Corruption à ciel ouvert à l’Aéroport international Modibo Keita Bamako-Sénou : Le site MJD trempe la plume dans la plaie !

0

Au Mali, presque tous les services publics sont infectés par le virus de la corruption. Ce virus  est plus rampant à l’Aéroport international Modibo Keita Bamako–Sénou, mieux qu’ailleurs. Des passagers qui rentrent au pays sont souvent dépouillés de leurs maigres sous ou mis à mal par des agents en faction au niveau de ce service. Pour mettre terme à ces pratiques malsaines au sein de cette structure-vitrine de notre pays, le site d’informations très populaire sur Facebook, dénommé Mali Jolies Dew (MJD) a lancé un panel de témoignages poignants des passagers qui ont subi cette arnaque des agents à cet Aéroport. Une véritable plume trempée dans la plaie de ce service public qui porte jalousement le nom du père de l’indépendance du Mali, Modibo Kéita.

La corruption est une  réalité au Mali, telle enseigne, qu’elle a tendance à devenir une règle. Raison pour laquelle dans toutes les administrations au Mali elle y réside. Des marchés passés de gré à gré, des surfacturations, presque tous les systèmes de corruption sont pratiqués au Mali. Mais la plus visible et nuisible reste la petite corruption. Et en la matière, le secteur des transports ravit la vedette. Si sur les tronçons routiers, chaque poste de contrôle est géré jusqu’à la frontière, au niveau de l’aéroport international Modibo Keita Bamako-Sénou, ce sont les pots de vins qui font la règle, en partance ou de retour au pays.

Pour rappel, dans un passé récent, un ancien ministre de la Sécurité Modibo Koné avait mené une lutte implacable contre ce phénomène de nos forces de sécurité.

Quelques mois après, on a l’impression que cela n’a rien servi, car certains agents de forces de sécurité déployés à l’aéroport international Modibo Keita continuent avec les mêmes pratiques d’arnaque en mettant tous les moyens en place pour soutirer de l’argent aux passagers. Les Maliens et étrangers qui rentrent au pays rencontrent des difficultés pour pouvoir passer à l’aéroport. Idem pour ceux qui y sortent. Des  agents assermentés qui déshonorent l’image de nos forces de défense.

Face au silence complice de la Direction de l’aéroport Modibo Keita, une page Facebook bien suivie, ‘’ Mali Jolies Dew (MJD)’’ animée par des maliennes de l’extérieur a décidé de passer à l’offensive en mettant à nue les agents qui s’adonnent à de telles pratiques.

Pour ce faire, ce site a fait le choix de recueillir les témoignages des victimes d’arnaque des agents en faction à l’aéroport de Bamako-Senou. Depuis le début de cette campagne, les Mali Jolies Dew ont pu récolter plus d’une dizaine de témoignages.

Par exemple un témoignage révèle l’un des systèmes d’arnaque des agents à l’aéroport en ces termes : « je pèse mes bagages à main en bas et c’est 12 kilos, je monte à l’étage 13 kilos. Le monsieur me demande de retirer 1 kilo je lui explique qu’en bas c’était 12 kilos et là que c’est surement une erreur. Mais il ne voulait rien savoir. Je retire des choses et on pèse encore et c’est 15 kilos, rien compris, là je m’énerve et je dis que sa machine ne marche pas et qu’il me fatigue. Son collègue arrive et me demande ce qui se passe, je lui explique et le gars me dit toi aussi, au lieu de t’énerver arranges toi avec lui et il va te laisser passer (il sous-entend de lui donner de l’argent) là je m’énerve et je dis donc là il veut de l’argent ? je me mets à crier et là ils commencent à avoir peur ». Ces faits se déroulent quotidiennement à l’aéroport de Bamako. Ces agents se profitent de l’illettrisme de certains passagers pour les abuser sur leurs droits.

Cette page suivie par plusieurs maliens de l’intérieur comme de l’extérieur est félicitée ces derniers temps par leurs abonnés. Lesquels estiment que grâce à ces dénonciations, les pratiques d’arnaque à l’aéroport sont en train de disparaitre. Les agents ont peur qu’ils ne soient pris la main dans le sac et se trouver sur les réseaux sociaux.

Comme cerise sur le gâteau, la même page a affirmé que grâce aux témoignages des victimes, la direction de l’aéroport  a promis de prendre certaines mesures. Notamment, celle de vérifier le cas de chaque personne citée, d’inviter les passagers à dénoncer chaque vol ou tentative de vol, la direction va donner un numéro pour ça. Chapeau donc à cette page, ‘’Mali Jolies Dew’’ qui a osé tremper la plume dans la plaie.

Adama Tounkara (stagiaire)

 

Commentaires via Facebook :

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here