce fait, elle exige du gouvernement : le règlement des droits des compressés et des partants volontaires à la retraite ; l’octroi à tous les secteurs privés du bénéfice des acquis signés entre le CNPM,le gouvernement et l’UNTM en ce qui concerne la majoration au terme d’un chronogramme de paiement précis au plus tard le 10 novembre 2020 ; la reprise immédiates des travaux de relecture des conventions collectives suspendue, ce au plus tard avant la fin de ce mois de novembre. Parmi ces doléances de l’UNTM, figure l’exigence d’octroyer des indemnités et des  primes spécifiques par catégorie à tous les fonctionnaires de façon équitable, et la fixation d’un chronogramme d’application immédiate pour répondre à la nécessité de restauration de l’égalité, de l’équité et de la non-discrimination.

                                                                                                    Mamadou Diarra

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. Tirons 100 enseignants au volet pour un test d’aptitudes de formateur avant toutes décisions ceci pour voir s’ils ne masquent de carences pédagogiques . Et si c’est le cas, il faudrait procéder au nettoyage des écuries

  2. L’UNTM était assis et regardait toutes ces injustices se négocier sur ses pieds pendant qu’elle menait un combat carrément en dephasage( augmentation âge de la retraite). Maintenant que l’UNTM est entrain d perdre toute crédibilité,elle mène cette fausse danse! KATILE tu dormais avec IBK. Ton combat d’aujourd’hui est illégitime.

  3. Le gouvernement de transition doit suspendre tout les préavis de grève, pendant la transition. Les syndicats sont tombés sur la tête ou quoi ? Ce n’est qu’une transition il faut qu’ils attendent un gouvernement avec des élection.

  4. It seems in all humans greed is greatest promoter of stupidity. Some would wrongfully say ” sexual intercourse” but that in being specific likely would be greed for sexual intercourse.
    Here we have greed for power plus government positions that will facilitate corruption. Stupid ignore need to win war plus that if war is loss there will be no Malian government or if war is prolonged there will be greater poverty. Stupids that call strike know we must win war to survive but commit acts that if their goal is fulfilled will cause loss of war or prolonging of war at best. I bet majority of people calling for strike will not fight war. Less tolerant perception of Malians surely believe people that call strike should be arrested plus held unto war is over. They are committing traitorous acts that assist terrorists plus they know it.
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  5. Le plus souvent les enseignants du publics boudent leurs heures de cours au niveau des écoles publiques pour aller au moment donner des cours aux écoles prives ramasse de l’argent en volant et trichant l’Etat , le nouveau Mali doit corrigé ça

  6. Depuis plus de 25 ans les enseignants Maliens refusent de travaille mais ils ont des augmentations de salaire année par année mais comme les enseignants refusent de travaille au nom de l’argent, gagne plus de salaire mais leurs élèves perdent le niveau d’année en année parce que leurs professeurs refusent de donner des cours , ces enseignants refusent de travaille mais gagne plus de salaire au moment ,les autres fonctionnaire qui travaillent ne bénéficient rien ,cette vérité fait mal aux voleurs de salaire qui ramasse en fins de mois de l’argent sans travaille

  7. Katilé doit avoir honte de cette grève . Ou étais tu pendant ses deux dernière années. Entrain de remplir tes poches au lieu de te battre pour les travailleurs. C’est maintenant qu’on a coupé tes sous que tu veux mettre les battons dans les roues du gouvernements.
    Ou étais tu quand les enseignants étaient en grève?
    Ou étais tu quand les médecins partaient en grève?
    Ou étais tu quand les Préfets, administrateurs civils partaient en grève?
    Ou étais tu quand les DRH, DFM….partaient en grève?
    HONTE

  8. Le comble malien!
    Pendant près de 2 ans les enfants maliens ne partent pas à l’école. L’UNTM n’a pipé un seul mot. Maintenant qu’on trouve une solution à la quasi fermeture des écoles, elle (UNTM) proteste et demande des avantages!!
    On est où là?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here