Guinée: la situation d’Alpha Condé au cœur de la mission de la Cédéao à Conakry

2

La délégation de la Cédéao arrivera finalement ce vendredi 10 septembre 2021 en Guinée. Une visite pour évaluer la situation, cinq jours après le coup d’État qui a renversé Alpha Condé. L’organisation ouest-africaine s’est déjà penchée sur le cas guinée, mercredi, lors d’un sommet extraordinaire. Elle a suspendu le pays de ses instances et exigé une nouvelle fois la libération du président, qui est pour l’instant retenu dans un lieu tenu secret.

L’envoi de cette mission diplomatique, annoncée dans un premier temps pour ce jeudi, est donc repoussée à demain. Elle devrait comprendre plusieurs ministres des Affaires étrangères de la sous-région, notamment du Ghana, du Togo du Burkina Faso et du Nigeria, ainsi que le président de la commission de la Cédéao, Jean-Claude Kassi Brou.

Cette délégation devrait donc rencontrer les nouvelles autorités du CNRD, le Comité national pour le rassemblement et le développement, avec à sa tête le colonel Mamady Doumbouya et voir quelles sont ses intentions. La mission devrait aussi insister sur le sort d’Alpha Condé, qui n’est pas apparu en public depuis les photos qui ont circulé dimanche lors de son arrestation.

La Cédéao « tient les putschistes du CNRD responsables individuellement et collectivement de l’intégrité physique » du président renversé, selon le communiqué publié après le sommet virtuel. Un sommet qui n’a pas débouché sur des sanctions économiques ni sur des sanctions individuelles contre les responsables de la junte, mais la Cédéao indique qu’elle « réexaminera la situation selon la suite des évènements et après le rapport de la mission diplomatique. »

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. La cedeao est un club de dictateurs qui veulent se maintenir au pouvoir contrairement à la volonté de leurs peuples,mais leurs condamnation est nulle et non effet parce qu’il ne valent rien. Vive le peuple et l’armée.

  2. “ Une visite pour évaluer la situation, cinq jours après le coup d’État qui a renversé Alpha Condé. L’organisation ouest-africaine s’est déjà penchée sur le cas guinée, mercredi, lors d’un sommet extraordinaire. Elle a suspendu le pays de ses instances et exigé une nouvelle fois la libération du président, qui est pour l’instant retenu dans un lieu tenu secret.

    Cette mo(au)dite organisation est la risée du monde entier,elle cautionne le coup-d’Etat institutionnel mais pas le coup-d’Etat militaire,elle oublie volontiere que le premier entraîne le second.Quelle honte !

Répondre à Ibrahim Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here