Edito: Fini le temps de la diplomatie molle !

2

Surnommé ‘’le Tientigui’’, Tiébilé Dramé est le président du Parti pour la renaissance nationale (Parena). Connu pour son sens élevé de la responsabilité et sa propension à dire haut ce que les autres murmurent, M. Dramé est un grand républicain. Eh oui ! Un grand l’homme politique qui a marqué l’histoire politique contemporaine du Mali. Farouche opposant de l’actuel président de la République, IBK, avant son entrée récente au gouvernement, au poste du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, à la suite d’un accord politique, Tiébilé Dramé est, qu’on l’aime ou pas, l’un des hommes politiques qui ont marqué l’histoire politique du Mali de 2013 à 2018. Et il continue dans la même posture républicaine, incontestablement.

Son entrée récente au gouvernement a été incomprise par certains qui l’ont critiqué sur les réseaux sociaux. Mais ils ont été d’ailleurs surpris car, Tiébilé Dramé s’est imposé comme la locomotive du gouvernent Boubou Cissé. Je crois maintenant que personne au Mali ne doute de sa compétence, de son patriotisme et de son attachement aux valeurs de la République. Sa réponse aux faux spécialistes (Pinel et Alexandre Del Valle) sur le Mali sur la radio France internationale (RFI) a été apprécié par de nombreux Maliens. Le président de la CMA ,Sidi Brahim Ould Sidati, s’est fait remonter les bretelles par lui lors d’une cérémonie officielle à cause d’un comportement malsain à l’encontre du Mali. Il a aussi fait une proposition concernant la création d’un cadre politique de gestion de la crise au centre du pays. Donc, le nouveau ministre est en train d’imprimer sa touche à la diplomatie malienne. Elle est faite pour le moment de ripostes, mais aussi d’une proposition concrète. Bravo M. le ministre Dramé ! Vous avez montré ainsi votre volonté et votre engagement patriotique. Votre retour aux Affaires étrangères a rassuré toute la diaspora malienne et même 90% des Maliens de l’intérieur.

Avec vous, le Mali est de retour dans le concert des Nations et c’en est fini une diplomatie molle, cédant aux caprices de ceux qui, tout en se disant de la république, la vilipendent. C’en est fini pour ce temps.  Oui, il est fini, le temps où on mettait sur le même pied d’égalité la République et ceux qui ont mis le Mali à genou, combinant violence, intimidation et massacre de populations civiles au nom d’un « Azawad » qui n’existe que dans leur rêve.

Confronté dans une crise multidimensionnelle et embourbé dans un tourbillon de complot international, le Mali va très mal. De ce fait, la diplomatie a un rôle primordial dans la recherche de solution dans la crise malienne. Elle a le devoir de rehausser l’image du Mali, de susciter l’intérêt et le soutien des lobbys internationaux en sa faveur. Elle doit concevoir des stratégies, et trouver les ressources humaines valables pour les exécuter. Le nouveau patron de la diplomatie malienne, Tiébilé Dramé, a l’étoffe nécessaire de le faire. Pour y arriver, il aura besoin du soutien de tous les Maliens, mais précisément et surtout ceux du président de la République IBK et du Premier ministre Boubou Cissé. Je pense que ces soutiens ne feront pas défaut au ministre Dramé qui  force l’admiration, même des plus sceptiques et qui, au-delà du discours hautement patriotique, devrait mettre à contribution nos hommes de culture en vue de ramener la paix dans le pays. A mon humble avis, il peut le faire car c’est un fin négociateur, très en avance sur sa génération. En avant pour une diplomatie proactive, agressive. Une fois de plus bravo M. le ministre !

Aliou Touré

Commentaires via Facebook :

2 COMMENTAIRES

  1. Merci M. Touré pour cet article. Ceux qui en veulent à Tiéblé Dramé ignorent ses grandes capacités en matière de diplomacie et son sens élevé de responsabilité. Quand Tiéblé passe, il laisse des traces. C’est le cas lors de son opposition au régime. Ce qui me rassure en lui, c’est qu’il a des idées et il ne recule pas devant l’adversité. Souhaitons qu’il puisse nous aider à rassembler les maliens, à ramener le calme et à rendre au Mali sa dignité.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here