Micro finances et relance économique au Mali : L’APSFD dans la dynamique de donner de la vitalité au secteur

0

L’Association Professionnelle des Systèmes Financiers Décentralisés du Mali (APSFD) organise, depuis hier au CICB, la 7ème édition de la semaine de la micro finance sous la présidence du ministre de la Promotion des Investissements et du Secteur Privé, Me Mamadou Gaoussou Diarra. Le thème central de cette édition est : «  La micro finance au cœur de la relance économique du Mali ». Durant deux jours, les acteurs du secteur vont passer au peigne fin, plusieurs thématiques comme le rôle des Systèmes Financiers Décentralisés (SFD) dans le financement de l’agriculture, la stratégie de viabilisation et de pérennisation des SFD, les nouvelles technologies et les mécanismes durables de financement des SFD. En marge des panels, le monde des finances décentralisées fait vivre au public des expositions des structures de micro finance présentes dans tous les secteurs d’activités du Mali.

Dans ses mots de bienvenue, le président de l’APSFD, Adama Camara a rappelé que comme tous les secteurs, les SFD ont été durement affectés par la crise de 2012. Selon lui, l’ambition de son association est de faire du secteur un acteur majeur de la relance économique, un précieux outil pour améliorer l’inclusion financière au bénéfice des populations les plus démunies.

Abondant dans le même sens, le ministre de la Promotion des  Investissements et du Secteur Privé a rappelé que le Cadre Stratégique pour la Croissance et la Réduction de la Pauvreté (CSCRP) 2012-2017 a assigné aux SFD, un rôle déterminant pour la création d’activités génératrices de revenus et d’emplois par la promotion d’exploitations agricoles et de micro-entreprises. C’est pourquoi, dira le ministre, la micro finance occupe une place de choix dans les politiques publiques, conformément à la vision de développement du président Ibrahim Boubacar Keita, tout en rappelant que le Gouvernement  a adopté le 11 mars 2015, un plan d’urgence d’assainissement et de relance du secteur. Mamadou Gaoussou Diarra a noté avec satisfaction que l’APSFD-Mali, grâce à l’appui des partenaires techniques et financiers du secteur reste très engagée pour  relever les défis de la professionnalisation du secteur à travers la restauration de l’offre de services financiers diversifiés et adaptés aux besoins de nos populations vulnérables.

A noter que la micro-finance regroupe l’ensemble des services financiers destinés aux populations exclues du système bancaire classique : microcrédits, micro-épargnes, transferts nationaux et internationaux et micro-assurance. Elle permet à ces personnes de développer ou créer une activité génératrice de revenus, de vivre de leur travail et d’améliorer leurs conditions de vie. A la différence du système financier classique, c’est une finance de proximité à vocation sociale (contact direct entre les Institutions de Micro finances  et leurs clients), basée sur un tout autre système : le crédit est notamment accordé en fonction de la faisabilité et de la rentabilité économique du projet. Au Mali, c’est au milieu des années 80 que les premières institutions de micro finance ont fait leur apparition. Aujourd’hui, présente dans tous les secteurs d’activités dans tout le Mali, la micro finance est devenue un élément essentiel du développement du Mali grâce, notamment à son impact sur le taux de bancarisation, le volume et le nombre de crédits octroyés, le nombre d’emplois créés.

Daniel KOURIBA

PARTAGER