Réconciliation cohésion sociale à Mopti : A marche forcée

7

Mopti, la Venise malienne a accueilli cette semaine une quinzaine de personnes ressources des Communautés Dogon et Peulh pour une mission de réconciliation et de cohésion sociale entre les populations de la cinquième région du Mali. La mission est accompagnée par le Secrétaire permanent du Cadre politique de gestion de la crise du Centre, l’Ambassadeur Boubacar Gaoussou Diarra et son équipe.

Une semaine durant, les Personnes ressources des communautés Dogon et Peulh vont se présenter et échanger avec les autorités administratives et politiques de la région (le Gouverneur, le Conseil régional), les acteurs locaux (les femmes, les jeunes, les religieux, les chefs traditionnels et coutumiers), les partenaires au développement et ONG installés à Mopti.

Les rencontres avec les équipes régionales d’appui à la réconciliation (ERAR), les comités communaux de réconciliation (CCR), les forces vives de la région, le Gouverneur, le général Abdoulaye Cissé et le Conseil régional, vont constituer les temps forts de la visite.

L’Ambassadeur Diarra, qui accompagne la délégation, au nom du Premier ministre inscrit la mission dans une démarche citoyenne qui est le fruit de concertation et de consensus entre les personnes ressources des deux communautés, dont les premières rencontres de contact d’échanges remontent en octobre et novembre 2019.

En effet, dans le cadre des efforts d’apaisement et de stabilisation au Centre du Mali, des rencontres avec des personnalités influentes des communautés dogons et peuhls ont été organisées par le Secrétaire permanent du Cadre politique de gestion de la crise au Centre, avec le soutien de la Minusma, en octobre et novembre 2019 à Bamako. Ces rencontres ont permis la mise en place d’un cadre de concertation entre représentants des deux communautés, placé sous l’égide du Secrétariat permanent du Cadre politique de gestion de la crise du Centre.

La mission préparatoire de Mopti pour les personnes ressources des deux communautés, dont le porte-parole est l’ancien Gouverneur et Ministre délégué chargé de l’Office du Niger, Abou Sow, va être consacrée à : La présentation de la mission du cadre de concertation aux autorités administratives, à la société civile et aux partenaires techniques et financiers ; L’identification de relais locaux du cadre de concertation en s’appuyant sur les structures déjà existantes (équipes régionales d’appui à la Réconciliation régionale -ERAR et Comités communaux de réconciliation -CCR) ; Et au plaidoyer auprès des autorités administratives, associations de jeunes et de femmes, autorités traditionnelles et religieuses de Mopti.

Ces personnes ressources attendent de cette mission l’établissement de contacts avec des personnes ressources des 4 cercles de la zone exondées (personnalités influentes des deux communautés dont personnes en contact avec les groupes armés) en vue de la mise en place de relais locaux avec l’appui des structures étatiques déjà existantes (ERAR et CCR); des actions d’urgence, une méthodologie de travail et un plan d’action sont identifiés et des messages d’apaisement sont véhiculés par les personnes ressources identifiées dans leurs zones.

Leurs missions seraient également de sensibiliser les autorités administratives, associations de jeunes et de femmes, autorités traditionnelles et religieuses de Mopti, à apaiser la situation entre communautés peulhs et dogons et encouragés à entreprendre des actions communes en vue d’un retour à la paix , d’informer les partenaires techniques et financiers et les ONGs de la mission du cadre de concertation et les encouragés à fédérer leurs efforts et de renforcer la cohésion entre les membres des deux communautés au sein du cadre de concertation est renforcée.

Alfousseyni Sidibé

Correspondance particulière

 

Commentaires via Facebook :

7 COMMENTAIRES

  1. j;aime mon mali, je veux que l’on soit tous unis pour arriver a la paix, je soutiendrais les efforts du gouvernement coute que coute frere

  2. le mali est un bijou, un bijou qui doit etre protger et poli, c est comme ca que je vois ce que notre gouvernement fait perso

  3. Nous les MALIENS devons être fier de notre gouvernement et de notre president qui nous maintient dans la paix contrairement aux autres pays

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here