Revalorisation des sites touristiques de Sikasso : Le Mamelon bientôt un joyau architectural touristique à visiter

5
mamelon
Le Mamelon de Sikasso (photo archive)

Le Mamelon construit par le Roi Tièba TRAORE est devenu un patrimoine culturel national. Il joue un rôle important dans la vie de la Capitale de la 3ème Région Administrative du Mali. Considéré autrefois par les rois du Kénédougou comme un endroit sacré où vivait le génie protecteur de la ville et du Royaume, il est aujourd’hui un site touristique. Toutes les questions relatives à la vie du Royaume étaient débattues au Mamelon. Il servait également de Palais de Justice et de lieu de réception des hôtes. Il servait aussi de Tour de contrôle de la ville de Sikasso, pour veiller aux mouvements caravaniers et des attaques inopinées. Avant son occupation par le Roi, c’était un monticule de bois sacré et craint où habitaient les génies. Cette crainte persiste même de nos jours. A l’occupation de Sikasso par les français le 1er mai 1898, c’est également sur le sommet de cette colline que le drapeau français a flotté en premier lieu.

Dans son Discours, le Maire Mamadou TANGARA a expliqué que pour marquer l’importance de ce patrimoine, le colonisateur l’a fait entourer de la Poste, le Palais de Justice, l’hôtel de ville et le logement du Commandant blanc. Ces services symbolisent le pouvoir et la puissance.

Encore, malgré les multiples propositions de sites, la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BECAO) pour sa présence à Sikasso a préféré être le complément du pourvoir près de la colline du Mamelon. Tout cela, dira le Maire TANGARA, pour dire combien de fois  cet héritage est capital et précieux. Il ouvre toute une ambition d’investissement et nécessitera une mobilisation de ressources futures.

Malgré son importance, a ajouté le Maire, ce patrimoine précieux est menacé de disparition si aucune disposition n’est prise pour l’aménager. C’est pourquoi, les autorités communales, coutumières et administratives ont formé une union sacré avec l’appui des services techniques déconcentrés de l’Etat afin de pouvoir le conserver au profit des générations futures et pour mieux soutenir l’histoire du Royaume du Kénédougou.

Après plus d’une décennie de recherche de solution, ce rêve est devenu aujourd’hui une réalité grâce à l’appui de la Banque Mondiale (B.M) à travers le Projet d’Appui aux Communes Urbaines du Mali (PACUM).

Le coût total des travaux s’élève à Cent Vingt-huit Millions Soixante-dix Neuf Mille Trois Cent Quarante-deux Francs (128 079 342) F CFA.

Le Mamelon aménagé sera un véritable Centre d’intérêt.

Prenant la parole, Madame le Ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, elle-même natif de Sikasso a souligné que, le Mamelon est, tout comme les vestiges du TATA, l’un des symboles, les plus remarquables de la ville de Sikasso, qui témoignent de la puissance et de la grandeur du Royaume du Kénédougou. Madame N’DIAYE Ramatoulaye DIALLO de rappeler que, le Royaume du Kénédougou dont les Rois les plus connus sont de la dynastie des TRAORE a connu son déclin sous le règne de Babemba qui succéda à son frère Tièba.

Le Roi Babemba TRAORE sentant venir sa défaite et la chute de son pouvoir suite à un long siège de la ville fortifiée de Sikasso par l’agresseur colonial, préféra se donner la mort que de tomber vivant entre les mains de l’ennemi blanc. Il choisit la mort pour éviter la honte, l’humiliation.

Aujourd’hui, le Mamelon est un monument historique qui occupe une place importante dans la mémoire collective des sikassois et de tous les Maliens et autres connaisseurs de ce qui fut le Royaume du Kénédougou de Tièba TRAORE.

En effet, le Memelon est une colline qui aurait été érigé par les hommes et femmes de la ville Capitale du Kénédougou en plus d’autres sujets et esclaves du Royaume.

La colline du Memelon est un repère important de la ville et de son plus haut sommet. Situé entre la Mairie à l’Ouest et la BCEAO à l’Est. Elle est limitée au Sud par le Tribunal et au Nord par le Boulevard de l’indépendance. Elle occupe à sa base une surface d’environ 16.978,63 m2 et son sommet est occupé par une plateforme de 1996,35 m2 qui abrite une tour d’environ 08m de haut avec 44,74 m2 de sur surface bâtie au sol.

La plateforme ou l’esplanade du Mamelon, l’escalier qui y mène, les tribunes au pied du Mamelon côté Nord-est et l’espace au pied du Mamelon en face de la Mairie sont les objets du présent Projet d’aménagement initié par la Mairie de la Commune Urbaine de Sikasso et financé par la Banque Mondiale à travers le Projet d’Appui aux Communes Urbaines du Mali (PACUM).

A travers cet aménagement, il s’agit de faire du Mamelon un espace agréable et convivial pour les populations et les visiteurs de la Capitale du Kénédougou. Toute chose qui vise à mettre en valeur ce monument historique et ses environs pour en faire un site d’agrément touristique tout en contribuant à l’embellissement et au confort de la Capitale du Kénédougou.

 O.N.KONATE

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. NFP, Seuls les personnes illégitimes conçues sous un hangar de dabanani qui ont de tel esprit.

  2. Une question se pose; 8) 8) 8)

    Puisque c’est notre ministre Madame Ndiaye Rama Diallo qui a inauguré ce monument; QUESTION SE POSE 8) 8) 8) 8)

    Pour inaugurer un monument officiellement appelé “LE MAMELON”, fallait-il nécessairement envoyer une ministre…. à très forte poitrine? 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Est-ce juste un fait du hasard??? 8) 8) 8)
    S’agit-il d’une blague douteuse de la part de Koulouba??? 8) 8) 8)
    D’une subtilité de com’ ??? 8) 8) 8)

    Toutes les réponses d’internautes soumises avant la fin de la journée seront récompensées par un soutien-gorge “spécial secret-défense” de notre opulente ministre! 😀 😀 😀 😀 😀 😀 😀

    Si on avait à l’avenir inaugurer un monument appelé Platitude, sans doute rappelerait-on Fily pour l’inauguration! :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  3. C’est une bonne chose que l’état s’intéresse à ses patrimoines car ils font parti des richesses du Mali …..

  4. Je vois que Sambou n’a rien compris. De un la bâtisse présentement visible sur la colline (établie par Tiéba) est une rénovation du colonisateur. De deux, l’appellation “Mamelon” a bien un sens en senoufo, bambara ou tout autre langue nationale, tu le sais bien. Tous les mots que tu prononce à longueur de journée ne sont pas forcement en langues nationales.

  5. Si la photo ci-dessus est celle du mamelon, je ne suis pas sûr que ce soit l’oeuvre de Tièba un batiment qui au contraire, a tous les traits d’une bâtisse coloniale!Et puis je ne vois pas pourquoi Tièba va faire construire quelque chose et emprunter un nom du français “mamelon”pour l’appeler oubien O.N.KONATE?…. 🙄 🙄

Comments are closed.