Réforme des Forces Armées maliennes (Fama) : IBK monte au créneau

1

Nord, Sud, avion, surfacturations, justice…Depuis son élection en 2013 avec un score écrasant au deuxième tour, le locataire de Koulouba a reconnu que « rien a été fait ». C’était au cours d’un échange avec la majorité présidentielle, les opposants et la société civile à Koulouba. Il a mis l’accent sur la reforme de l’armée malienne pour en faire une armée républicaine qui résistera face n’importe quel défi. A l’en croire, cette réforme a été confirmée dans la déclaration de politique générale du gouvernement en avril dernier.     

 

Le Président de la République, Chef de l’État, Chef Suprême des Armées, Président du Conseil Supérieur de la Défense Nationale, son Excellence Ibrahim Boubacar Keïta, a convoqué, le lundi 22 décembre passé, le Conseil Supérieur de la défense nationale dans la salle de réunion du Secrétariat général de la Présidence de la République à Koulouba. Lors cette réunion, après examen des points inscrits à l’ordre du jour, le Conseil a adopté les travaux de la réforme des Forces armés maliennes. Il est cependant à noter que la réalisation de l’ensemble de ces objectifs nécessitera un effort de financements supplémentaires de cinq cent quatorze milliards six cent quatre-vingt-douze millions quarante-quatre mille huit cent cinquante (514. 692. 044. 850) Francs CFA sur les cinq prochaines années. Dans le libellé de ce projet, il y a l’avant-projet de Politique de Défense et de Sécurité Nationale ; l’avant-projet de loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM) 2015-2019.

 

Le projet de Politique de Défense et de Sécurité Nationale adopté envisage un cadre d’ensemble dont il définit les objectifs. Elle se décline en Concept d’Emploi des Forces (CEF) et en Lois d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM). Le Conseil a décidé de l’approfondissement du Projet de Politique de Défense et de Sécurité Nationale en l’élargissant particulièrement aux dimensions non militaires.

 

S’agissant de l’avant-projet de loi d’Orientation et de Programmation Militaire (LOPM) 2015-2019, ce programme quinquennal vise à permettre aux Forces Armées d’acquérir des capacités leur permettant d’exécuter pleinement leurs missions. Il permettra d’atteindre les objectifs suivants : amélioration de la capacité opérationnelle des unités combattantes ; soutien logistique et appui à la mobilité et contre mobilité ; amélioration du cadre de vie et de travail du personnel et du commandement.

 

 Seydou Karamoko KONÉ

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.