Mali : la CEDEAO conditionne la levée des sanctions à la nomination d’un Premier ministre Civil

11

Malgré l’investiture du président de la transition, la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) décide de maintenir les sanctions contre le pays. L’organisation sous-régionale exige la nomination d’un Premier ministre civil avant la levée de celles-ci.

La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) maintient la pression sur les militaires du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP). Son médiateur sur la crise malienne, l’ancien président du Nigéria, Goodluck Ebélé Jonatham, a rappelé, lors d’une conférence de presse, l’urgence de la nomination d’un premier civil. Celui-ci, dit-il, sera chargé de conduire, sous l’autorité du Président de la Transition, les chantiers des différentes reformes du dialogue national inclusif et de préparer les prochaines élections présidentielles et législatives.

Sans la nomination d’un Premier ministre civil, la CEDEAO décide de maintenir les sanctions sur le pays. Cela jusqu’à la satisfaction des ces doléances. Ce qui serait très dommageable pour le Mali. Ce d’autant que les sanctions imposées par l’organisation sous-régionale commence à peser sur l’économie malienne, qui bat déjà de l’aile depuis des années.

Autre point de friction, la CEDEAO demande l’obtention de la version finale et officielle de la Charte de la Transition. Celle-ci doit prendre en compte les décisions issues des Sommets des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, notamment en ce qui concerne la dissolution du CNSP avant/après l’investiture du Président de la Transition ; Les responsabilités du Vice-président, chargé de la Sécurité et de la défense ; l’impossibilité pour le Vice-président de remplacer le Président de la transition ; la durée de la transition fixée à 18 mois à compter du 15 septembre 2020.

Pour mémoire, la junte a fait écrire dans la Charte de la Transition que le vice-président de la Transition remplacera le président de la Transition en cas de l’incapacité de celui-ci. De plus l’attribution du vice-président constitue un autre point d’achoppement, puisque celui-ci est chargé de la défense, de la sécurité et de la refondation de l’Etat. Toute chose que la CEDEAO conteste. L’organisation sous-régionale veut que le vice-président ne s’occupe que de la sécurité et la défense et ne souhaite pas le voir remplacer le président en cas d’incapacité de celui-ci.

Aux dernières nouvelles, les militaires ont donné le choix du Premier ministre au Mouvement du 5 juin-Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), le mouvement à la pointe de la contestation contre l’ancien régime. Celui-ci a décliné l’offre et a demandé à ceux (les membres du mouvement)  qui souhaitent occuper le poste  de déposer  leurs dossiers et que le comité stratégique se chargera de les acheminer.  Selon nos informations, quatre dossiers ont été envoyé à Kati, le siège de la junte.

Abdrahamane SISSOKO/Maliweb.net

Commentaires via Facebook :

11 COMMENTAIRES

  1. Refondation du Mali Partie1

    #Nous exigeons la dissolution du partie RPM pour GESTION MAFIEUSE DU PAYS et tous les parties qui se sont coalisés avec Lui aux dernières legislatives.
    #La dissolution de tous les partis qui ont eu A faire des coalitions contre-nature avec d`autres partis aux dernières légsilatives de profit au détriment du peuple Malien.

    #Nous demandons A L`ADEMA PASJ de nous ENLEVER LA TOUR DE L`AFRIQUE qui étouffe TOUT BAMAKO AVEC SES BOUCHONS AFIN que la transition la remplace PAR UN ECHCANGEUR MULTIPLE/UNE TOUR QUI EST DE L`ARGENT JETTE PAR LA FENETRE.

    #Nous exigeons que tous les vehicules de d’état soient au park aux services après la descente de travail (exception quelques vehs de la presidence )comme le font les organismes internationnaux.

    #Nous exigeons l`arrêt des bons de carburant une vraie hémorageie pour le trésor publique.
    #Nous exigeons l`arret des reformes de vehicules de l`etat qui est devenu un vrai vol orgnise des biens de l`etat A profit.

    # Nous exigeons que tous les concours d`acces A la fonction publique et y compris l`EMIA . soient geré jusqu`aux resultats sur appel d`offre A un cabinet étranger international en ressources humaines/les termes de refs seront fait par les ministers en charge.

    #Nous exigeons que toutes les bourses données par les pays etrangers soient gerees par les ambassades de ces pays sur le sol Malien /en recevant les resultats des examens du Mali.

    #Nous exigeons l`arret des subventions de l`etat aux parties politiques/une nouvelle charte des parties politiques /un vrai commerce organisé

  2. La nomination de Moctar Ouane est comme faire du nouveau avec l’ancien. Mais elle me rassure beaucoup mieux que de se retrouver avec un stagiaire à la primature qui pourrait nous mettre davantage en retard sur l’exécution des points des recommandations de la Charte de la Transition. Une année et demie, ça se passe très vite…
    Le Mali peut certainement bénéficier de ses longues années d’expériences en matière de diplomatie internationale.
    Est-il réellement un homme intègre au sens strict du mot ? J’en doute fort compte tenu de sa collaboration avec le dictateur général Moussa Traoré et de ses 5-6 ans de loyaux services rendus à un régime aussi médiocre, corrompu et incompétent comme celui du président ATT.
    Heureusement que nous ayons deja une Charte de Transition qui guide les actions du Premier ministre, sinon je ne suis pas sûr que Monsieur Ouane ait le profil d’un homme du changement tant inspiré par la majorité de nos populations. Il a plutôt un profil conformiste qui milite pour le statu quo et l’indifférence.

  3. C’est fait. Le premier ministre s’appelle Moctar Ouane, l’ancien ministre des affaires étrangères au temps de ATT.

      • King pour trouver un qui n’était pas là au moment où ça brûlait va être difficile, car étant à l’intérieur où à l’extérieur nous étions tous concernés et responsables.

        • Quand je regarde le CV de Ouane je trouve un “ancien” et du “to chilen” comme on le dit en Bamanan et je ne pense pas qu’il va apporter les solutions a la crise malienne car nous avons besoin de changements veritables et profonds!

  4. @Kinguiranke,
    Êtes-vous sérieux ? Kaou Djim est très instable mentalement et émotionnellement pour diriger un gouvernement. Vu l’immensité des enjeux actuels, la Primature n’est pour un stagiaire…, mais pour des professionnels techniquement aguerris et intègres capables de mener des analyses rationnelles sur les problèmes afin d’y apporter les meilleures solutions pratiques dans les meilleurs délais.

    • Je ne sais dans quelle ecole de psychiatrie vous avexz eu votre diplome de psychiatre mais je doute fort de votre diagnostic sur Kaou, il est consistant, clair et sans ambiguite et il dit la verite et rien que la verite! C’est dommage que vue la situation actuelle au Mali il ne peut y avoir que des stagiaires car tous les gouvernments democratiquement elus ont echoue et lamentablement, de grace!

      • Mon grand, on a certainement besoin d’un diplôme en psychiatrie pour pendre en charge des malades mentaux, mais pas pour les identifier ou les reconnaitre. Tout homme doté d’un esprit saint est capable de les identifier!
        Il suffit de regarder sur internet les differents enregistrements vidéos/interviews de Kaou Djim pour se rendre compte que ce Monsieur est très agité mentalement et émotionnellement.
        Nous avons besoin des dirigeants qui savent preuve d’intelligence émotionnelle, pas des brutes qui agissent uniquement avec leurs cœurs de façon disproportionnelle.

        • Tu sais que quand les gens refusent d’etre correctes on les traite de tous les noms d’oiseau, la politesse et le respect ont leurs limites quand il s’agit des interets superieurs de l’Etat Malien. Je m’arrete la!

  5. Dans le M5-RFP: Djim, Sissoko et Dembele seront des bons candidats pour ce post, mais il faut regarder dehors aussi pour mettre une Malienne (une Nyeleni) comme Premier Ministre, ce sera tres bien pour le Mali et pour l’Afrique.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here