C-SCPC : Bakary Koné à Kita : « Halte aux manœuvres dilatoires ! »

0

La Confédération des Sociétés coopératives des Producteurs de Coton (C-SCPC) était à Kita le mardi dernier, dans le cadre de sa série de meetings de soutien aux autorités de la transition en reconnaissance des efforts faits aux paysans. Au cours de ce meeting qui intervient quelques jours après celui de Koutiala, le président de la faîtière des producteurs de coton a alerté les autorités contre les manœuvres de certains cadres pour la mise en place d’un Collège transitoire à la C-SCPC.

Bakary Koné le président de la C-SCPC et sa délégation d’une quinzaine de personnes, la plupart des membres de son bureau, ont été accueillis en fanfare par une foule des grands jours à Kita le mardi 7 septembre. La délégation a été escortée depuis l’entrée de la ville, sur plus de 6 Km (à l’image du meeting de Koutiala), dans une haie d’honneur par des jeunes producteurs de coton sur des motos ou en voitures, en direction de l’espace culturel où s’est déroulé le meeting. Sur cette place publique, toute la population de Kita en plus des représentants des 33 Communes s’était donné rendez-vous. Des responsables politiques, administratifs et des notabilités représentées par les Tounkara (chefferie traditionnelle), les Kéita et les Cissé étaient tous là.

En plus des bénédictions pour le nouveau bureau, les notabilités et « Niamakala » ou griots (chefferie traditionnelle) de Kita qui ont reçu la visite dans leurs familles des hôtes du jour, ont prôné l’entente et la cohésion entre les producteurs.

Bakary Koné a parlé de l’état d’esprit des producteurs qui est l’unité. Toutefois, il a interpellé les plus hautes autorités du pays, sur les rumeurs qu’il a apprises et qui concernent la mise en place d’une délégation intérimaire à la tête de la C-CSCP. Selon lui, « ce plan diabolique est concocté par des cadres tapis dans l’ombre à l’insu des plus hautes autorités du pays. A ses dires, si cette rumeur est fondée, elle va créer un grand désordre dans la production de coton et plonger définitivement le secteur dans un coma irréversible au moment où nous tablons sur 1 million de tonnes de coton cette année». Il a par ailleurs salué l’initiative des autorités de la transition de monter le prix du coton à 280 F CFA le kilo au bénéfice des cotonculteurs et de baisser le prix des engrais entre 3 500 à 7 500 F CFA le sac.

A en croire M. Koné, « une délégation transitoire à la C-SCPC est contraire aux textes de l’Ohada qui la fondent et contraire à la volonté de notre confédération ».

« Nous avons majoritairement choisi Bakary Koné »

Le président de la Fédération des producteurs de coton de Kita, Djalamoussa Dembélé, a dans son adresse à ses hôtes et invités, rendu des hommages aux autorités de la transition pour leurs efforts en direction du monde paysan surtout des producteurs de coton. « Kita a commencé la culture de coton en 1994. Mais c’est la première fois dans le cadre de la campagne 2021-2022 que le gouvernement, à travers le Conseil supérieur de l’Agriculture, augmente le prix du kilogramme de coton à 280 F CFA et baisse sensiblement celui de l’engrais», a-t-il témoigné. Il a loué les mérites de leur nouveau président, en l’occurrence Bakary Koné. Ce dernier à ses dires, s’est toujours battu pour la cause des producteurs de coton. Il a fait cas de la guerre qu’il a menée en 2015, en sa qualité de député élu à Koutiala, contre l’importation de l’engrais frelaté dans notre pays, à travers l’interpellation lors d’une question orale à l’Assemblée nationale de Dr. Bocary Tréta alors ministre du Développement rural. « Nous avons majoritairement choisi Bakary Koné comme le président de notre confédération pour son intégrité, sa loyauté et son combat pour les paysans », a affirmé Djalamoussa Dembélé, président de la Confédération des producteurs de coton du secteur de Kita, avant d’ajouter que « tous les membres du bureau présidé par Bakary Koné ont été élus démocratiquement ». Selon lui, les 48 % du coton du Mali proviennent de Kita.

Mamadou Konaté, trésorier général de la C-SCPC et secrétaire général de Fédération de Kita a lui aussi apprécié les qualités de manager du président Bakary Koné. « C’est la première fois qu’un président de la C-SCPC se déplace auprès des producteurs pour s’imprégner de leurs préoccupations », a-t-il déclaré. M. Konaté a aussi touché du doigt la mauvaise gestion de l’ancien bureau présidé par Bakary Togola. Il dit avoir hérité d’une caisse totalement vide avec seulement 10 85 000 F CFA dans les comptes. Il a en outre dépeint les problèmes de Kita. Il s’agit entre autres du manque d’engrais pour les producteurs, d’aliments bétail, de dégradation de la route qui empêche l’évacuation de leur production agricole. A l’instar de ses prédécesseurs, il a informé les autorités contre les manipulations en cours visant à mettre en place une délégation transitoire. Selon lui, « les conséquences seront fatales à l’économie nationale et à la culture du coton ».

 

Abdrahamane Dicko

(de retour de Kita)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here