Réalisation de l’Usine de Production d’eau potable de Kabala : Plus de 170 milliards de FCFA pour 288 millions de litres d’eau par jour

1

La cérémonie officielle de lancement des travaux de construction de la station de production d’eau potable à Kabala a eu lieu le samedi 28 mai 2016 sur les berges du fleuve Niger à Kabala. C’était sous la présidence du ministre de l’Energie et de l’eau potable, Mamadou Frankaly Keita en présence de l’ambassadeur de la France au Mali, chef de file des partenaires techniques et financiers, Gille Anderson, du maire de la commune rurale de Kalaban-Coro, Issa Bocar Ballo et de quelques membres du gouvernement.

Le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala a pour objectif d’assurer l’approvisionnement correct et durable en eau potable de la ville de Bamako et environs.

Le manque d’eau potable dans la capitale des trois caïmans et environnant serait un triste souvenir dans environ deux ans. Le projet d’alimentation en eau potable à partir de Kalaba voit enfin le jour et les maitres d’ouvrages sont à pied d’œuvre pour sortir ce gigantesque projet de  sous terre au bénéfice de la population de Bamako, Kalaban-Coro et toutes les périphéries.

La Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable (SOMAPEP-SA) est en charge de la gestion et de la distribution de cette source de vie à travers Bamako et environnant.

Le maire de la commune rurale de Kalaban-Coro, Issa Bocar Ballo, dans son discours de bienvenue, a exprimé sa joie et toute sa satisfaction de voir le projet d’alimentation en eau potable de la ville de Bamako et environs dans sa commune. A ses dires, ce gigantesque projet apporte du bonheur à la population de Kalaban-coro et celle de Bamako car l’eau, c’est une source de vie et de santé. Il a par ailleurs remercié le gouvernement du Mali  pour avoir  réalisé des infrastructures dans sa commune comme les logements sociaux de N’Tabacoro, le Centre de Santé de Référence de Kalaban-Coro, la cité universitaire de Kabala, l’institut de formation professionnelle de Kabala  entre autres. Ensuite, M. Ballo a invité le gouvernement du Mali à doter sa commune de plus de lycée public, d’une maison de jeunes avec une salle multifonctionnelle et enfin agrandir  la morgue de la commune qui semble être petite par rapport à la  taille de sa population actuelle.

Pour l’ambassadeur de  France au Mali, le projet d’alimentation en eau potable de Kabala est le plus grand projet d’eau potable en Afrique de l’Ouest. Selon lui,  environ, la mise à disposition de 300 millions de litres d’eau par jour, facilitera l’accès à l’eau potable et permettra d’améliorera la qualité de la vie.

Le ministre de l’énergie et de l’eau, Mamadou Frankaly Keita, estime que la réalisation de ce gigantesque projet va révolutionner le service d’accès à l’eau potable de la capitale, Bamako. « Les travaux, une fois terminée, permettront de doter la ville de Bamako de 288 millions de litres d’eau par jour, 1.400 km de réseau, 1.208 bornes fontaines, près de 90.000 branchements sociaux pour doubler la capacité actuelle de desserte en eau potable », a renchéri le ministre Mamadou Frankaly Keita.

A noter que ledit projet bénéficie de l’accompagnement d’une dizaine de Bailleurs de fonds à hauteur de plus de 170 milliards de FCFA.

Ousmane MORBA

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. Ce régime est toujours dans les effets d’annonces…..Qu’il nous dise où est-ce qu’on en est sur le projet de réalisation de la centrale solaire de Ségou Pelegana. Laquelle, avec une puissance de 33 mégawatt, était aussi annoncée être la plus grande centrale solaire en Afrique de l’Ouest pendant que le Ghana est sur un projet solaire similaire de 155 mégawatt. Mais comme le Ghana ne se trouve pas en Afrique de l’Ouest…. Ce régime est tout simplement nul et abruti.

Comments are closed.