Journée mondiale du livre et du droit d’auteur : La plume féminine à l’honneur à Tombouctou

0

L’Association Lecture vivante a célébré, du 22 au 23 avril dernier, la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur à Tombouctou. Comme l’indique son thème : “L’impact de la plume féminine dans la société”, cette journée a magnifié les femmes écrivaines dont les livres ont été au centre des activités de la journée. 

Après la célébration de la Journée internationale de la Francophonie, le 20 mars dernier, l’association Lecture vivante, en collaboration avec les associations “Voix du Mali” et “Lire pour exister”, a célébré les 22 et 23 avril derniers la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur à Tombouctou. La cérémonie d’ouverture de cette journée du livre s’est déroulée dans la salle de l’Institut des hautes études et de recherches islamiques de la ville des 333 saints. Une cérémonie magnifiée par la présence des autorités municipales et administratives dont le représentant du préfet du cercle de Tombouctou, Moïla Ag Mohamed Ousmane et le premier adjoint au maire de Tombouctou, Bocar Mahamadane, ainsi qu’un grand nombre d’écrivains dont la jeune Aichatoune Touré, auteure des livres : “Le journal d’une vie brisée” et “Au-delà des Tabous”. L’apport de la plume féminine dans la société était au centre des débats.

Au cours de cette cérémonie, les autorités locales ont salué et encouragé les efforts de l’association dans sa dynamique de promouvoir la lecture et l’écriture à travers le Mali. Elles ont également réitéré leur engagement à l’accompagner dans ses activités.

La deuxième activité phare de cette journée a été la dune littéraire qui a drainé un grand public autour des livres d’Aichatoune Touré précités. Aussi, des échanges fructueux sur le droit de la femme, l’importance de l’écriture féminine dans la société et le droit d’auteur ont agrémenté le débat au bord du fleuve.

L’activité finale, un exposé du livre “Une femme ambitieuse” de Sadya Touré s’est déroulée au lycée Garba Maiga. L’ouvrage a été décortiqué de façon éclaircissante devant un auditoire honorable par la jeune  Fadimata Touré, élève au lycée Alkaya Touré qui a été ovationnée par le public au terme de son exercice.

A noter qu’invitées pour l’occasion, les deux jeunes écrivaines, Aicha Diarra et Aminata Boré, n’ont pas pu rejoindre la ville des 333 Saints pour cause de manque de vol, le lundi dernier. Un vide qui a, néanmoins, été comblé par des écrivains de Tombouctou comme Salem Ould Elhaj,  Yehia Ag Ibrahim, Hammou Dédeou, Oumar Mahamane Dédéou, au plus grand bonheur du public tombouctoutien qui a massivement répondu à l’appel pour immortaliser l’événement et célébrer la plume féminine dans la prestigieuse ville des 333 saints.                                                                                      

 Youssouf KONE 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here