Développement du secteur hôtelier : Azalaï hôtels et Proparco signent un contrat de prêt de 10.480.000.000 Fcfa

0

La cérémonie de signature s’est déroulée à l’hôtel Azalaï Salam en présence du PDG du groupe Azalaï Hôtels, Mossadeck Bally ; du directeur général de Proparco, Claude Périou, et de l’ambassadeur de France, Gilles Huberson.

Avec environ 300 chambres et 4 hôtels de 2 étoiles à 5 étoiles, le groupe Azalaï hôtels est devenu un acteur majeur du paysage hôtelier du Mali. Le financement de Proparco lui permettra de rénover le plus prestigieux de ses hôtels, le Salam. Ce projet permettra aussi de développer et d’améliorer l’offre hôtelière à Bamako pour répondre à la demande croissante de la clientèle d’affaires régionales.

 

Pour le directeur général de Proparco, Claude Périou, les récentes crises que le Mali a connues ont fortement aggravé la situation économique du pays et lui ont fait perdre de son attrait auprès des investisseurs étrangers. Il a indiqué que ce financement est la première opération de Proparco au Mali depuis une quinzaine d’années. «Nous souhaitons, à travers cette transaction, réaffirmer le potentiel économique du pays. Nous avons en outre la conviction que le développement de l’industrie hôtelière d’affaires est indispensable pour accompagner le retour des investisseurs. C’est pourquoi nous sommes très heureux de soutenir un groupe africain comme Azalaï qui démontre depuis plusieurs années son professionnalisme et son dynamisme dans la région», a déclaré Claude Périou.

 

Selon le PDG du groupe Azalaï Hôtels, Mossadeck Bally, l’histoire de son entreprise avec le Proparco ne date pas aujourd’hui. Il a indiqué que ce projet permettra d’augmenter la capacité de l’hôtel Salam. L’ambassadeur de France, quant à lui, a souligné que le groupe Azalaï Hôtels est une entreprise qui fait honneur au Mali. «C’est une image de marque du Mali», estime-t-il.

 

Cette opération, faut-il le rappeler, s’inscrit dans le cadre de la stratégie de soutien de Proparco au développement du tourisme en Afrique subsaharienne. Pour ce contrat, Proparco a joué un rôle d’arrangeur auprès de l’institution financière de développement Belge Bio, permettant ainsi au groupe Azalaï Hôtels de lever 4 millions d’euros supplémentaires de financement.

Notons que Proparco est une institution financière de développement conjointement détenue par l’agence française de développement (Afd) et par des actionnaires publics et privés du Nord et du Sud. La mission de la société est de favoriser les investissements privés dans les pays émergents et en développement en faveur de la croissance, du développement durable et de l’atteinte des objectifs du millénaire.

Rappelons que cette cérémonie de signature a été suivie par l’inauguration de la première école hôtelière du groupe Azalaï hôtels dans l’enceinte du Grand Hôtel de Bamako.

Diango COULIBALY

Commentaires via Facebook :

PARTAGER