Le Ministre de l’élevage et de la Pêche à Sikasso : 4 milliards d’investissement dans l’aquaculture en troisième région

0

Le secteur de la pêche rapporte à notre Pays près de 90 milliards de francs CFA par an pour une production d’environ 100.000 t  de poissons, des capacités  que les pouvoirs publics veulent accroitre avec la promotion de l’aquaculture auprès des opérateurs privés.

C’est dans ce cadre que le ministre de l’élevage et de la Pêche, M. Bocary Tereta a effectué une tournée la semaine dernière en troisième région. Sikasso est connue pour être une région à forte pluviométrie  sans grand fleuve mais disposant néanmoins de quelques petits cours d’eau et de mares que le Gouvernement voudrait aménager pour encourager l’élevage des poissons. Ainsi 400 mares ont été recensées dans la région dans le cadre d’un ambitieux programme soutenu par le royaume de Belgique et qui vise à faire du Kénédougou une zone de production de poissons.

Le Ministre a ainsi visité quatre étangs dont la ferme de M. Bakary Kouma avec des investissements d’environ un milliards de francs CFA. L’élevage du poisson semble donc en bonne voie dans la troisième région, une zone elle même grande consommatrice de poissons dont une bonne partie est importée des pays voisins dont le Sénégal.

Le ministre a ensuite visité la ferme d’un grand éleveur de bovins, celle de M. Oumar Ouattara qui a un cheptel d’une centaine de têtes, une race métissée à la race locale et dont la résistante aux maladies est plus forte que celle des races importées. M. Tereta a poursuivi sa tournée en visitant Pharmavet Koné et Usagers, une usine de production d’aliments bétail et de médicaments vétérinaires destinée à fournir la sous région ouest Africaine en produits vétérinaires. Le Ministre Tereta a conclu son périple par une visite à l’abattoir régional de Sikasso.

Cette tournée dans la zone sud de notre Pays a permis au ministre d’apprécier le potentiel aquacole de la région ainsi que les deux grandes unités industrielles relatives à l’élevage. Le ministre a dit son appréciation des efforts d’investissements très louables des privés dans le secteur en particulier la pharmacie vétérinaire de M. Koné et la mare piscicole de M. Kouma.  M. Bocary Tereta s’est dit très encouragé par les initiatives du secteur privé et son optimisme pour l’aboutissement du programme de coopération avec le partenaire belge.

 Piyahara Diamouténé

 


Commentaires via Facebook :

PARTAGER