En tournée régionale à Ségou : IBK visite le canal de Kolongo et inaugure un château d’eau à Macina

0

En poursuivant sa visite régionale entamée lundi dans la quatrième région du Mali, le Président IBK a visité ce mardi, le canal de Kolongo dans la zone Office du Niger, et fait cap sur la ville de Macina où il a procédé à la coupure du ruban consacrant l’inauguration officielle d’un château d’eau en béton armé de 150 mètres cube. Ce, avant de terminer la deuxième journée de sa visite par la ville de Markala où il s’est longuement entretenu avec les notables locaux.

Bamako-09/12/2015-A Kolongo, près d’une centaine de kilomètres de Ségou, le Président Keïta a été accueilli en grande pompe par les populations visiblement heureuses. C’est ici que dans le Niger, dans le but d’assurer la sécurité alimentaire et nutritionnelle des populations, de créer des emplois et d’augmenter les revenus des populations pour lutter contre la pauvreté, a été engagé ‘’le plan national d’empoissonnement des plans et retenus d’eau au Mali’’. Le programme est mis en œuvre à travers des plans d’eau propices à la pisciculture (fleuves, cours d’eau, lacs et mares) dont le pays dispose.

Il s’agit en clair, d’un plan à quatre (4) composantes, financé par le Fonds National d’Appui à l’Agriculture et le Fonds APEJ (1.800.000.000 FCFA). Il consiste spécifiquement à installer et à empoissonner 180 cages flottantes dans la zone Office du Niger. Il fournira également540 tonnes d’aliment poisson, 2.340.000 alevins et 180 pirogues. Sans oublier que ce programme prévoit organiser et former 900 jeunes dont 32% des femmes à la conduite de la pisciculture en cage.Il est attendu que ce programme national de cinq (5) ans, augmente à 43% la production nationale en aliment poisson.

Toujours dans la matinée du mardi 8 décembre, le Président IBK s’est rendu à Macina. Sur place, après les mots de bienvenu du maire, le Chef de l’Etat qui conseilla aux habitants de la contrée à conserver leur infrastructure, leur a promis de tout mettre en œuvre pour que leurs soucis qui venaient d’être soulignés par le maire aient de solutions. Il leur a également parlé du terrorisme qui gagne du terrain. Pour IBK, « ces gens qui viennent pour soi-disant nous enseigner l’Islam, ne sont pas des musulmans, et il va falloir donc s’en méfier».

Par la suite, le Président a procédé à la coupure du ruban symbolique, consacrant de manière officielle, l’inauguration du château d’eau de Macina.

Ce qu’il faut en retenir est que ce château d’eau est le nouveau centre d’adduction en eau potable de la ville de Macina. Il a été réalisé dans le cadre d’un financement de la Banque Africaine de Développement et le Gouvernement du Mali. Son coût s’élève à 360.000.000 FCFA, financé à 88% par la BAD et 12% par l’Etat malien, en 2010, date à laquelle les travaux avaient débuté, après avoir été étudiés de 2004 à 2006.

Techniquement, c’est un château d’eau de 150 mètres cube de volume, érigé à 25 mètres de hauteur sous cuve. Il dessert de 10.700 mètres linaires de long, avec 16 bornes fontaines à 2 têtes de robinets, avec douze branchements particuliers. Il est alimenté par un groupe électrogène de 13,5 kva, sous abri, avec local et un dispositif de chloration automatique.

Ciblant 14 679 habitants, « les installations que nous inaugurons aujourd’hui sont le fruit d’une coopération exemplaire entre le Gouvernement de la République du Mali et la Banque Africaine de Développement, se réjouit le ministre de l’Energie et de l’Eau, Mamadou Frankaly Keïta, qui ajoute. Elles s’inscrivent dans le Cadre de la Stratégie de Croissance et de Réduction de la Pauvreté.»

En revenant de Macina, le Chef de l’Etat a été reçu par les notables de Markala, avec lesquelles il s’est longuement entretenu.

La visite se poursuit, et nous reviendrons largement.

Issiaka M Tamboura (maliweb.net), envoyé spécial

PARTAGER