Biennale Africaine de la photographie : Des prix décernés à 44 artistes !

0

La 1ème édition de la biennale africaine de la photographie, bat son plein à Bamako. Dans ce cadre, la journée du lundi 2 décembre a été dédiée  aux jeunes filles du Lycée Ba Aminata Diallo.  Cette journée a été marquée par l’exposition de l’œuvre d’art intitulée ‘’ Musow ka Touma Sera’’ (l’heure de la femme est arrivée). Ensuite, la journée du mercredi a été mise à profit par les organisateurs pour procéder,  à la remise de prix à 44 artistes.

Selon Fatima Bocoum, commissaire d’art  du vernissage officielle au Lycée Ba Aminata Diallo,  l’objectif  de cette exposition est d’examiner  les inégalités entre homme et femme dans la culture.  Et de poursuivre que cette  biennale permet aux exposants de montrer  leurs savoirs et leur savoir-faire.

« L’art est très sincère, l’art c’est  vouloir partager  avec le monde quelque chose qui n’est pas d’une grande valeur, mais   qui a vraiment une valeur sentimentale et émotionnelle » a-t-elle soutenu.

Pour elle c’est très important pour le Mali de continuer  à faire  la biennale et continuer à la grandir.

Occasion pour elle de remercier  le président IBK, d’avoir accepté de présider la cérémonie d’ouverture de cette  biennale. «  Il a beaucoup de choses à faire, il a pris son temps pour  venir assister à cette biennale » a-t-elle témoigné en guise de reconnaissance.

Par ailleurs, elle a invité les femmes à prendre le temps nécessaire de penser à elles-mêmes et de construire leur avenir. Car, dit-elle, tout le monde a droit à l’égalité et à la justice. « Le Mali a été classé 143ème sur 149 pays en termes d’inégalité entre femme et homme. Nous sommes parmi les derniers, c’est important que les choses changent »a-t-elle martelé.

Des prix pour les artistes photographes

Faut-il souligner que cette rencontre a regroupé 85 artistes photographes venus  de partout, d’Afrique. Sur ce total,  44 artistes ont été sélectionnés pour les prix, dont le Marocain, Kalilou Nemawi, heureux gagnant du prix Ibrahim Boubacar Keïta. « Nous avons sélectionné les artistes qui ont répondu à l’appel » a-t-elle précisé.

A ses dires,  c’est une occasion opportune pour les artistes de montrer l’importance de la biennale de Bamako à travers l’Afrique et le monde. Le Mali, souligne –t-elle est le nid de la photographie et de la culture en Afrique.

A  noter qu’en dehors de ce prix, d’autres prix ont été décernés aux artistes photographes pour leur innovation. Le prix de Seydou Keïta,  de l’union européenne,  de la francophonie et le prix du réseau Kya à hauteur de trois millions de FCFA a été offert par le Ministère de la Culture du Mali.

Par Fatoumata Coulibaly

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here