Armée reconstituée : le cas typique des déserteurs

0
Garde nationale : disparition d’importants lots d’armes et de munitions : La Police Militaire interpelle de nombreux soldats et officiers
Armée malienne (photo archives)

Ce sont mille et des poussières de déserteurs qui avaient été annoncés. Finalement, ils sont seulement 420 éléments qui ont répondu à l’appel de l’armée malienne. Des interrogations mais aussi des inquiétudes.  

Lundi dernier, à l’école nationale de la gendarmerie de Faladiè, le chef d’état-major, le Général de Division M’Bemba Moussa Kéita, a eu droit à une présentation physique des déserteurs de l’armée malienne.

Désormais, ces ex-membres des Forces armées maliennes (Fama) vont regagner les rangs de l’armée malienne reconstituée suivant les termes de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. À quelles conditions ?

En effet, ils auront droit à leur grade et leur ancienneté avant la rébellion. Des sources militaires indiquent qu’à partir de ce mois de janvier, ils bénéficieront de leur prise en charge. Selon ce que l’on sait, dans les rangs des«revenants», on compte des officiers, sous-officiers et autres militaires du rang ayant déserté l’armée malienne. Pour être apte à regagner les rangs des Fama, ils passeront par un recyclage.

Alors qu’il était attendu mille et des poussières, ce sont 420 déserteurs qui ont été présentés.Y a-t-il un problème ? Oui. Puisque  les éléments vont être d’abord repartis entre différents camps militaires et centres de formation. Par exemple : les officiers sont  internés à l’école de la gendarmerie, les sous-officiers au camp de Markala et les militaires du rang au centre d’instruction de Séguéla.

Le général Kéita a souhaité aux ex-déserteurs la bienvenue dans les rangs de l’armée malienne. Atmosphère inédite mais le général a tenu à rassurer et saluer la présence physique de 420 déserteurs sur un millier qui étaient partis dans la rébellion.

Il en a profité pour formuler des conseils à leur adresse.Le général Mbemba affiche un grand optimise à travers ce retour qui cadre avec la volonté de concrétisation du volet défense et sécurité de l’accord pour la paix et la réconciliation nationale. Non sans instruire l’urgence de la mise en place de mesures idoines pour l’accueil de ces hommes.

Lepatron des armées du Mali a fait remarquer aux déserteurs le devoir de respecter les principes de discipline et de loyauté qui constituent des valeurs propres à toute armée républicaine.

Est-ce la fin du conflit armé ? La concrétisation de la notion armée nationale reconstituée passe par cette étape de retour des déserteurs et surtout le comportement qu’ils vont adopter désormais au sein des forces armées maliennes (Fama).

Moumouni Sacko

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here