Commandement du G5 Sahel : Limogeage confirmé pour Didier Dacko

3

Le général malien Didier Dacko, en poste depuis un an vient d’être remplacé. Ce changement même s’il était prévisible au regard des derniers événements dans la bande sahélienne, est un coup dur pour le Mali. “C’est ce que nous a confié le ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari”, a annoncé nos confrères de Deutsche Welle.

Effectivement, Didier Dacko paie les pots cassés de plusieurs épisodes récents qui ont donc favorisé son limogeage à la tête de l’organisation sécuritaire régionale, à quelques jours seulement de l’élection présidentielle au Mali.

On évoque le massacre de civils par des éléments liés à l’armée malienne à Boulikessi mais la goutte d’eau qui a fait déborder le vase serait l’attaque du quartier général de Sévaré par un groupe terroriste, puis celle d’il y a quelques jours d’une patrouille commune franco-malienne à Gao.

La décision de son remplacement aurait été prise depuis la dernière rencontre des chefs d’Etat mais l’acte de son relèvement n’est pas encore officialisé. C’est ce que nous a confié le ministre nigérien de la Défense, Kalla Moutari.

“C’est fait, la décision est prise par les chefs d’Etat, maintenant, on ne l’a pas encore officiellement remplacé. Mais les pays qui devraient désigner les remplaçants l’ont même déjà fait. La Mauritanie a proposé le général qui doit le remplacer, le Tchad son adjoint, donc il n’y a aucun problème là-dessus… Mais la décision officielle n’a pas encore été prise”.

Le général Didier Dacko qui était présenté comme un des meilleurs cadres pour répondre, au nom du Mali, aux enjeux de la lutte contre le terrorisme dans la région, n’aura passé en définitive qu’une petite année au commandement du G5-Sahel. Et son remplacement est considéré dans le pays comme une dure sanction et un échec pour l’armée malienne.

Le Mali n’a pas plus d’expertise que les autres

“C’est le Mali qui met beaucoup en insécurité les autres pays limitrophes comme le Niger, le Burkina faso et d’autres pays” déplore Nouhoum Togo, l’ancien responsable de la communication du ministère de la Défense et aujourd’hui proche de l’opposition. “Nous pensons aujourd’hui qu’on pouvait gérer à partir du Mali parce que les terroristes se sont installés en masse sur la bande sahélo-saharienne surtout du côté malien, c’est pour cela que la responsabilité a été confiée au Mali. Mais cela ne veut pas dire qu’il a plus d’expertise que les autres.

Selon Nouhoum Togo la décision est compréhensible : “Nous reconnaissons qu’à l’intérieur ça n’a pas fonctionné parce que des cibles comme ça… normalement ça ne doit pas arriver. Ce n’est pas seulement ce qui s’est passé à Sévaré, même à Gao nous avons remarqué qu’ils ont frappé là où ils voulaient. Donc il fallait prendre des dispositions pour dire tout simplement que ça doit s’arrêter”.

Didier Dacko s’en va, au même titre que son adjoint, le Burkinabé Yaya Séré. Les chefs d’Etat membres du G5-Sahel ont donc décidé de les remplacer par des officiers mauritaniens et tchadiens.

Avec DW

Commentaires via Facebook :

3 COMMENTAIRES

  1. Je dis encore Felicitations au General Didier Dakouo pour service rendu a la Nation. L’Armee malienne est a l’image de l’Etat Malien. “A moins d’avoir avale des pierres precieuses, on ne peut pas esperer ramsser du diamant dans sa defecation” Didier a fait ce qu’il pu avec les moyens de bord.
    Ce n’est pas par hasard qu’il a l’estime des troupes (pas les officiers) de tous les corps (pas seulement l’armee de terre) de l’Armee malienne…. Il s’est toujours porte volontaire pour le front au moment ou d’autre attrapaient la diarhee du jour au lendemain.

    • Le G5 n’est pas une Centre d’elaboration de Strategies Militaires, mais plutot une “pieuvre politiquo-administrative” qui a du mal a reussir a cause du manque de monyens et aussi de cohesion entre ses membres.
      La reussite de ce grand machin m’etonnerait, car elle ne repose pas sur des ARMEES NATINALES SOLIDEMENT STRUCTURE BIEN ENTRAINER ET BIEN EQUIPE

  2. Les généraux tchadiens et mauritaniens seraient plus indiqués à ces postes que Didier DAKOUO et Yaya Séré. Didier n’a fait aucune prouesse de 2012 à ce jour contre les djihadistes depuis Tessalit jusqu’à Sévaré avec comme terme approprié “réplique tactique”, comment un grand officier se permet de ne faire que des répliques tactiques sans honte en laissant derrière lui des armes lourdes et des engins non motorisables à cause de leurs états parfois très simple à dépanner sans aucun moyen. Un officier qui refuse tout contact avec les ennemis en fuyant sans vergogne, dans son cas sous Moussa TRAORE, Kafougouna KONE demandait à ses hommes de déployer les ballonnets et de sortir les couteaux pour le corps à corps; voici un grand homme qui sans moyen se contente des couteaux et des ballonnets; c’est ces mauvais officiers qui ont tué le Mali après le régime de Moussa TRAORE.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here