Jean Luc Mélenchon, un vrai socialiste, anti-néocolonialiste et antiraciste

0

Parmi tous les candidats déclarés et potentiels à la Présidentielle française de 2017, Jean Luc Mélenchon est le seul à incarner les vraies valeurs de gauche et du tiers-mondisme.

L’Afrique qui continue à subir le néocolonialisme et le racisme dans le monde doit être attentive aux élections présidentielles françaises car le candidat qui sera élu déterminera la politique française en Afrique et particulièrement dans la zone francophone.

Hormis le Général De Gaulle, le président français de la décolonisation de l’Algérie et de l’Afrique francophone, aucun autre président français n’a réellement contribué à l’émancipation de l’Afrique, droite et gauche confondues. Cette situation est due à la mentalité néocolonialiste et raciste des présidents français qui se sont succédés après le Général De Gaulle. Les peuples africains ont souvent misé sur les candidats socialistes qui n’en sont pas. C’est pourquoi aucun de ceux-ci n’a rien apporté à l’Afrique si ce n’est que la perpétuation  de la domination de la France dans ce continent.

Pour la Présidentielle de 2017, nous avons, en la personne de M. Mélenchon, trouvé un vrai socialiste et tiers-mondiste qui s’intéresse sincèrement et réellement à l’émancipation et au développement des peuples africains. Le candidat de Droite et l’ex dernier Premier ministre de M. Hollande est non seulement réactionnaire mais raciste vu son passé politique (opposition au regroupement des familles africaines, maintien du contrôle aux faciès, stigmatisation des Romes, inaction lors des assassinats des noirs, cas d’Adama Traoré du Mali; les preuves de cet assassinat par les gendarmes français sont accablantes – Voir le journal Le Monde du 16/09/2016), cet ex-Premier ministre et un petit SARKOZY abrité sous le manteau de la gauche. L’élection de M. Mélenchon à la présidentielle française de 2017 sera salutaire pour les peuples africains qui trouveront ainsi un vrai socialiste et tiers-mondiste et qui mènera une politique étrangère positive en faveur de l’Afrique et du tiers-monde.

C’est pourquoi l’Afrique doit souhaiter l’élection en 2017 de M. Mélenchon. Tous les autres candidats ne mèneront qu’une politique néocolonialiste et raciste en Afrique. A chaque élection présidentielle en France, les candidats font des professions de foi en faveur de l’Afrique. Mais une fois entrés en fonction, ils ne font qu’accentuer le néocolonialisme. De ce point de vue, la droite et la gauche françaises c’est bonnet blanc, blanc bonnet.

A part une minorité de français, y compris M. Jean Luc Mélenchon, la majorité des politiciens français ont une vision néocolonialiste et raciste de l’Afrique. La France n’a toujours pas tiré les leçons de l’histoire contrairement au Royaume Uni, l’Espagne et le Portugal qui ont mis la mentalité néocolonialiste et raciste dans leur poche. Les ingérences et les interventions militaires de la France dans les affaires africaines sont les preuves que la France considère toujours l’Afrique comme sa propriété. Elle est renforcée dans cette mentalité par les dirigeants africains francophones qui ont pris la relève des pères de l’indépendance et de Thomas Sankara. Les pères de l’indépendance, même s’ils étaient pro-français, avaient l’amour de leurs peuples et essayaient de traiter d’égal à égal avec l’ancien colonisateur, ce qui n’est pas le cas des dirigeants actuels qui se sont érigés en agents du néocolonialisme français. Le Président Obasanjo du Nigeria n’a-t-il pas eu raison de qualifier le Président Wade de laquais de la France. Le souhait de voir M. Mélenchon remporter la présidentielle française de 2017 ne suffira pas à faire le bonheur de l’Afrique mais l’Afrique pourra compter sur un Président français dévoué à sa cause. Le bonheur d’un peuple est entre ses mains. C’est pourquoi en tant qu’Africain, si j’avais le droit de vote lors de l’élection présidentielle française de 2017, je n’hésiterais pas à voter pour le candidat Jean Luc Mélenchon qui est un vrai socialiste, antiraciste et un ami sincère des peuples opprimés.

 

Tiécoro DIAKITE

Docteur en Economie de Développement (Paris I)

Ancien Ministre du Mali

Commentaires via Facebook :

PARTAGER