C-SCPC : Le mandataire juridique fait le point sur sa mission

0

Rétabli dans ses fonctions par la Cour d’appel de Bamako, le mandataire juridique de l’Union de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (CSCPC), Souleymane Fomba, a tenu une conférence de presse le mercredi 13 octobre au siège de ladite organisation. Il était question d’expliquer aux journalistes la teneur de ses missions et les conditions de sa désignation.

Au sujet de sa mission, il dira que celle-ci se résume à l’organisation d’élections libres et transparentes sur la base des textes de l’Ohada ainsi que des statuts et règlement de la Confédération, comme recommandé par les paysans lors des assises nationales sur le coton. Tout en assurant n’être pas candidat à cette élection, M Fomba a invité les putatifs candidats à aller se préparer et annoncé une tournée prochaine très prochaine dans l’ensemble des zones cotonnières pour expliquer son mandat aux producteurs et sensibiliser les coopératives à la conformité à l’acte uniforme de l’OHADA afin de pouvoir participer auxdites élections.

Le conférencier d’expliquer par la suite que sa nomination n’est que la réponse à une sollicitation des cotonculteurs qui, suite aux dissensions et contestations consécutives au départ du président du président Bakary Togola, ont réclamé lors la désignation d’une personnalité indépendante imprégnée des rouages des sociétés coopératives pour organiser des élections crédibles afin de désigner un président pour la confédération. “Le choix du gouvernement, notamment le ministère de la Santé, du Développement social et celui du Développement rural s’est porté sur ma modeste personne et entériné par une décision de justice”, a-t-il relevé, en rejetant en bloc les allégations d’un diktat du PDG de la CMDT.  “Je vois certains protester dans la rue sous prétexte que j’ai été imposé par la CMDT. Non, c’est de l’Etat du Mali que je tiens ma légitimité», a-t-il lancé avant d’inviter les putatifs candidats à mieux se préparer aux élections qu’il compte organiser de façon libre et transparente, de la base jusqu’au sommet. S’adressant aux contestataires de la rue, M Fomba, tout en leur rappelant leur droit de pourvoi en cassation, a expliqué qu’il est jusqu’à preuve du contraire le mandataire juridique de la C-SCPC en vertu à de la décision de justice y afférente.

 

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here