BILLET – Blanchiment : ATT sait-il?

0

Inquiétée par les mouvements illicites de fonds dans notre sous-région, la Bourse régionale des valeurs mobilières (Brvm) vient d’alerter l’opinion sur les blanchiments de capitaux qu’elle qualifie de menace contre l’ordre public et les valeurs républicaines. Dans sa revue trimestrielle, la Brvm a récemment signalé que le phénomène a fait l’objet d’une mobilisation sans précédent de la communauté internationale. rn

Le blanchiment de capitaux est défini comme l’infraction liée à la conversion, au transfert ou à la manipulation de biens dont l’auteur sait qu’il provient d’un crime ou d’un délit ou d’une participation à ce crime ou délit, avec l’intention de dissimuler ou de déguiser l’origine illicite desdits biens ou d’aider toute personne impliquée dans la commission de ce crime ou délit à échapper aux conséquences judiciaires de ses actes.

rn

Sur le plan politique, précise-t-elle, l’opération de blanchiment permet  aux détenteurs de capitaux d’origine illicite d’infiltrer les systèmes démocratiques grâce à la corruption afin d’obtenir une protection pour les activités délictueuses. C’est pourquoi, la vigilance du président ATT est souhaitée à propos des ralliements de chefs de partis dont les objectifs ne sont pas toujours politiques.

rn

Au Sénégal, quoique le président Wade ait déclaré que le revirement d’Idrissa Seck n’est pas dû au marchandage, l’opinion publique reste très perplexe sur la question. Au Mali, les allégeances au chef de l’Etat sont telles qu’on se demande pourquoi elles sont, d’abord, l’œuvre des leaders et cadres avant celles des militants de base.

rn

En tout cas, les chefs d’Etat de la Cedeao ont confié à la Beceao des actions susceptibles de déboucher sur un cadre réglementaire de lutte contre  le blanchiment de capitaux d’origine criminelle, ou délictuelle, notamment ceux provenant du trafic de stupéfiants et d’êtres humains, de la corruption, des détournements de deniers publics et de la fraude.

rn

Par conséquent, que ce soit par ATT ou Wade, la récupération des personnalités à capitaux douteux n’est pas forcément un coup de génie politique.

rnBaba Dembélé

Commentaires via Facebook :

PARTAGER