En un mot : L’angoissante attente

40

Le Premier ministre a entamĂ© les consultations pour la formation de sa nouvelle Ă©quipe. De sources concordantes, sa tĂąche est loin d’ĂȘtre aisĂ©e puisqu’il prĂ©voit de virer au moins une quinzaine de ministres du gouvernement. Entre cette aspiration Ă  disposer de son “Ă©quipe Ă  lui” et les rĂ©alitĂ©s du pouvoir, sa marge paraĂźt trĂšs Ă©troite mĂȘme si son cadet de prĂ©sident de la RĂ©publique lui aurait donnĂ© la latitude de choisir ses hommes.

Reste que 2018 et les perspectives de virer certains chefs de partis et des cadres du parti prĂ©sidentiel comme Bocari TrĂ©ta, donnĂ© partant pour certains alors que d’autres le voient changer de dĂ©partement ou son portefeuille, Modibo KĂ©ita, confient ses proches, ne sait pas lui-mĂȘme quelle Ă©quipe on aura lundi alors qu’on disait qu’elle Ă©tait bouclĂ©e depuis plusieurs semaines. En attendant, des ministres sortants vivent une attente trĂšs insupportable.

DAK

PARTAGER

40 COMMENTAIRES

  1. Je suis sĂ»re que Ce remaniement gouvernemental prochain sera l’Ă©quipe forte qui prendra en charge le changement positif de cette nation Ă  la gestion du prĂ©sident IBK…

  2. Le PM a rencontrĂ© pendant de longues heures hier soir Ă  Koulouba le prĂ©sident pour boucler le remaniement d’un gouvernement dont le nombre de membres dĂ©passera la trentaine parmi laquelle les reprĂ©sentants des mouvements armĂ©s

  3. AnnoncĂ© depuis plusieurs semaines, le remaniement devrait avoir lieu ce weekend. En tous cas, le Premier ministre Ă  qui le prĂ©sident de la RĂ©publique a renouvelĂ© sa confiance et demandĂ© de lui proposer une nouvelle Ă©quipe, a commencĂ© les consultations mercredi. Tout juste aprĂšs la prĂ©sentation de vƓux de la presse au chef de l’Etat, Modibo Keita a rencontrĂ© les premiĂšres personnes et a continuĂ© hier avec d’autres ministres du gouvernement disons sortant.

  4. Je comprends que les maliens sont pressĂ© d’assister Ă  un remaniement prochaine. Apportons accompagnement aux choix de notre premier ministre et du prĂ©sident IBK pour que le gouvernement prochain soit un vĂ©ritable gouvernement digne de ce nom, des hommes et des femmes qui auront une seule et unique envie,
    DE VENIR A L’ATTENTE DES MALIENS.

  5. Pour notre part, nous estimons que la formation d’une nouvelle Ă©quipe gouvernementale est nĂ©cessaire. Il ne s’agit pas de faire du neuf avec du vieux, en augmentant la taille de l’équipe, en y intĂ©grant deux ou trois Ă©lĂ©ments et en mettant fin Ă  la mission d’autant de ministres.
    Le premier ministre dois tenir compte de cela.

  6. Il faut un vĂ©ritable nouvel attelage, dans lequel les femmes doivent ĂȘtre vĂ©ritablement prĂ©sentes en nombre. Une rĂ©volution, pour mettre la femme en valeur, comme les dĂ©putĂ©s l’ont rĂ©cemment concrĂ©tisĂ© Ă  travers le vote de la Loi sur la promotion du genre dans les fonctions nominatives et Ă©lectives, que l’on devrait, comme sous d’autres cieux..

  7. IBK doit recruter des hommes et des femmes dans son cercle restreint, celui qui l’a accompagnĂ© durant la campagne Ă©lectorale. Il faudra recadrer le jeu politique et ne pas permettre Ă  des opportunistes de chasser les vrais militants du RPM.

  8. Les alliĂ©s de premiĂšre heure des Tisserands, l’UM-RDA, le MIRIA, l’ASMA, l’UDD et les autres, Ă  l’instar du mastodonte ADEMA, doivent ĂȘtre reprĂ©sentĂ©s dans le futur gouvernement, au prorata de leur poids parlementaire. Des compĂ©tences comme TiĂ©moko SangarĂ©, Wali Diawara, en plus d’Abdoul Karim KonatĂ©, qui fait bien son job, doivent ĂȘtre sollicitĂ©es. Et, s’il est vrai que BoubĂšye est blanc comme neige, qu’il retourne donc au gouvernement, parce que c’est une valeur sĂ»re.

  9. Vu la vision du chef de l’Etat, qui dĂ©finit les prioritĂ©s du nouveau gouvernement, on maintiendra le Vieux Sage en fonction.

  10. Etant dit, l’Ă©quipe Ă  venir doit s’attendre Ă  un vĂ©ritable pyramide de programme. La primautĂ© doit ĂȘtre la mise en Ɠuvre de l’Accord pour la paix et la rĂ©conciliation, dans un Mali uni et renforcĂ© par la rĂ©alisation des infrastructures routiĂšres, hydrauliques, sanitaires et Ă©ducatives, pour faire reculer la pauvretĂ©.

  11. C’est sur la base de la compĂ©tence que ces ministres prĂ©sents furent choisir. S’ils n’ont pas Ă©tĂ© Ă  la hauteur cela n’est point la faute du chef de l’Etat ou de son Premier Ministre. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle certains d’entre eux seront limogĂ©s.

  12. L’entourage du chef de l’Etat est trĂšs mal fondĂ©, certains individus ne doivent pas passer ne se reste qu’une seconde au sein du gouvernement. Alors, qu’ils avaient comme devoir de faire valoir leurs patriotismes au lieu de dĂ©cevoir le pays.

  13. Ce nouveau remaniement est le bienvenu, car elle incarne le changement et le renouveau dans notre pays. Tous les ministres qui ont contribué à la déstabilisation et du régime actuel et du Mali iront en crucifixion.

  14. Aucun prĂ©sident malien n’est venu au pouvoir sans placĂ© ses proches dans les plus hautes sphĂšres des institutions de l’Etat. Cela n’a guĂšre commencĂ© par IBK et ça ne termine pas par lui Ă©galement. Donc, de grĂące laissez le vivre en paix.

  15. Enfin, une nouvelle Ăšre va s’installer sur le sol malien, l’heure du changement tant attendu Ă  sonner. J’approuve cette nouvelle dĂ©cision prĂ©sidentielle et invite tous les citoyens Ă  soutenir notre prĂ©sident dans cette tache lourde qui est la gestion du Mali.

  16. AprÚs tout le remanement est plus qu'obligatoire, car elle dérive du texte de l'accord de paix et de reconciliation issu du processus d'Alger. Nul était certain ministres le gouvernement été plus ou moins salutaire, mais circontences oblige à un changement de presque la moitié de ce gouvernement au profit du gouvernement d'union national.

  17. MĂȘme les ministres sortants qui n’ont pas Ă©tĂ© Ă  la hauteur des attentes du prĂ©sident de la RĂ©publique IBK et le PM Modibo KeĂŻta seront mis Ă  la porte. Les Ministres qui seront nommĂ©s auront une grande de part de responsabilitĂ©. L’heure n’est plus aux amusements mais au travail, fini la rĂ©crĂ©ation et place aux choses sĂ©rieuses.

  18. Seule la compĂ©tence pourra favoriser les candidats, les vas-et-viens et les visites de chez les marabouts et fĂ©ticheurs mĂȘme chez Karim KeĂŻta ne sont pas la solution. La vraie solution reste toujours la compĂ©tence, le travail, la confiance et bon sens du patriotisme dont les candidats sortants et entrants ont dĂ©jĂ  fait preuves dans le passĂ©.

  19. Si ce remaniement ministériel peut consolider la paix et la réconciliation et aussi la solution à la crise malienne alors que ce remaniement est lieu. Les maliens ont besoin que de la paix et son impatient de voir le nouveau gouvernement au travail.

  20. Une chose est sĂ»re et certaine, le gouvernement d’IBK ne sera jamais une garderie de bande d’incompĂ©tent. IBK et son PM Modibo Keita seront trĂšs sages en ce qui concerne le choix entre les diffĂ©rents choix, le prochain gouvernement se promet d’ĂȘtre plus encore plus remarquable salutaire que le dernier.

  21. Je pense que le remaniement est dans le seul cadre de trouver une suite favorable et surtout apporter des idĂ©es neuves Ă  la gouvernance du pays et aussi de respecter les rĂšgles de l’accord de paix. Je ne vois pas de problĂšme majeur Ă  la dans ce remaniement ministĂ©riel, mais seul les rĂ©sultats pourrons en dĂ©duire.

  22. Le limogeage d’une quinzaines de ministre n’a pas Ă©tĂ© une surprise. IBK et son PM aspirent au changement et Ă  la bonne gouvernance du pays. Le pays vient d’une crise existentielle, l’incompĂ©tence du gouvernement peut couter chĂšre Ă  notre chĂšre pays.

  23. Le gouvernement sous le rĂ©gime d’IBK n’est pas et ne sera pas une garderie de bande d’incompĂ©tent. Les ministres incompĂ©tents ne pourront que prendre la porte, c’est tout. Le pays actuellement besoin de vrai responsable capable rĂ©pondre aux multiples tĂąches en attente.

  24. Un nouveau gouvernement s’impose et ce remaniement sera un corollaire de l’accord de la paix et de la rĂ©conciliation nationale. Il est prĂ©vu, dans l’accord, qu’il y aura une reprĂ©sentation de la population locale au sein des administrations centrales.

  25. Le remaniement ministĂ©riel est une prĂ©mices de l’application intĂ©grale du traitĂ© de la paix et de l’union nationale. Les parties signataires doivent toutes intĂ©grer le gouvernement Cela nous tendra vers une vraie rĂ©conciliation qui implique tous les composants de la population nationale.

  26. Je pense que ce remaniement est salutaire, car elle intervient dans le cadre de l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral. L’élargissement du gouvernement est tout Ă  fait normal si les exigences se montrent plus prĂ©sent, pourquoi pas Ă©largie le gouvernement pour que cette crise multidimensionnelle puisse mieux ĂȘtre cernĂ© comme il se doit.

  27. Le remaniement ministĂ©riel est le bienvenu. Non seulement ce remaniement est indirectement prĂ©vu par l’accord. Car il est demandĂ© une reprĂ©sentation de la population du septentrion aux services centraux. Mais certaines dĂ©faillances ont Ă©tĂ© constatĂ©es dans la gestion de quelques postes ministĂ©riels.

  28. Si le remaniement ministĂ©riel entre dans le cadre du bon fonctionnement de notre Etat, nous ne voyons pas d’inconvĂ©nient que plusieurs ministres soient virer aprĂšs tout c’est l’intĂ©rĂȘt gĂ©nĂ©ral qui est privilĂ©giĂ©. C’est le Mali d’abord comme le dit IBK.

  29. Les ministres peuvent dĂ©marchiez les plus puissants marabouts du pays, mais aucun d’entre eux n’est Ă  l’abri du remaniement Ă  venir. Ce ministre qui a cherchĂ© Ă  voir Karim peut mĂȘme chercher Ă  voir IBK. Mais il partira s’il n’a pas Ă©tĂ© Ă  la hauteur. Ils doivent tous se mettre en tĂȘte que le gouvernement est un passage. Quelle que soit la durĂ©e que vous y fera, un bon jour, vous allez faire vos bagages.

  30. Le premier Ministre Modibo KeĂŻta doit proposer un gouvernement au grand maĂźtre des ordres nationaux du Mali, Ibrahim Boubacar KeĂŻta.
    Vive un nouveau gouvernement!

  31. Les hommes politiques maliens on fait en sorte que, Ă  travers leur comportement, nul ne doit leur faire confiance. Il y a plus d’une semaine que la rumeur d’un remaniement futur circule entre les portes de Bamako et cela avec Ă  sa tĂȘte le dĂ©part de Modibo KeĂŻta et l’arrivĂ©e d’une autre personne dont le nom fait plusieurs rĂ©vĂ©lation. C’est d’ailleurs ce manque de prĂ©cision qui confĂšre Ă  l’information le caractĂšre d’une simple rumeur. Donc Dramane Aliou KonĂ©, restes tranquille, il n’y aura pas de remaniement ni dans cette semaine ni dans ce mois. On ne change pas une Ă©quipe qui gagne.

  32. Les maliens ont hĂąte de connaĂźtre le nouveau gouvernement qui verra certains militants des groupes armĂ©s signataires de l’accord de paix faire leur rentrĂ©e dans le gouvernement. Peu importe le nombre de dĂ©partements. C’est le rendement de ceux qui occuperont ces postes qui nous intĂ©resse.

  33. Un gouvernement qui ne satisfait pas les besoins des gouvernĂ©s rempli difficilement sa mission. Parlant de notre gouvernement, Je dirai qu’il est sans reproche et l’un des meilleurs gouvernements parmi tous les gouvernements qu’on a connu depuis l’indĂ©pendance jusqu’aujourd’hui. Pour quoi alors demander de remanier un gouvernement qui rĂ©pond aux attentes de la population?

  34. L’un des effets positifs de l’accord d’Alger est le remaniement qu’il exige. Il faut coute que coute que certains ministres fassent leur sortie. L’Etat est une continuitĂ©. Personne ne peut y demeurer Ă©ternellement. Tous les Ministres prĂ©sents ont Ă©tĂ© Ă©lus. Et il n’y a aucun obstacle Ă  ce qu’un jour ils partent. Ni les marabouts, ni les fĂ©tiches ne peuvent empĂȘcher leur sortie. Karim n’est rien pour maintenir un ministre.

  35. Je suis pas d’accord avec trop de remaniements qui retardent le dĂ©veloppement d’un pays Ă  cause de la perte de mĂ©moires dans la mesure oĂč les ministres vont avec toutes leurs Ă©quipes. Qu’Allah le tout puissant aide et protĂšge le Mali. Changer trop, c’est retarder le dĂ©veloppement d’un pays.

  36. Les Ministres incapables sont tous priĂ©s de laisser la place Ă  d’autres personnes. On ne peut pas rester Ă©ternellement accrocher aux fauteuils ministĂ©riels. L’accord pour la paix et la rĂ©conciliation nationale stipule que les ex-rebelles doivent ĂȘtre impliquĂ©s dans la gestion du pouvoir. Cela exige un remaniement ministĂ©riel. Mais la patience dans cette situation sera la solution Ă  ce que seulement les personnes le mĂ©ritant soient choisies comme ministres.

  37. Monsieur KonĂ©, pensez-vous que ce gouvernement doit ĂȘtre changĂ©, si l'on s'en tient Ă  ses rĂ©sultats? Non, mĂȘme pas. Le Mali n'avait plus trouvĂ© un tel gouvernement, cela depuis plus de 15 ans aujourd'hui. Je crois qu'on doit s'accrocher Ă  cette Ă©quipe soudĂ©e.

  38. EST CE A DIRE QUE DAK A ETE CONSULTE POUR ETRE MINISTRE????
    SINON COMMENT COMPRENDRE:
    _ PITIE FAITES LE REMANIEMENT
    _ ANGOISSANTE ATTENTE…
    ETC.

  39. DAK, quand il n’invente pas une histoire, il crĂ©e les suspenses qui n’ont pas lieux d’ĂȘtre. 🙁 🙁 🙁

  40. ” L’angoissante attente” 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 😯 De qui????? ❓ ❓

    DAK, le prince de spĂ©culation. Confiance Ă  MODIBO, ne sera ministre de la RĂ©publique que celui qui le mĂ©rite. 😀

Comments are closed.