Réhabilitation du chemin de fer Bamako – Dakar : Une convention de plus de 850 millards de FCFA signée

5
La mort du Train N°22 Kita-Bamako-Kita

Le Ministère de l’Equipement, du Transport et du Désenclavement du Mali et China Railways Construction Corporation International (CRCCI) ont apposé leurs cachets sur un document relatif à la réhabilitation du chemin de fer sur l’axe Bamako – Dakar, pour un coût de plus de 850 milliards de FCFA.

La cérémonie de signature a eu lieu récemment dans la salle de réunions du Ministère, en présence du ministre Mamadou Hachim Koumaré.

Lors de la signature de cette convention, le Mali était représenté par le Directeur national des Transports Terrestres, Maritimes et Fluviaux, Malick Kassé, et la partie chinoise par le Directeur Général adjoint de la China Railways Construction Corporation International, Wei Wanzheng.

La convention porte sur la formation des Ingénieurs et Techniciens dans le domaine des Chemins de fer et la réhabilitation de vingt-deux gares entre Diboli (frontière Mali – Sénégal) et Koulikoro (soit des linéaires de 641,4 km de voies principales).

S’y ajoutent la réhabilitation de plus de 1 000 ouvrages d’art, notamment la reconstruction des ponts de Mahina et de Toukoto et le redressement des rayons de courbures inférieurs à 500 mètres.

La vitesse maximale des trains, qui est actuellement de 20 km par heure, passera à 80 km par heure pour le fret et à 100 km par heure pour les convois voyageurs. La mise en œuvre permettra également la création de plus de 1 200 emplois directs et temporaires.

Cette signature de convention, faut-il le rappeler, fait suite à la visite d’Etat et de travail effectuée par le Président de la République, Ibrahim Boubacar Keita en Chine, en septembre 2014.

Au cours de celle-ci, la Chine et le Mali avaient convenu de la réalisation d’un certain nombre de projets porteurs, parmi lesquels la réalisation du chemin de fer sur l’axe Bamako – Dakar et la réalisation de la phase retour de l’Autoroute Ségou – Bamako.

Adama Bamba

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. C’est la meilleure initiave concernant les infrastrures au Mali vers ses pays frontaliers.
    Je suis d’accord avec toi Traore Fousseini et j’ajouterai plus encore vres la Cote D’ivoire qui est deja reliee au Burkina-Faso.
    Cette fois ci il faudra et il va faloir un Chemin de Fer digne du 21eme sicecle respedctant toutes les normales internationales et meme s’il faut des nouvelles tracees, je suis d’accord avec celles ci mais il faudra que les impacts sur l’environnment soient minimes.

    • Et biensur sans oublier la Guinée si les pays concernés y mettent leurs efforts et contributions plus l’aide de nos bailleurs de fonds c’est très realisable. Pourquoi pas 😉 .

  2. Le probleme majeur pour notre pays n'est pas l'investissement mais plutot la carrence totale de nos cadres dans la gestion de la chose publique. J'espere de tous mes voeux que China Railways Corporation prendra entierement en main la gestion de cette structure pour le bonheur des peuples maliens et senegalais!

  3. Le chemin de fer Dakar Niger est un héritage de la colonisation qui n'est pas a négliger,trés important dans le dévelloppement de toute la sous region vive la coperation chino Mali.

Comments are closed.