Edito : La face récente de l’histoire en question

3

Colère collective ! Le livre écrit par des partisans de Moussa Traoré l’a été. Il a réveillé les prétendus victimes du régime dictatorial et ceux aussi de l’ère démocratique.  Première réaction, un pamphlet ‘’ Non à la Falsification de l’histoire’’. Non seulement pour apporter un démenti au contenu du livre mais aussi porter atteinte au Général et ses compagnons pour leurs gestions ‘’catastrophiques’’   du Mali. Ces mécontents, ils dressent un bilan macabre et des tortures inhumaines. Et se posent la question pourquoi un tel livre après avoir gardé silence pendant plus de vingt ans ?

Vive réaction du côté des initiateurs du livre. Ils ressortent les bienfaits, dans tous les domaines,  du régime de leur mentor et taclent les prétendus  victimes du coup d’Etat perpétré contre le père de l’Indépendance et les supposés acteurs de la démocratie  qui, à vrai dire, sont les ennemis de la République.

Au fait, ils ont tout foulé au pied au nom d’une démocratie qui a assassiné nos valeurs ancestrales enviées à travers le monde.

Les fidèles du Dictateur ont dressé un bilan de leur gestion. Que cela soit un montage ou  pas, peu importe. C’est au peuple et à l’histoire d’en juger. Telle est leur conception.

Ils estiment qu’au lieu que l’autre bord se laisse emporter par cette passion mal placée, à lui aussi de dresser son bilan. De 91 à nos jours que peut-on retenir de positif dans les faits dits démocratiques ?  C’est là où se situe la question et l’argumentaire apporté sera plus scientifique plutôt que ces bruits avec objectif déplacer le débat.

Alors, le peuple attend avec impatience le bilan  de la gestion de l’ère démocratique. Que ses acteurs apportent au peuple des preuves tangibles des biens faits de leur gestion.

Boubacar Yalkoué 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Argumentaire scientifique, dites-vous?

    1. C’est comment l’ADEMA est arrivée au pouvoir (enrôlement des anciens de l’UDPM, achat de consciences, bourrage des urnes…bref, une OPA sur le Mali),

    2. Comment les “abeilles se sont révélées être des frelons” (avec des trouvailles telles que les budgets sur mesure, les marchés prefinancés, les 60% de retro-commission, … Le copinage politique étant le moindre mal.)

    3. Et enfin, de quelle manière les frelons, après mutation, se reproduiront en ATTCratie d’hier, RPM d’aujourd’hui et peut être URD de demain, si on n’y met pas le holà.

    A bon entendeur, salut!

  2. Quand une démocratie mal introduite laisse faire l’éloge d’une dictature implantée plus de 20 ans. Quelle ironie du sort d’un pays? Ceux qui peut défendre cette démocratie se sont mis à s’enrichir méchamment en se moquant du peuple dont ils se sont servi pour accéder au pouvoir au nom de la démocratie. Aujourd’hui il est difficile que ces hommes et femmes qui se sont enrichis au nom de ce peuple se mettent à combattre les résultats du régime qu’ils ont évincés au nom de la dictature et faire plus mal que ce régime en gérant deux décennies après l’introduction de la démocratie. Qu’Allah le tout puissant aide et protège notre très cher Mali.
    NB: Il faut toujours bien faire, sinon les résultats de vos mauvais agissements vous trouverez plus loin, c’est ce qui se passe actuellement avec le groupe Aly Nouhoum DIALLO. Le mouvement démocratie s’est mis à s’enrichir sans limite et aujourd’hui, aucun membre ne peut convaincre aucun malien.

  3. Pourquoi un tel livre après avoir gardé le silence pendant vingt ans ? 🙄🙄😳😳🙄🙄😳

    La raison est simple. Le peuple désemparé du Mali a cru bon de prendre un des hommes les plus corrompus de tous les temps, le recycler et le placer à la tête du pays. Saoulé par la victoire, ce dernier a fait venir un sanguinaire comme Moussa pour le traiter de GRAND RÉPUBLICAIN. De quoi donner des idées à ces vauriens qui ne devraient même pas être en vie aujourd’hui.

Comments are closed.