Le gouverneur de Nioro du Sahel invite les jeunes à aller vers des qualifications professionnelles

1

Interviewé après l’ouverture officielle des travaux des états généraux de la formation professionnelle et de l’insertion,  le colonel-major Aly Anagir, gouverneur de la région de Noiro du Sahel a invité les jeunes chômeurs à mettre de côté leurs diplômés et aller vers des qualifications professionnelles. Lesquelles leur permettront de décrocher facilement un emploi. A cet appel, il ajoute qu’aucun Etat ne peut satisfaire à 100% les demandes de ses jeunes en termes d’emploi. Selon celui qui n’a pas de qualification professionnelle,  n’est pas appelé à se prendre pour un chômeur.

Quant aux attentes à l’issue de ces assises, le gouverneur de la nouvelle région de Nioro du Sahel a souhaité qu’elles soient bien taillées et planifiées aux besoins des réalités du marché de travail. C’est par les formations professionnelles que les jeunes peuvent s’épanouir et exercer les professions issues de leurs qualifications diverses.

s’agissant des recommandations issues de ces états généraux, Aly Anagir a exprimé le vœu qu’elles soient accueillies à bras ouverts par les plus hautes autorités du pays. Il a ensuite souhaité qu’elles puissent connaitre une issue favorable dans leurs mises en application.

Pour l’organisation des états généraux de la formation professionnelle et de l’insertion, le gouverneur de la région de Nioro du Sahel s’est dit très satisfaisait de leur bonne tenue. Parce qu’ils ont démontré à suffisance l’engagement des plus hautes autorités  à réadapter la formation professionnelle vers une insertion facile.

Pour lui, quand on parle de chômage des jeunes, on a tendance à penser aux diplômés des écoles et universités. Alors que ceux-ci n’ont pas de qualification professionnelle. Ils se prennent pour des chômeurs, tandis qu’ils n’ont pas de connaissance au plan professionnel. «  Le diplôme n’est pas synonyme d’emploi » a ajouté Aly Anagir. Avant de soutenir que le salut pour les jeunes, c’est de s’orienter vers la formation professionnelle.

Diakalia M Dembélé

Commentaires via Facebook :

1 commentaire

  1. AH OUI CELA VAUT MIEU QUE DE RECITER DES SOURATES DANS LES VESTIBULES DE MBOUYE ET REMPLIR LA REGION ET LE MALI D AFFAIRISTES PATENTES, DE POLITICIENS MORBIDES ET D HYPOCRITES! TA GNININAW!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here