Le Président de la République lors du Forum Inde – Afrique : «Les relations entre l’Inde et l’Afrique reposent sur une solidarité historique»

0
Médiapart : un média à part, guidé par le quai d’Orsay fait de l’ingérence au Mali
Son Excellence Ibrahim Boubacar Keita

Excellence Monsieur le Premier ministre Narendra Modi,

Excellences Mesdames et Messieurs les Chefs d’Etat et de Gouvernement,

Madame la Présidente de la Commission de l’Union Africaine, Distingués Invités, Mesdames et Messieurs,

Permettez-moi tout d’abord d’exprimer à notre hôte du jour,  Son Excellence Monsieur Narendra Modi, tout le plaisir que ma délégation et moi-même éprouvons en foulant le sol de votre beau pays, l’Inde. Je voudrais exprimer au Gouvernement et au Peuple Indiens, mes sincères remerciements pour l’accueil chaleureux qui nous est réservé ici, dans la droite ligne d’une tradition connue et appréciée de tous.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Nous voici de nouveau réunis pour la troisième fois en vue de poursuivre notre dialogue, approfondir notre amitié et renforcer notre coopération.

En cette occasion solennelle, comment ne pas évoquer les racines des relations indo africaines tissées notamment pendant la lutte commune pour l’indépendance de nos pays?

Comment ne pas avoir une pensée émue pour nos illustres précurseurs et ainés parmi lesquels, le légendaire Ghandi, les Présidents Gamal Abdel Nasser, Kwamé N’Krumah, Modibo Keita, Nelson Mandela, Jomo Kenyata, et bien d’autres?

Les relations entre l’Inde et l’Afrique, reposant sur cette solidarité historique se développent aujourd’hui dans le cadre du Sommet Inde-Afrique lancé en 2008 et qui vise à créer un environnement propice à l’accélération de la coopération entre les deux parties en vue de répondre aux aspirations des peuples indien et africains.

Notre Sommet se tient à un moment où les perspectives économiques sont des plus prometteuses. En effet, les économies africaines et indiennes connaissent des rythmes de croissance soutenus par des potentialités avérées. Pour mieux tirer profit de ces potentialités, l’Afrique et l’Inde doivent développer une synergie d’action.

A cet égard, je me félicite de la tenue de cette rencontre et je salue l’engagement du Gouvernement indien à honorer tous les engagements pris et à donner une nouvelle impulsion aux relations indo-africaines, notamment à travers les importantes initiatives que vient d’annoncer le Premier ministre Narendra Modi.

Je demeure convaincu que de nos débats sortiront des conclusions à la hauteur des attentes de nos populations. En ce sens, je me félicite de la qualité des projets de Déclaration et de Cadre de Coopération préparés par nos Ministres.

Le développement et la prospérité sont des aspirations légitimes pour tous les peuples, mais ils ne sauraient se réaliser sans la paix et la sécurité. A cet égard, le terrorisme et l’extrémisme violent qui constituent aujourd’hui l’une des plus graves menaces à la paix et à la sécurité doivent se trouver au centre de notre action commune.

De par leurs potentialités respectives et eu égard aux mutations profondes en cours au sein de leurs économies, l’Afrique et l’Inde constituent aujourd’hui des pôles de croissance de l’économie mondiale.

Le partenariat Inde-Afrique, expression de la coopération Sud-Sud,  est aujourd’hui essentiel pour impulser le développement économique et social à l’échelle de la Planète. D’où, la nécessité de maintenir et renforcer notre partenariat par la mise en place d’un mécanisme approprié de suivi.

L’Afrique et l’Inde doivent intensifier leur partenariat stratégique afin de promouvoir les intérêts vitaux des pays en développement dans la gestion des grandes questions internationales. Dans ce contexte, je me réjouis de la prise en compte de nos préoccupations dans le document final de l’Agenda Post 2015 adopté lors de la 70ème session de l’Assemblée Générale des Nations Unies.

Le Mali, en sa qualité de Président en exercice du Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS), se réjouit de relever que les changements climatiques qui affectent durement nos populations, figurent parmi les priorités de notre agenda. Dans ce contexte, nous fondons un grand espoir de voir la Conférence de Paris (COP21) déboucher sur un accord ambitieux et complet.

Excellences Mesdames et Messieurs,

Le Mali note avec satisfaction l’engagement de l’Inde et de l’Afrique à renforcer leur coopération dans le domaine crucial de la paix et de la sécurité, en tant que préalables à tout effort de développement. C’est fort de cette conviction que je me suis attelé au retour de la paix dans mon pays à l’issue de la plus grave crise de son histoire.

Le dialogue et la concertation entre Maliens ont abouti à la signature, le 15 mai, et au parachèvement, le 20 juin 2015, de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, issu du processus d’Alger dans le cadre d’une médiation internationale dirigée par l’Algérie, à qui il me plait encore de rendre hommage. Malgré quelques difficultés rencontrées dans la mise en œuvre de l’Accord, le processus de paix avance de manière satisfaisante.

Je saisis cette occasion pour exprimer ma profonde gratitude et celle du peuple et du gouvernement maliens à l’endroit de la communauté internationale ainsi qu’à tous les pays amis pour l’appui multiforme et constant au Mali, notamment lors de la Conférence internationale de haut niveau pour la relance économique et le développement du Mali, organisée récemment à Paris le 22 octobre 2015, en coopération avec l’OCDE, la France et les autres partenaires et amis du Mali.

Je salue et apprécie hautement l’implication de l’Inde en faveur de la stabilisation du Mali, notamment à travers la présence d’un contingent Indien au sein de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA).

Excellences Mesdames et Messieurs

Je voudrais pour conclure, formuler le vœu que le Troisième Sommet Inde-Afrique poser un jalon important dans le renforcement des relations d’amitié, de fraternité, de solidarité et de partenariat stratégique fécond entre nos Peuples, et contribuer ainsi à l’avènement d’un monde meilleur.

Les généreuses annonces faites par Vous, Monsieur le Premier ministre Narendra Modi, nous inclinent à un optimisme pour le meilleur avenir de nos relations.

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER