Renouveau de l’Armée : La touche Assimi Goïta redonne le moral aux troupes

4

Selon plusieurs spécialistes des questions de défense et de sécurité, le vice-président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta, fait, en toute discrétion, un travail de titan dans le processus de revitalisation de l’outil de défense du pays

Renforcement des liens de coopération sécuritaire et en matière de défense entre les pays de la sous-région, coordination des différentes initiatives visant à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent, le Colonel Assimi Goïta travaille discrètement pour le renouveau non seulement de l’Armée malienne, mais aussi de l’Etat malien.
Descente musclée et rassurante à Farabougou
Face au blocus de la localité de Farabougou imposé au début du mois d’octobre 2020, par de présumés jihadistes, l’armée malienne a fini par réagir fermement, après une analyse minutieuse de la situation sous la supervision du Colonel Assimi Goïta. Le vice-président de la transition, chargé des questions de sécurité et de défense le colonel Assimi Goïta a fini par quitter Bamako, avec certains éléments d’élites, pour s’installer momentanément dans la région de Ségou, dont dépend administrativement Farabougou. Il a su mettre ses hommes dans l’assistance militaire et humanitaire au service des populations.
Le colonel Assimi Goïta est donc sur le terrain, résolument engagé à doper le moral des troupes et à leur inculquer un nouvel état d’esprit, celui de la combattivité, de l’engagement militaire et de la détermination à toute épreuve. L’homme a probablement compris que l’opinion publique nationale voulait voir l’armée malienne montrer ses muscles tant à Farabougou qu’ailleurs, pour défendre les populations, prises en tenaille depuis plusieurs semaines et mois par de présumés jihadistes.
Colle on le voit, le colonel Assimi Goïta n’hésite pas un seul instant pour abandonner son fauteuil douillet de Bamako, afin de diriger les opérations militaires dans la région de Ségou et dans d’autres zones du territoire national.
BANAMBA : Le vice-président de la transition avec le détachement militaire
Le vice-président de la transition, Assimi Goita, accompagné du tout nouveau gouverneur de la région de Koulikoro était arrivé le jeudi 31décembre 2020 à Banamba. Ce déplacement s’inscrivait dans le cadre d’une prise de contact avec le détachement militaire dans la ville, en proie à des menaces de quelques extrémistes. Le vice-président avait alors eu un entretien à huis clos avec les forces de défense et sécurité sur la situation sécuritaire de la localité. Il faut rappeler que plusieurs communes du cercle, notamment Toubacoro, Sébété et Toukoroba échappent au contrôle de l’État depuis plus de 4 ans. Toutes les écoles de ces localités sont fermées par les présumés djihadistes. Mais, selon les témoins contactés dans la zone, après cette visite de terrain du Colonel Assimi Goïta, l’on observe un début de retour à la normale, les jihadistes ayant quitté les lieux.
Gossi, en véritable commandant en chef des troupes
A Gossi, au centre du pays, à côté des troupes sur le théâtre des opérations anti-terroristes en début de ce mois de janvier 2021, le Colonel Goïta a agréablement surpris ses frères d’armes et surtout les forces partenaires françaises, qui ne tarissaient pas d’éloge sur sa parfaite maîtrise des techniques du combat contre l’hydre terroriste.
« Aujourd’hui, les résultats réalisés sur le terrain nous rendent très fiers. Ce sont des résultats très probants qui se sont soldés par la neutralisation d’un grand nombre de terroristes, la récupération d’armes de guerre et surtout un lot important d’engins explosifs improvisés ». Ces propos tenus le 10 janvier dernier à Gossi par le Vice-président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, traduisent bien la nette montée en puissance des forces armées maliennes sur le terrain, en particulier depuis que l’ex-patron des forces spatiales maliennes dirige la vice-présidence du pays en s’occupant spécifiquement des questions de défense et de sécurité.
Le vice-président était aussi dans d’autres localités du pays pour soutenir les Famas et leur fournir l’accompagnement nécessaire. Sans compter les efforts importants déployés sur ses instructions pour renforcer les capacités opérationnelles de la Grande Muette du Mali. Ce qui le conduit à faire des déplacements pour renforcer des partenariats porteurs avec les voisins du Mali
Périple diplomatique porteur dans les pays voisins
Point besoin de s’attarder sur les déplacements dans les pays de la sous-région, comme au Togo, au Niger, en Guinée-Conakry du Vice-président, le Colonel Assimi Goïta. Ici et là, le Vice-président a remercié les dirigeants de ces pays pour leur accompagnement au Mali après le changement du 18 août 2020 et les difficultés traversées par notre pays. Il s’est aussi agi de renforcer la coopération militaire, développement des synergies d’actions concertées dans le cadre de la lutte contre le terrorisme dans l’espace sous-régional.
Dans l’humanitaire et le développement social
L’on ne peut perdre de vue les nombreuses initiatives humanitaires et de développement social qu’entreprend le vice-président de la Transition, le Colonel Assimi Goïta. Et l’histoire retiendra qu’il aura été le premier vice-président de l’histoire du Mali aà avoir procédé à la pose de la première pierre du tout-premier hôpital militaire du Mali (nous y reviendrons).
Il faut rappeler qu’Assimi Goïta est né en 1983 et est devenu un militaire valeureux, officier supérieur avant de devenir président du CNSP depuis le 19 août 2020 .Il fut chef de l’État du Mali du 24 août 2020 au 21 septembre 2020.Il occupe depuis cette date le poste de Vice-président du Mali
Le Président GOÏTA est un homme rigoureux, tenace, adepte des défis, apte au commandement. Fils d’un officier de l’armée de Terre, il suit les pas de son père et fréquente le prytanée militaire de Kati puis le lycée de la Défense Nationale. Passé par l’école militaire de Koulikoro, spécialité armes blindées et cavalerie, il est ensuite affecté dans le nord du Mali à partir de 2002 : à Gao, Kidal, Ménaka, Tessalit et Tombouctou. Il lutte notamment contre les terroristes qui arrivent d’Algérie. En 2014, il rejoint les forces spéciales .Il était jusqu’ici le responsable des Forces spéciales maliennes basées dans le centre du pays, une région en proie depuis 2015 à des violences djihadistes et intercommunautaires.

Bruno Djito SEGBEDJI

 

Commentaires via Facebook :

4 COMMENTAIRES

  1. Félicitation colonel !

    N’oubliez pas l’objectif, chassez la france pédo-sataniste et ses terroristes qu’elle finance !

  2. There were great expectations of Vice President Goita concerning military . He is fulfilling those expectations. For me personally his no nonsense have shown why Mali despite great troops still must have foreign military assistance plus deserve it. This war is of non African making but is dropped on our doorstep .
    I believe it is clear that as two term president Goita would upgrade morale plus living conditions with security for all of Mali to extent we all will know with educated plus trained people with numerous useful skills population we will in 20 years make Mali world class perpetual modern living communiy. No community in this world have ever done it in 20 years. We will!
    Henry Author Price Jr aka Kankan

  3. Rigueur , ténacité , adepte du défi , aptitude au commandement , quelques mots clés pour amener les maliens à relancer le Mali , à faire sortir le Mali du gouffre , à mettre les maliens au travail !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here