Production cinématographique : Le FAIC lance son 2è appel à projets

0

Le lancement de l’Appel à projet du Fonds d’appui à l’industrie cinématographique (FAIC)  s’est déroulé jeudi 2 décembre 2021, au siège dudit Fonds. La date limite du dépôt des dossiers est fixée au 13 décembre 2021.

 Afin de relever les défis multiples du cinéma malien, l’Etat, à travers le ministère en charge de la Culture, a mis en place un fonds d’appui à l’industrie cinématographique. C’est cette structure créée en décembre 2017 qui vient de procéder au lancement de son 2e appel à projets 2021.

Le directeur général du Fonds, Bréima Moussa Koné, le secrétaire général de l’UICN, Boubacar Gakou, ainsi que Salif Traoré, ancien Ségal de l’UICN, étaient face à la presse pour le lancement du 2ème appel à projets du FAIC.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d’actions, le FAIC dira le DG, finance depuis 2020, sur ses propres ressources de fonctionnement, des projets de films en phase de développement, de production ou de postproduction. « L’objectif visé étant la professionnalisation des structures de création des œuvres cinématographiques et audiovisuelles afin de rentabiliser les industries du cinéma et de l’audiovisuel », a-t-il déclaré.

Koné a rappelé les efforts de son institution en faveur des structures de production de films maliens en 2020, qui s’est élèvé à 30 millions. Il a en outre souligné l’appui financier de 10 millions F CFA qu’elle a faite pour l’organisation du Fespaco 2021.

Pour cette année, le DG a détaillé ce à quoi va ressembler l’appel à projets. A ses dires, si l’année dernière le FAIC s’est focalisé sur les projets nationaux, cette année, il sera étendu au plan international avec des coproductions.

A ses dires, pour cette édition 2021, le FAIC entend soutenir des projets de films qui mettront en exergue le rôle du cinéma dans la consolidation de la citoyenneté pour la construction du pays, d’où le thème « Cinéma et citoyenneté ».

Le présent appel à projets est ouvert aux projets cinématographiques et audiovisuels nationaux et internationaux, suivant les spécificités reportées dans les conditions générales de participation. Seuls les projets portés par des structures de production légalement constituées, seront retenus. Aussi, les bénéficiaires de la première édition de l’appel à projets (novembre 2020), qui n’ont pas rempli le cahier de charges sont exclus du présent appel à projets.

La date limite du dépôt des dossiers est fixée au 13 décembre 2021.

Les conditions de candidatures n’ont pas été occultées par le premier responsable du FAIC.

Les appels à projets sont ouverts aux structures nationales dans le cadre de la production et de la postproduction et à des structures internationales dans le cadre de la coproduction cinématographique et audiovisuelle sur des projets inscrits pour l’appui au développement. Il est bien entendu que ces structures doivent être dûment établies et en mesure d’assurer la bonne garantie de fin des projets éligibles.

Les projets soumis pour le financement doivent avoir déjà réuni au moins les 40% du budget d’exécution du projet à la date de dépôt de la candidature. De même, les bénéficiaires du premier appel à projets du FAIC (Novembre 2020) devront s’assurer d’avoir respecté le cahier de charges auquel ils ont souscrit avant de prétendre à un second financement.

Les Projets concernés par les financements de la deuxième session d’Appels à projets 2021, sont : Pour la production, la sélection ne concernera que les projets courts métrages (durée de 13 à 26 minutes) de fictions, de documentaires, d’animations. Et, s’agissant de la postproduction, la sélection concernera les projets longs et courts métrage de séries télévisuelles (une saison), de documentaires, d’animations, de fictions. Enfin, quant au Développement, la sélection des projets de développement de scénario (ouverts à la coproduction internationale) concerne, les projets longs et courts métrage en phase de réécriture et de développement de scénario en fictions, documentaires, séries télévisées, animation.

Une commission de sélection, d’évaluation et de chiffrage, composée de spécialistes du cinéma, de la culture, de l’histoire, des médias etc., est mise en place aux fins de la sélection des projets suivant des critères généraux et spécifiques.

Amadou Sidibé

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here