En un mot : Le compte à rebours pour d’ex-rebelles

81

La récente sortie médiatique d’Iyad Ag Ghali et la publication d’un tract présumé d’Al-Qaïda suspendent l’épée Damoclès sur la tête d’anciens leaders de la rébellion.

A Kidal, pour les leaders du HCUA qui se sont blanchis à la faveur de la reprise en main des régions du Nord aux mains des jihadistes, la tension est à son paroxysme puisque les jeunes qui partagent l’avis du leader d’Ançar Eddine sont prêts à faire la fête aux chefs rebelles qui ont bradé leur “sang”.

Il s’agit, vous l’avez compris, des enfants Intallah, naguère alliés d’Iyad Ag Ghali, qui ne dorment plus que d’un œil depuis plusieurs semaines. Ils payent ainsi leur alliance passée avec les terroristes dont certains sont venus en 2012 du Nigeria, voire du Soudan et de la Somalie pour leur prêter main forte contre le Mali.

C’est pourquoi des spécialistes ont pensé un moment que les assaillants de vendredi dernier étaient venus régler les comptes à trois éléments de la CMA logés par la Minusma à Radisson Blu, mais qui avaient été déplacés la veille de l’attentat. Néanmoins, leur passé continuera de les poursuivre.

DAK

PARTAGER

81 COMMENTAIRES

  1. je paris que c’est un coup de l’opposition car Nous devons tous à présent nous donner la main pour le retour d’une paix durable dans notre pays. Le Mali est toujours un et indivisible.
    Le tract en question n’a absolument aucune importance dans la mesure où tous les groupes présents dans la zone du septentrion malien ont participé à la signature de l’accord de paix et de réconciliation
    Soutenons IBK, de tout ce qu’il fait car, il est la solution a nos problèmes.

  2. Ces terroristes veulent gérer le monde par la violence et comme la violence appelle toujours la violence il faut que nos autorités donnent les moyens à nos forces de prévenir dans un premier temps et de riposter aux attaques de ces terroristes et la détermination de nos forces pendant les attentats de Bamako me font avoir la ferme conviction que nous viendrons à bout du ces terroristes.

  3. La paix viendra au Mali que ce soit avec Iyad ou pas mais seulement les maliens doivent être au cœur de l’accord et prendre par chacun à son niveau à l’application de l’accord. C’est là que la paix définitive viendra !
    Les FAMA, LA MINUSMA, LE GATIA, LE BARKHANE, la CMA et la Plateforme doivent avoir un esprit clair concernant la situation sécuritaire du pays, et chaque groupe doit jouer son rôle de façon plus responsable et dégager ceux qui veulent mettre l’accord de paix en mal.

  4. Je pense que ceux qui sont dans la logique de paix sont avec le gouvernement sont ceux avec qui nous devons entreprendre des actions et pour ceux qui sont contre la paix donc contre le pays.
    Il faut donc les bannir. S’ils ne veulent pas de la paix dans ce pays, ils n’ont qu’a en créer car la paix sera sur toute l’étendue du territoire malien qu’ils le veuillent ou pas.
    Le président de la république en a fait son cheval de bataille et nous sommes avec lui.

    • Le Mali vivait dans cette crise depuis 20 ans, mais malgré tout cela IBK a fait tout ce qui est à son pouvoir pour que le pays ne tombe pas dans le Chaos.

    • Adonis je suis d’accord avec toi
      La signature de la paix était la seule solution de sorti rapide de crise. Le Président IBK a pris la bonne décision car trop de sang sont versé. Nous devons tous soutenir le Président et son gouvernement pour la mise en œuvre de l’accord.
      L’accord a été signé au nom de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, rébellion) par Sidi Brahim Ould Sidati, un dirigeant du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), lors d’une cérémonie en présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta et du chef de la Mission de l’ONU, Mongi Hamdi.
      Nous devons tous savoir que IBK est le Président du Mali, du nord au sud et de l’Est à l’Ouest. Il est le Président de la paix et de l’unité.
      Le peuple s’en fiche de ces baratins là la paix rien que la paix

  5. Elle a ajouté qu’il n’y avait pas actuellement au Mali « d’autre alternative que la paix », soulignant que « seule l’alliance de tous les Maliens permettrait de sortir de cette crise ». De son côté, la sous-sécrétaire ajointe américaine pour les Affaires de l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Bisa William a déclaré que les Maliens devraient oeuvrer à aller vers un avenir « meilleur et plus avantageux » en approfondissant le dialogue et la concertation.

    Elle a, dans ce cadre, exhorté la partie de la Coordination des mouvements de l’Azawad qui n’a pas paraphé l’accord à le faire « sans délai » pour assurer la stabilité et la sécurité au Mali et dans la région. L’accord de paix et de réconciliation au Mali a été signé vendredi à Bamako par les parties maliennes au dialogue pour le règlement de la crise dans le nord du pays.

    Le document a été signé par le représentant du gouvernement malien, les mouvements politico-militaires du nord du Mali engagés au sein de la Plateforme d’Alger et par l’équipe de la médiation internationale conduite par l’Algérie.

    • Mais Lilith Deux composantes sur cinq que compte la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA), à savoir la Coordination pour le peuple de l’Azawad (CPA, dissident), la CM-FPR2 (Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance II) ont également signé l’accord.

      Le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) et le Mouvement arabe de l’Azawad (dissident), autre composante de la CMA avaient, quant à eux, paraphé jeudi à Alger l’accord de paix et de la réconciliation.

      La Plateforme d’Alger, signataire de l’accord de paix et de la réconciliation, est composée du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), la Coordination pour le peuple de l’Azawad (CPA), la Coordination des Mouvements et Fronts patriotiques de résistance (CM-FPR).

      L’équipe de médiation, dont l’Algérie est le chef de file, comprend la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO), l’Union africaine (UA), les Nations unies, l’Union européenne (UE) et l’Organisation de la Coopération islamique (OCI), le Burkina Faso, la Mauritanie, le Niger et le Tchad.

      L’accord de paix et de réconciliation au Mali signé vendredi à Bamako a été obtenu après cinq rounds de dialogue, engagé en juillet 2014 sous la conduite de la médiation internationale, dont l’Algérie est le chef de file.
      Alors chair malien ne discutons pas avec ces salauds de journaliste.C’est un coup des opposants
      VIVE ibk

  6. Les forces qui cohabitaient à Ber avant ce tract sont déjà conscientes du rôle qui est le leur dans la sortie de crise d’où cette cohabitation pacifique dirais-je et ne ne pense pas donc que ce soit un tract qui puisse les diviser.
    Ils sont engagés dans le processus et sans me tromper je dirais qu’ils vont respecter leur engagement.

  7. La Coalition des mouvements de l’Azawad (CMA) a définitivement signé, ce samedi 20 juin, l’accord de paix pour le nord du Mali. Un texte déjà validé le 15 mai dernier en l’absence des groupes rebelles armés représentés par la CMA. L’accord vise à instaurer une paix durable dans le nord du pays et à mettre fin au jihadisme.

    L’accord de paix, déjà entériné par le camp gouvernemental et la médiation internationale, a été signé au nom de la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, rébellion) par Sidi Brahim Ould Sidati, un dirigeant du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA), lors d’une cérémonie en présence du président malien Ibrahim Boubacar Keïta et du chef de la Mission de l’ONU, Mongi Hamdi.

    Les youyous ont éclaté dans la salle de conférences lorsque Sidi Brahim Ould Sidati a apposé sa signature après celles figurant déjà sur l’accord depuis la cérémonie du 15 mai. Auparavant, le ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra, chef de file de la médiation internationale dans ces pourparlers, avait salué « un nouveau départ » pour le Mali.

    • Ensuite La participation internationale était d’ampleur et de niveau moindre que lors de la cérémonie du 15 mai, devant un parterre de chefs d’État africains. La France et les États-Unis étaient représentés par des responsables de leur diplomatie et plusieurs pays voisins, tels la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso, par des ministres. Le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé son intention de se rendre à Bamako lundi. Le chef de la diplomatie française, Laurent Fabius, a quant à lui salué un « accord excellent ». « C’est une satisfaction considérable », a-t-il ajouté, soulignant « l’excellente coopération internationale » qui a rendu possible « un accord qui n’a jamais existé, désormais signé sur le papier entre les groupes du Nord et le gouvernement ».

      L’accord vise à instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une série de rébellions touarègues depuis les premières années d’indépendance du pays, en 1960. En 2012, cette vaste région a été transformée en sanctuaire et en base d’opérations jihadistes, jusqu’au lancement par la France de l’opération Serval en janvier 2013.

      La signature n’est pas l’acte principal, une signature ne mettra pas fin à ce conflit, il faut l’application sur le terrain, que cette signature ne soit pas comme les précédentes, qu’elle soit appliquée

  8. “Un homme qui a été une fois mordu par le serpent se méfie du ver de terre”.
    Je voudrais juste dire à mes compatriotes sur toute l’étendue du territoire national que cette menace est à prendre très au sérieux.
    Nous avons fait les frais de ces criminels sans foi ni loi qui ne sèment que la désolations sur leur passage. Nous devons donc transmettre à nos autorités toute information qui pourrait les aider à déjouer les plans de ces terroristes.
    Ne perdons pas foi en nos autorités mais battons nous pour la paix.

  9. Il faut une véritable action musclée dans cette partie de notre pays pour que ces factions hostiles à la paix comprenne que l’Etat ne peut en aucun cas leur céder ne serait ce qu’un bout de notre pays.
    S’il ne veulent pas aller à la paix,qu’il quitte tout simplement le Mali.

  10. Qu’ils soient de Gao ou de Kidal, un point rassemble tous les habitants du nord du Mali. L’accord signé, il faudra ensuite l’appliquer, et peu de gens osent, pour le moment, y croire.

  11. C’est dans sa logique de refus de l’accord d’Alger II que Iyad entreprends ces actions de déstabilisation. Je demande personnellement aux acteurs de cet accord de ne pas se laisser dérouter par ces menaces. C’est maintenant que nous devons fédérer les actions pour barrer la route à ces trafiquants de drogue.

  12. Autre ambiance, autre identité, plus au sud,à Gao. Dans une ville où la majorité de la population soutient l’Etat, l’annonce de la future signature de l’accord est au cœur des discussions. « C’est un pas en avant », explique ce commerçant : « C’est vraiment la question ce matin à Gao. Il y a des gens qui n’y croient pas et il y a des gens qui disent qu’on attend de voir, il y a des gens qui disent que c’est bien, qu’il faut aller à la paix. Bon. S’ils promettent de signer, donc on pense que c’est un pas en avant. Avec la signature on va voir clairement qui est avec la paix et qui est ennemi de la paix ».

  13. Il faut un véritable renforcement de la sécurité dans cette zone de notre pays pour barrer la route à tous ceux qui essaieraient d’être une entrave à la cohésion et à la paix.
    Nous sommes déjà trop bien engagés dans le processus de paix et on ne doit pas laisser des individus mal intentionnés venir mettre en cause nos acquis.
    Vive le Mali dans la paix.

  14. Ce tract a uniquement pour but de mettre à mal le cantonnement des ex-rebelles comme prévu dans l’accord de paix. Il faut une vigilance et une sécurité de plus en plus accrue. Le mali ne sombrera pas dans le chaos comme le veut ses terroristes.
    On vaincra l’adversité et nous triompherons de ces barbares.

  15. « Kidal est morose » décrivent ses habitants. Dans le fief des mouvements de l’Azawad, cette annonce d’une future signature n’a surpris personne. Pour ce doyen, le problème c’est que cet accord de paix ne prend pas en compte les problèmes des populations : « L’accord signé a le goût de l’inachevé. Il fallait que la CMA signe pour qu’il y ait une accalmie. L’accord ne servira pas à grand-chose pour les populations. C’est notre sentiment parce que, apparemment, nous n’avons pas de droits réels. Même les rhinocéros du Zimbabwe ont plus de droits que nous ».

    • Et vos devoirs vous en faites quoi? Je vous signale que les recettes fiscales de toute la région de Kidal ne peuvent pas payer les fonctionnaires de Kodak. C’est la solidarité nationale qui permet de payer cela donc l’argent des autres régions du Mali. L’accord ne veut pas dire une pluie d’argent sur chaque kidalois et chaque chapeau mouton ou chèvre de Kodak. C’est un cadre pour qu’enfin vous commenciez à TRAVAILLER au lieu de TUER.

  16. Je voudrais demander à mes compatriotes d’être solidaire de la CMA, des FAMAs, de la BARKHANE, de la MINUSMA et de toutes les forces en présence sur le terrain.
    C’est un coup de Iyad qui pense que le Mali est sa propriété privée et donc que tout lui est permis.
    Mais il se trompe. Il n’arrivera à déstabiliser le pays.

  17. Je pense que cette attaque programmé peut être avorté dans la mesure où la CMA et les forces en présence au nord sont déjà informé. Il faut donc renforcer la sécurité et être vigilants parce que c’est cela qui peut permettre d’arrêter ces terroristes.

  18. Moi je pense que tout cela est un coup de ce rat de Iyag qui vit dans son trou et qui se prend pour un dieu.
    Mais s’il a vraiment confiance en lui qu’il sorte de cette montagne et on verra ce qu’il vaut vraiment.
    Il veut faire tout cela pour ralentir le processus de paix pour pouvoir mener son trafic de toutes sortes dans zone de non loi.
    Mais il sera délogé et jeté en prison pour tous les actes qu’il a commis.
    Que Dieu protège notre Mali..

  19. L’accord de paix et de réconciliation sera-t-il bel et bien signé par tous le 15 mai prochain à Bamako ? Impossible, aujourd’hui, de l’affirmer. Pour encourager la Coordination des mouvements de l’Azawad (CMA, rébellion à dominante touareg) à parapher l’accord, Mongi Hamdi, chef de la Mission de l’ONU au Mali (Minusma) et représentant spécial du secrétaire général des Nations unies, Ban ki-moon, au Mali, tente d’organiser une nouvelle réunion à Alger.

    Une réunion de la dernière chance. C’est ce qu’a déclaré Mongi Hamdi, vendredi 8 mai, à l’issue d’une réunion des chefs de missions et bureaux de l’ONU en Afrique de l’Ouest. L’accord a été paraphé, à Alger, le 1er mars par Bamako et ses alliés, mais les groupes rebelles rassemblés au sein de la CMA ont refusé de signer le texte. Les problèmes qui restent à régler concernent certains points du texte que les groupes armés du nord malien n’acceptent pas et puis, il y a la récente attaque de Ménaka (nord-est du pays), le 27 avril. Ce jour-là, le MNLA a été chassé par une milice pro-Bamako après avoir répliqué par une série d’attaques.

    Interrogé par RFI, Mongi Hamdi, croit en la possibilité, pour certains groupes, de signer l’accord de paix après le 15 mai : « Nous avons rencontré le président de la République. J’ai également parlé avec la plateforme et nous sommes en train de parler avec la coordination pour que tout le monde soit à Alger ce week-end. (…) On doit donc se mettre d’accord pour que toutes les parties respectent le cessez-le-feu, cessent les hostilités immédiatement au nord du Mali afin de permettre des conditions favorables pour la signature, le 15 », a indiqué Mongi Hamdi.

    « Ce n’est pas encore gagné »

    Mais, pour lui, « Ce n’est pas encore gagné mais j’ai bon espoir. II y a des gens de la Coordination (CMA) qui ont indiqué leur intention de signer. Il y en a d’autres qui hésitent et il y en a d’autres encore qui ont dit clairement qu’ils ne signeront pas. Nous souhaitons garder l’accord ouvert. Nous essayerons donc de continuer à encourager tout le monde de venir signer et, ainsi, nous commencerons une nouvelle phase de mise en œuvre de l’accord pour établir cette paix crédible, durable que tout le monde attend », a finalement déclaré le chef de la mission de l’ONU au Mali.
    l’accord fur signé et rien ni personne ne pourra s’opposer
    VIVE IBK

  20. Même si la situation dans le nord ne mérite pas réjouissante, il y a un brin de satisfaction du fait de la mise en oeuvre des patrouilles mixtes qui font certainement permettre de déjouer les plans de ces terroristes. Je demande donc aux forces de redoubler d’ardeur pour venir à bout d’eux.
    VIVE LA PAIX DANS LE SEPTENTRION
    VIVE LA PAIX AU MALI

  21. Iyad et Moktar Belmoktar peuvent faire tout ce qu’ils veulent mais qu’ils sachent que la justice finira un jour par les rattraper et ils payeront pour les crimes qu’ils auront commis.
    Mais avant que cela puisse arriver nous citoyens de ce pays sommes prêts à faire barrière à leurs actions néfastes pour la société.

  22. Nous le jeunes maliens soutenons notre armée dans cette lutte contre ceux qui sont contre la paix.
    nous sommes prêts à tous les sacrifices pour que ce processus aboutisse pour le plus grand bien de nos compatriotes.
    Vive le Mali dans la paix..

  23. C’est une bonne nouvelle en premier temps, car cela prouve que la paix est en train de revenir petit à petit au nord de notre pays !!! Mais il faut que toutes les parties prennent part à ces différentes interventions au nord pour qu’il y ait une entente parfaite !!!

  24. En tout cas ce projet DDR est significatif car pour qu’il y ait la paix il faut désarmer et réinsérer les combattants

  25. Le nord attend des investissements importants donc sans la paix rien n’est possible voir envisageable

  26. comme le disant l’autre sans paix il n’y a pas de développement
    Donc merci au Président pour le nombreux sacrifice consenti pour un Mali apaisé et réconcilié

  27. les fils d’un même pays ne peuvent pas se faire la guerre toute de même. On ne dirige avec un état d’âme. Il faut penser au bien être de son peuple. Quoi de plus normal de s’asseoir et discuter. Merci IBK pour ton esprit d’ouverture et de grandeur

  28. Un devoir patriotique
    LA PAIX = LE DEVELOPPEMENT
    RECONCILIATION = AMOUR ET PARDON
    IBK pour l’avenir du Mali

  29. “La politique, c’est d’abord la gestion des contradictions.”et IBK à fais preuve de sagesse et d’intelligence pour faire la paix et signet cet accord de paix
    car un pays ne peut avancer que par la paix

  30. Depuis qu’il est venu au pouvoir, le président de la république a toujours invité les uns et les autres à la paix et la réconciliation, son slogan est ceci : ensemble nous bâtirons cette nation, Le Mali d’abord.
    Oui tous ceux-ci sont des vérités du président IBK qui aime tend son pays.

  31. Le président IBK est celui qu’il faut pour le Mali, car ton meilleur ami ne te conduit jamais dans une guerre, il a toujours prôné la paix et la réconciliation.
    Nous gagnons plus en faisant de paix que dans la guerre avec IBK. Il a le véritable amour de sa nation.

  32. Le choix en politique n’est pas entre le bien et le mal, mais entre le préférable et le détestable.

  33. Tu surmonteras toutes ces difficultés ma chère patrie et tes détracteurs seront hués car tu sortiras la tête haute de tous ces torts qu’ils te font subir.

  34. Du calme ” en un mot ” le train Mali poursuit son petit bonhomme de chemin cahin-caha jusqu’a sa destination finale ( la paix et le developpement ) rien ne saura se mettra a travers sa route

  35. Nous avons signé pour la paix et la réconciliation, et tous les actes posés depuis la signature de cet accord jusqu’à nos jours vont dans ce sens, que ça soit par la CMA, la plateforme et l’armée malienne !!

  36. Nous n’avons aucun soucis à nous faire concernant l’accord et le retour de la paix et de la réconciliation dans notre pays, et l’investissement des différentes parties pour l’atteinte des objectifs fixés, à savoir la CMA et la plateforme !!!

    • Je crois oui aussi yugubané veridique 😉 ,
      Même S’il y peut y avoir des dents de chien d’un tel contre tel, cet aspect est minime face la cause dans la Grandeur.
      DAK faits son inspecteur d’investigations a la facon d inspector gadget 😆 .
      A suivre alors… 😉 .

  37. Ce sont les journalistes à la con qui sont en train d’envenimer la situation, chose qui ne doit pas être faite surtout en cette période de crise !!! Sinon la CMA et la plateforme ont donné leur parole pour la mise en oeuvre de cet accord !!!

  38. C’est forcement un autre coup de l’opposition malienne, plus particulièrement Tièbilé Dramé parce qu”il est capable de bien pire que cela !!! Il veut à tout prix nouir aux maliens et au président de la république !!!

  39. Je me demande bien ce que les journalistes maliens peuvent avoir dans la tête pour publier des articles pareils !!! Le pays est en crise, au lieu d’appeler la population au calme et à l’apaisement , vous incitez les gens à la révolte !!!

  40. La CMA et la plateforme ne sont pour rien dans cette attaque, elles ont toutes deux opté pour la paix et la réconciliation dans notre pays en signant l’accord de paix, et elles travaillent pour sa mise en oeuvre !!!

  41. La CMA et la plateforme ne sont pour rien dans cette attaque, elles ont toutes deux opté pour la paix et la réconciliation dans notre pays en signant l’accord de paix, et elles travaillent pour sa mise en oeuvre !!!

  42. C’est vraiment désolant de voir que les leaders politiques maliens notamment TIEBILE et les journalistes se comportent de cette façon !!! Car c’est à cause de Tièbilé qu’est survenu le problème de tracts qui nous fait revenir en arrière sur l’accord de paix signé !!!

  43. Nous connaissons tous ceux qui sont à la base de toutes ces malversations, à savoir l’opposition. L’opposition n’a nullement lieu d’exister, car elle est remplit de bouffons et de mecs sans valeur et sans dignité, avec ces journalistes de merde !!!

  44. Le tract en question n’a absolument aucune importance dans la mesure où tous les groupes présents dans la zone du septentrion malien ont participé à la signature de l’accord de paix et de réconciliation nation issu du processus d’Alger. C’est juste une manière pour certaines personnes malintentionnées dans le processus de paix de compromettre la paix. 😛 🙁 🙁 😛 💡 💡 💡

  45. Je suis sûr que ce tract n’est pas d’aucun groupe terroriste. C’est un acte de nos opposants malhonnêtes. Ces hommes politiques n’ont aucun respect pour ce pays. Voilà pourquoi ils se permettent de faire de chose pareille contre le régime d(Ibrahim Boubacar Keïta. 😀 😀 💡 💡 💡

  46. Je suis sûr et certain que quelque chose cloche derrière cette histoire de tract. Mais je ne suis pas confiant envers Tièbilé Dramé qui avait voulu saboter la visite d’Etat du chef de l’Etat, son excellence Ibrahim Boubacar Keïta. Comme on aime le dire souvent: le chien ne change pas sa manière de s’asseoir. 😀 😀 💡 💡 💡

  47. Je doute fort si ce n’est pas Iyad Ag Ghaly qui se cache dernière cette affaire. C’est uniquement lui et ses hommes qui n’ont pas pris part à la signature de l’accord de paix et de réconciliation nationale issus du processus d’Alger. Récemment il a rejeté cet accord. Donc rien ne prouve le contraire de ce que je viens d’avancer. 😀 😀 💡 💡

  48. La découverte de ce tract ne doit en aucune manière porter un coup de bec au processus de paix et de réconciliation qui tend déjà à mettre un terme à la crise. On a vu que les groupes armés de la Cma et de la Plate-forme ont signé un accord entre eux au nom de la paix. On doit oublier ce tract et passer à autre chose. 😀 😛 😛 😥 😥

  49. Après cette découverte de tract dans la ville de Ber, les forces de sécurité et de défense vont surgir totalement dans cette ville pour mettre un terme à ce projet de tract de certaines personnes. Mais je soupçonne Tièbilé Dramé dans cette histoire. Car c’est lui qui a été le premier à faire une tel acte. Ce dernier est jaloux de la gestion d’IBK. Donc il est capable de tout pour ternir l’image d’IBK. 😯 😯 😛 😛 😛

  50. L’opération mixte de patrouilles pour la traque des terroristes et en train d’enquêter sur ce tract vu dans dans la ville de BER. Mais j’ai un doute sr le fait qu’il est possible que ce soit Iyad Ag Ghaly qui soit à la base de ce tract. On ne doit pas céder à ce tract. 😛 😛 😀 😀

  51. Monsieur DAK, jusqu’à preuve de contraire, l’auteur de ce tract n’a pas été connu.
    Les mixions conjointes des groupes armés sont les bien placées pour trouver l’auteur de ce tract. Le tract ne doit pas porter aucun obstacle à la nouvelle tournure qu’a pris le processus de paix et de réconciliation nationale. 💡 💡 😆 😆

  52. Je demande aux militants de la Coordination des Mouvements armés de l’Azawad de ne pas se laisser emporter par ce tract. Aucun autre groupe ou homme ne peut plus faire quoi que ce soit pour tarder ou compromettre la paix. L’auteur de ce tract est contre la paix voilà pourquoi il se permet de critiquer les groupes signataires de cet accord. 😛 😛 😀 😀 😀

  53. S’agissant du tract, je suis pour la version d’une conspiration entre l’opposition et certains militants d’Iyad Ag Ghaly pour mettre à zéro le processus de la paix et de la réconciliation en essayant de tourner les groupes ayant signé le texte de l’accord d’Alger contre l’Etat malien. Tout cela pour rendre à feu la gestion d’IBK. 😆 😆 💡 💡 💡

  54. Ses rebelle doivent comprendre que les menaces terroristes ne feront plus peur au Mali.
    Le Mali n’est pas le seul pays dans le combat du terrorisme, tout le monde entier se sont donner les mains afin de devenir un contre les réseaux terroristes.
    Que le bon Dieu protège cette nation contre toute autre mauvaise tentative…

  55. Nous n’avons pas peur et nous sommes capable de tout pour défendre cette nation, cette accord de paix doit être respecté par tous et toute personne qui se met sa contre est un ennemie de ce pays, un ennemie à combattre jusqu’au dernier souffle.
    Vive le Mali debout…

  56. La paix au Mali est notre seul et unique volonté, nous ne voulons que la paix et nous sommes prêt à tout pour défendre le retour de la paix au Mali, des menaces ne nous font pas peur.

  57. Toute personnes qui se met contre le retour de la paix au Mali doit être considérer comme un ennemi de ce pays, nous ne sommes pas de ceux qui ont peur de défendre sa nation.
    Iyad doit au plus vite renoncer à ses idéaux de faire peur cette nation, nous n’avons pas peur de lui, il doit respecter la volonté de cette nation. Le Mali n’est pas le seul pays pour combattre le terrorisme et toutes ses formes, nous sommes accompagnées par le monde entier.
    Iyad vient de rencontrer sa dernière décision de se mettre contre la volonté de cette nation le Mali.

  58. Nous devons nous basé sur l’accord et son application. L’application de l’accord d’Alger doit voir le jour, elle est de la réflexion de toute une nation. Iyad doit comprendre que l’application de l’accord d’Alger est une volonté des maliens. Rien de doit nous faire renoncer à cette application.

  59. DAK, nous ne vous croyons pas, vos informations n’ont pas de sources.
    Le Mali unis combattra toute personne voulant se mettre contre sa volonté, Iyad n’est pas normal, il est l’un des ennemis du retour à la paix au Mali.
    Cet homme doit vraiment arrêté de faire reculer le pays en arrière.

  60. Nous interpellons la bonne volonté de la communauté international à arrêter Iyad , à mettre terme à ses désirs de nuire à la paix des maliens.

  61. L’accord doit être respecté depuis à sa signature, je ne vois pas pour une importance quelconque, quelqu’un pourra se mettre contre la volonté de tout une nation. Cet accord de paix constitue une arme lourde pour contrer le retour des regrets, nous devons le respecter et le faire respecter à toute personne voulants le saboté.

  62. Nous avons espoir à la paix et c’est à partir de l’accord signer que les maliens peuvent facilement atteindre cette paix. Iyad ne doit pas se mettre entre le Mali et sa paix, au contraire Iyad doit intervenir en faveur de la stabilité du pays la communauté international doit intervenir au plus vite contre la volonté d’Iyad. Nous sommes contre toute personne qui veut se mettre contre la paix malienne.

  63. DAK dites à vos fidèles rebelle que nous sommes unis derrière notre gouvernement.
    Iyad et ses rebelle doivent du respect et de la considération au gouvernement du Mali à la communauté international et aux décisions de rendre la paix une possibilité au Mali, Iyad doit en même temps considérer la volonté de toute cette nation le Mali de sa volonté envers la Paix et à l’application de la paix.
    Pour ce Fait, les acteurs pour la stabilisation doivent tout pour contrer cette nouvelle attitude d’Iyad Ag Aghali.

  64. Monsieur le journaliste, je pense que ce genre de règlement de compte est plus facile à faire dans le désert, plutôt que de venir chercher les une cible entre les chambres d’hôtel.

  65. Le Mali luttera toujours contre le terrorisme et nous sommes toujours aux côtés de ce qui ont prôné pour la paix qui sont les ex-rebelles. Ces terroristes ne veulent pas la stabilité dans notre pays, parce cela va jouer sur leurs trafics d’armes et de drogues. Vive la paix au Mali !!!

  66. Les en quêtes sont en cours évitons de donner des informations non fondées à la population. Il n’y a aucune preuve qui peut confirmer d’abord que ces attaques sont dues à qui conque que ce soit. Évitons la polémique.

  67. Que cela soit un compte rendu ou pas le Mali est toujours derrière ceux qui veulent la réconciliation et la paix dans notre pays. Mais monsieur le journaliste vous avez quelle preuve qui montre que c’est un compte à régler ?

  68. Ces informations cherchent à créer seulement la polémique dans le pays, sinon aucun journaliste ne sait rien de concret dans cette histoire, certains n’ont même pas été sur le lieu du drame à forte raison de donner des informations sur l’attaque. Ils cherchent de l’argent seulement.

  69. Tout compte fait c’est le Mali qui a été frappé et c’est le Mali tout entier qui a été meurtri. Donc nous condamnons cet acte inhumain jusqu’au dernier degré. Si c’est l’opération SENO et DJIGUIYA qui leur fait peur, notre pays continuera toujours de combattre le terrorisme. Vive les forces de sécurité maliennes.

  70. Ce sont les regrettés et les égoïstes qui n’ont pas adhéré au processus de paix qui a abouti à la signature de l’accord d’Alger, qui cherchent à tout prix de saboter l’accord d’Alger et faire traîner la mise en œuvre de l’accord. Soyons unis seulement, comme on le dit c’est l’union qui fait la force.

  71. Qu’ils fassent autre chose sinon notre pays est déjà sur ses pieds et il continuera toujours de combattre le terrorisme jusqu’à l’éradication totale de ce phénomène.

  72. La CMA et la plateforme ont fait l’autre jour un communiqué commun suite à la prise d’otages de l’hôtel Radisson Blu, donc ils ont rassuré tous les maliens leurs bonnes volontés et leur détermination pour la stabilité du Mali. Monsieur le journaliste, éviter de créer la polémique, il faut respecter le deuil national pour le mémoires des victimes s’il vous plait.

  73. Personne ne va nous dissuader ou détourner de notre chemin. La paix seule la paix nous ne voulons rien d’autre. Ces menaces ne vont rien changer. Vive l’accord d’Alger et vive le Mali uni et laïc !!!!

  74. Monsieur le journaliste il ne faut pas donner de place à la peur dans nos esprits. Ces gens sont des lâches et des mécréants. Tampi pour ceux qui n’ont pas participé au processus de paix, qu’ils veulent ou pas l’accord de paix a été signé et nous avons déjà senti l’effet. Le Mali restera un et indivisible surtout laïc aussi.

  75. C’est ce qu’on appelle le retour de la manivelle, il y a un adage Bamanan qui dit que “quand tu te penches pour lancer ton urine, les dernières gouttes te tomberons dessus”; ces bandits devraient savoir que le Mali ne serait jamais pour eux et sa jamais. Ces deux régimes de la démocratie qui est à la base de ce qui arrive au Mali; car un pays sans armée est un pays livré à toutes formes de banditisme. Comment les chefs de la haute autorité d’un état peuvent-ils croire qu’un pays peut fonctionner sans armée; seul ATT et Alpha Oumar KONARE peuvent croire à des bêtises de ce genre. Quelle honte pour ces Présidents? Quelle ignominie de la part de ces Présidents? Quelle indignité de la part de ces Présidents? Quel éhonté de la part de ces Présidents? Ils sont sans scrupule. Qu’Allah le tout puissant protège et aide le Mali.

Comments are closed.