Le multipartisme au Mali : Un facteur de sous développement dixit Alassane Maiga…

0

Dans un petit entretien avec notre rédaction, Monsieur Alassane Maiga et non moins infirmier d’état au CHU du point-g décrie l’excès de partis politiques dans notre pays. Pour lui, les autorités doivent s’investir pour supprimer plusieurs de nos partis politiques car les pays les plus développés du monde ont pour la plupart seulement deux ou trois partis politiques. Monsieur Maiga, pense également que la politique nous a toujours divisé et souvent même dans nos familles. La solution, selon lui, face à ce problème ne passe que par la suppression de la plupart des partis politiques. Lisez plutôt son point de vue.

multipartis x‘’Je ne suis pas politicien, mais je pense que le multipartisme est entrain de détruire notre cher grand pays. Si la création des partis politiques à pour but de participer au bien être des populations à travers le monde, force est de reconnaitre que le cas de notre pays en est autre chose. Il y a beaucoup trop de partis politiques dans notre pays et la plupart de ces partis politiques ne pensent qu’à leurs propres intérêts personnels. Je souhaiterais que ces partis politiques soient dissous. Dans certaines familles, des frères de lait ne se parlent pas souvent à cause de la politique. Le plus aberrant, la majeure partie des partis politiques ne se réveille qu’à la veille des élections, juste après, ils disparaissent dans la nature et ne refont surface que les élections suivantes. Dans les pays dits développés, il y a très peu de partis politiques et je crois que si nous aspirons au développement nous devons nous inspirer de cette approche politique’’.

Pour ce qui concerne la situation du Nord, Monsieur Maiga pense que le fait de gérer la situation en restant dans les bureaux et le fait de toujours négocier avec les seuls touaregs et arabes du Nord serait à la base de tous les problèmes. Selon lui, les ‘’noirs’’ des régions du Nord méritent la tranquillité car ce sont eux les plus grands travailleurs. Pour terminer, il a présenté ses condoléances aux parents des victimes Français et Tchadiens tombées sur le front.

S’il y a bien un sujet qui défraie la chronique à Koulouba, c’est bien cette histoire de contamination à la plombémie. Au niveau du 8ème arrondissement, ce brillant dossier aurait été confié a Dramane Coulibaly, commissaire de police adjoint. Rappelons que le Directeur du laboratoire, Monsieur Joseph dit Jef Gyamera, reste hostile à la presse et n’a jamais accepté de nous recevoir. Nous y reviendrons plus en détails dans nos prochaines livraisons.

KANTAO Drissa

 

PARTAGER