Edito : Me KassoumTapo, un autre pantin d’IBK

5

Tous ceux qui ont suivi les deux derniers débats télévisés, sur Africable Télévision et sur ORTM1 de Me Tapo, savaient plus ou moins  que l’ancien bâtonnier  allait  rentrer dans le prochain gouvernement, tant il s’est vêtu de son manteau d’avocat pour défendre le régime IBK, en jetant l’anathème sur son opposition. Ca y est, il s’y est taillé une place de choix, en l’occurrence le poste de ministre de la Justice garde des sceaux. Son retour dans le gouvernement, après avoir été chassé comme un mal propre en 2017 pour incompétence à porter le fameux projet de révision constitutionnelle, ne saurait être nullement dû à son expertise en matière de droit, mais plutôt aux propos qu’il a tenus lors de son débat sur l’ORTM 1. Me KassoumTapo en débat contradictoire contre Me MountagaTall du M5 RFP, a laissé entendre que les seuls coupables des saccages  des édifices publics et privés et même des tueries des manifestants les 10, 11 et 12 juillet 2020 sont les leaders du M5 RFP.  Ces propos qui dédouanent le régime des crimes commis, suffisent à IBK pour dérouler le tapis rouge devant Me KassoumTapo. Le célébrissime avocat avait même laissé voir en filigrane sa disponibilité à retourner dans le gouvernement et sa détermination à faire taire la contestation.

Liant l’acte à la parole, il n’a suffi que d’une manifestation des jeunes du M5 RFP dans le cadre de la désobéissance civile, pour qu’il mette le grappin sur neuf jeunes manifestants pour troubles à l’ordre public. En procès expéditif, la justice les a reconnus coupables de troubles à l’ordre public  et la sentence a été très lourde, 45 jours de prison ferme pour certains et 30 jours pour d’autres. Si en agissant ainsi le régime pense pouvoir faire taire la contestation, il se trompe lamentablement. La crise qui sévit au Mali est multidimensionnelle. Encore une fois, le régime vient de commettre une autre bévue, celle de nommer Me Tapo à la place de Me Malick Coulibaly et surtout de laisser le premier prendre une telle décision d’enfermer des manifestants  en pleine tempête. Me Tapo, à la place de Me Malick Coulibaly à la justice, est un mauvais message c’est  comme si IBK a fait le choix de donner un coup d’arrêt au processus de lutte contre la corruption et la délinquance financière et accorder de l’importance à la répression des manifestants, dont le seul tort est de revendiquer leurs droits.

Monsieur le Président IBK ! Mesurez-vous réellement la profondeur et  la gravité  de la crise qui secoue le Mali depuis 2012 ? Les mesurettes et autres  actions hâtives  ne feront que l’exacerber. Allez-vous faire de Me Tapo un autre pantin que vous allez secouer dans tous les sens pour le jeter après ? Il ne sert à absolument rien de tourner en rond ou de trouver des subterfuges, la seule solution qui sied pour sortir de la crise est de prendre langue avec les leaders du M5 RFP, d’accéder à leurs revendications et d’accepter un partage de responsabilités dans le cadre de  la gestion des affaires publiques. Si cela devrait passer par sacrifier des têtes, le Président ne doit pas faire l’économie d’une telle solution qui permettra de sortir le pays du profond abîme dans lequel il est plongé.

En somme, l’attitude de la justice sous l’autorité de Me KassoumTapo, loin de faire taire la contestation, mettra de l’huile sur le feu. Le brillantissime avocat est fortement attendu sur les 61 dossiers de corruption et de délinquance financière, transmis à la justice. En tout cas,  la promptitude avec laquelle elle  a écroué les  jeunes manifestants, la justice de Me Tapo doit pouvoir diligenter les enquêtes sur les massacres des citoyens à mains nues  et tenir les procès des délinquants financiers.

Youssouf Sissoko

Commentaires via Facebook :

5 COMMENTAIRES

  1. Brin
    Un journaliste est neutre par rapport aux activités politiques des cadres qui agissent pour servir la nation.
    UN CADRE QUI AGIT POUR DÉFENDRE SES INTÉRÊTS PERSONNELS EST CONTRE LA NATION MALIENNE.
    MAITRE TAPO, comme SBM, il y a deux ans, s’est engagé pour se faire une personnalité politique.
    Il espère sortir gagnant de cette CONFRONTATION contre le M5-RFP.
    Mais comme SBM, il va finir par être très déçu d’IBK car il sera abandonné.
    ON NE GAGNE JAMAIS CONTRE LE PEUPLE.
    MAITRE TAPO va apprendre à ses dépends que c’est vraiment le peuple qui est incarné par le M5-RFP.
    La désobéissance civile est légale.
    Les jeunes chargés d’exécuter les instructions du comité stratégique du M5-RFP peuvent être écartés des lieux de service,mais pas arrêtés,jugés et condamnés.
    Le nouveau ministre de la justice joue l’homme à cheval sur les règles juridiques alors qu’il sent mauvais.
    ON NE PEUT PAS ÊTRE MORALEMENT CORRECT ET TRAVAILLER AVEC IBK CONNAISSANT SES TRAVERS.
    On est forcément comme lui c’est-à-dire ne penser qu’à satisfaire ses intérêts PERSONNELS.
    OSER LUTTER,C’EST OSER VAINCRE!
    La lutte continue.

  2. Bjr Mr Sissoko
    Tu es journaliste ou pas?. Un journaliste doit être neutre et impartial. Tu es entrain de sortir de ton cadre d’information, tu as pris position pour le M5-RFP. Laissez nous respirer, l’interprétation de la déobéissance civile, c’est quoi, je refuse de reconnaitre les lois de la république, et les sanctions sont aussi prévues en cas de non respect des textes et lois de cette même république. Même si, tu n’es pas juriste , tu dois savoir cela. Dans aucun pays du monde, tu n’as vu les partisans de cette pratique empêchent les autres citoyens vaquer à leurs affaires. En droit, ta liberté finit là où commence celle des autres.
    Je m’arrete là pour le moment, ne perds pas de vue ta fonction
    Wa salam

    • Il est malien avant d’être journaliste. Me TAPO est connu des maliens. Il est au service du mal pour le compte d’IBK. Nous allons nous occuper d’abord d’IBK pour le moment ,après TAPO.

  3. Ce petit monsieur moche, tordu et pervers perd de vue ce qui est arrivé à certains ministres lors de la première révolution malienne motivée par des tueries du régime de GMT.
    Cet assoiffé de pouvoir finira très mal, j’en suis sûr et certain car un groupe de quelques personnes ne doit pas constamment défier un peuple révolté. Ça se termine toujours par des carnages!

  4. CHRONIQUE D’UNE DES DERNIÈRES RÉPUBLIQUES BANANIÈRES DU 21ÈME SIÈCLE : LE MALI

    Dans cette république bananière, il suffit de QUELQUES JOURS à peine pour non seulement ARRETER 9 simples manifestants civils, mais pour les CONDAMNER !…

    Or, dans cette même république bananière, curieusement 😎, après PLUSIEURS MOIS et même PLUSIEURS ANNÉES, il reste à ce jour IMPOSSIBLE😎 de dénicher (voire seulement D’IDENTIFIER!😎) le moindre coupable ou même le moindre suspect pour :
    – LE SCANDALE DU BOEING
    – LE FAUX-MARCHÉ DE DÉFENSE KAGNASSY
    – LES MILLIONS DE TONNES DE FAUX ENGRAIS
    – LE FAUX APPEL D’OFFRES INTERNATIONAL DE TRACTEURS CHINOIS SURFACTURÉS
    – LES HELICOS POURRIS
    – LES TUCANO NON ÉQUIPÉS
    – LES SAUVAGES MASSACRES DE VILLAGEOIS PAR DES MILICES ARMÉES (et armées par QUI?😎)

    Là curieusement, 0 SUSPECTS/0 COUPABLES/0 ARRESTATIONS et bien sûr…….0 CONDAMNATIONS !!!😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎😎

Répondre à Sangare Annuler

Please enter your comment!
Please enter your name here