PRODELAIT : 4000 vaches inséminées en 2014

1

Pour Modibo Sangaré, dans le but de réduire les dépenses liées à l’importation du lait et des produits laitiers, le gouvernement a adopté en 2008 la stratégie de valorisation de lait cru local, ce qui a amené à la création du Prodelait. De sa création à ce jour, dira-t-il, ce projet a pu réaliser 32 centres de collecte sur une prévision de 41. Il a inséminé 11 163 vaches sur une prévision de 10 000 sur 5 ans. Le projet a doté ses agents inséminateurs en kits d’IA, en motos et en téléphones portables. Ainsi que la dotation de deux axes déserts en véhicule frigorifique.

En dépit de ces résultats, le représentant du ministre a reconnu que des problèmes subsistent, notamment l’importation du lait et des produits laitiers qui pèse sur les finances publiques ; le manque d’unité de transformation. Pour le coordinateur Mohamed N’Diaye, les nouveaux défis de sa structure restent : plus de lait pour les populations maliennes, donc plus de reproduction et plus de reproductivité. Il a remercié le Roi du Maroc pour avoir donné 135 000 doses de semences. De nos jours, le projet a recruté 11 inséminateurs qui sont sur le terrain pour inséminer les vaches sur l’étendue du pays. Ces vaches inséminées donneront des vaux appelés demi-sang dont la production laitière sera de plus de 10 litres contre 1 à 1,5 litre par vache de nos jours. Il fera savoir qu’en 2014, plus de 4.000  vaches ont été inséminées à travers le pays. Il reconnaîtra cependant que les achats de lait et des produits laitiers coûtent à l’Etat malien plus de 15 milliards de Fcfa par an, et que sa structure est là pour réduire ce taux.

Les points inscrits à l’ordre du jour de la session étaient entre autres : le point d’exécution des recommandations de la précédente session ; le procès-verbal de la deuxième session ; le rapport d’activités 2014, et le programme d’exécution technique et financier 2015. Le budget prévisionnel en recettes et en dépenses se chiffre à plus de 415 millions de Fcfa.

Koné

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.