Attaque contre la MINUSMA : AQMI veut faire la peau à la paix

0
Attaque contre la MINUSMA : AQMI veut faire la peau à la paix

Ce dimanche 20 janvier, le camp de la mission de l’ONU à Aguelhok, a été la cible d’une attaque terroriste, qui aura coûté la vie à 10 casques bleus tchadiens et blessé 25 autres. Le groupe Al-Qaïda au Maghreb Islamique (AQMI) a revendiqué l’attentat, indiquant avoir agi « en réaction contre la visite du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu au Tchad ». L’organisation terroriste signe une nouvelle fois sa volonté d’entraver le retour de la paix au Mali.

L’annonce, par Benjamin Netanyahu, de la reprise des relations entre Israël et le Tchad, après une rupture de 37 ans, s’est accompagnée de représailles. Et c’est dans un communiqué de deux pages qu’AQMI se justifie de cette attaque meurtrière, qui « répond aux directives du commandement d’Al-Qaïda, dirigé par le cheikh Ayman Al-Zaawahiri, pour contrecarrer les plans de normalisation élaborés par les Arabes sionistes et les non-Arabes ». Aussi, cette démonstration de force, au regard des moyens engagés et du nombre de combattants, laisse supposer que le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (JNIM) d’Iyad Ag Ghaly a probablement participé aux opérations.

Si le bilan est lourd du côté tchadien, le camp d’Aguelhok n’est pas tombé, bien au contraire ! Les terroristes ont attaqué à bord de pick-up et de motos cherchant à submerger les défenses de la base. C’est par une riposte héroïque que les défenseurs de la paix ont réussi à les repousser en leur causant de lourdes pertes. Cette réponse énergique aura permis à la MINUSMA de capturer un criminel et de poursuivre avec bravoure les assaillants dans leur fuite, témoignant de leur manque de courage et de loyauté envers la cause qu’ils prétendent défendre.

La classe politique malienne est affligée par cette attaque terroriste. Le Président de la République, au nom du gouvernement et de l’ensemble du peuple malien l’a condamnée énergiquement. Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a réaffirmé que de tels actes n’entameront pas la détermination sans faille des Nations Unies dans son soutien au peuple et au gouvernement du Mali.

Moins de 48 heures après cette attaque lâche et brutale, d’autres terroristes lourdement armés, à bord de plusieurs véhicules et de motos, ont visé les forces armées maliennes en poste à Toye, dans le cercle de Macina, région de Ségou. Cette fois, la résistance des militaires aura été fatale pour les assaillants. Au cours des combats, 13 terroristes ont été abattus et d’importantes quantités de munitions ont été récupérées. Cette victoire est sans nul doute une revanche qui fragilisera durablement l’excès de confiance des groupes terroristes.

De telles attaques ne feront que renforcer l’engagement de l’ONU au côté de la Nation malienne et de son gouvernement dans leurs efforts visant à instaurer la paix et la stabilisation dans le pays. Si l’attentat à Aguelhok est venu nous rappeler que les groupes armés terroristes sont toujours actifs dans le nord, le Mali démontre à son tour que ce sera au travers d’une réaction robuste, immédiate et concertée de toutes les forces, pour combattre et anéantir le terrorisme, que nous répondrons.

Ibrahim Keïta

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here