Cinéma : Le Cncm présente Koussaw (Tempête de poussière)

0

Du nouveau à la cinématographie malienne. Le Centre national de la cinématographie du Mali (Cncm) vient de produire un nouveau film du nom de Koussaw ou la ” Tempête de poussière en Sonrhaï. En prélude à son avant-première projection prévue pour le 20 octobre 2016 au Babemba, le film a été projeté pour la presse le mardi 27 septembre 2016 au Cncm.

Produit avec un budget de 300 millions Fcfa avec des appuis de la Coopération danoise et de l’Organisation internationale de la Francophonie, le film de 97 minutes raconte la mort du garçon de Barou (l’acteur principal) qui tourne en psychodrame familial.

Barou est un cadre en service à Tombouctou où avec sa femme et ses deux enfants, une fille et un garçon, ils mènent une existence paisible, pleine de promesses.  Un jour, une forte détonation, deux coups de feu, sont entendus avec un cri au dehors. Barou, inquiet, se précipite au dehors et découvre au seuil de sa porte le corps sans vie de Kadry, son petit garçon. Profondément affligés par cette perte brutale de leur enfant, Barou et Bibi (son épouse) inconsolables, sont rejoints par leurs deux mamans, venues les soutenir. Mais, la vie du couple malheureux s’en ressent et finit par basculer. Le fils défunt fait des apparitions aux yeux de son père, ébranlé par le choc. L’entourage, tourmenté, suppose un accès de délire du père éploré. La solution passe par le désenvoutement.

Devant le dilemme d’un autre choix à faire pour passer le cap, l’incompréhension s’installe, puis le doute germe peu à peu et se meut en suspicion. Accablé de nouveau par le décès de sa mère, ultime douleur venant amplifier la tragédie, Barou, troublé et instable, devient incontrôlable. Tandis que le cauchemar plonge dans la déraison, la sentence de vérité résonne comme une délivrance, au bord de l’abîme.

Voici résumé Koussaw qui est une adaptation du roman “Les cure-dents de Tombouctou” du Dr N’Do Cissé. Le film est produit par Moussa Ouane et le scénario est d’Ibrahim Touré. Tous les montages ont été effectués par Souleymane Konaté (un jeune sortant du Conservatoire Balla Fasséké). Par manque de moyens au Mali, le mixage a été effectué au Danemark à travers une coopération qui a permis la formation des jeunes du Conservatoire pour le montage.

Aux dires des producteurs, Koussaw a été produit pour être présenté aux compétitions du Fespaco. “Koussaw est produit pour que le monde entier puisse comprendre les réalités à Tombouctou, malgré les difficultés dans un contexte conflictuel. Le film sera présent au prochain Fespaco. Et nous voulons qu’il remporte le 4e Etalon pour le Mali”,  espère Moussa Ouane.

Koussaw est un très bon film à voir et à revoir.                         

 Siaka Doumbia

Commentaires via Facebook :

PARTAGER