En un mot : L’UNTM face au PM

3

C’est en principe aujourd’hui que le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga recevra l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM). Une rencontre pour détendre l’atmosphère délétère entre la centrale et le gouvernement.Pourquoi maintenant une telle concertation ? Nous sommes tentés de dire que les autorités ont pris l’ampleur de la grève largement suivie de l’UNTM  du 9 au 11 janvier 2019.

Qu’est-ce que le PM peut proposer de mieux aux travailleurs affiliés à l’UNTM pour obtenir une accalmie ? Pas grand-chose dans la mesure où le ministre en charge de la Fonction publique et les autres départements impliqués dans les négociations n’ont pas pu convaincre l’UNTM. Pis, le  secrétaire général de l’UNTM,  Yacouba Katilé va jusqu’à accuser le gouvernement d’avoir fait preuve de mauvaise foi tout au long des négociations. Va-t-il fléchir face au chef du gouvernement ?

Pour l’heure, il y a une forte attente chez les travailleurs qui souhaitent voir l’aboutissement de leur cahier de doléances. Coincé, le Premier ministre est dans l’obligation de proposer plus qu’un forum social en vue trouver une solution à la crise de confiance.

DAK

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Après avoir montré les biceps, Katilé Yacouba et ses acolytes iront impérativement au dialogue. A quoi a servi cette grève de 72 h de l’UNTM? Katilé yacouba a voulu montrer aux autorités qu’il a de la force pour une raison inavouée. Maintenant qu’on a vu de il est capable, qu’il aille négocier les intérêts des travailleurs et quitte dans sa démonstration de force inutile. C’est cela sa mission.

  2. Esperons DAK que cette rencontre soit le lieu d’une bonne ecoute et d’une oreille attentive aux aspirations et gemissements des travailleurs maliens qui on se le cache pas sont tres mal payes. Que la centrale syndicale aussi sache raison garder car de greves en greves on finit par mettre en peril ce qui est acquis en matiere de performance economique et si tel devient le cas du mali, une economie peu performante ne peut pretendre faire des ameliorations salariales.
    Pourquoi le gouvernement et l’UNTM ne reflechissent pas ensemble a des logments sociaux 100% pour les fonctionnaires en quelques annees un grand nombre aurait recu leur part. Oui le cout de la maison et le transport constitu la grande part du cauchemar des maliens, juste une reflexion

  3. C’est dommage de voir un gouvernement qui se comporte comme un amateur incapable de prendre en charge les besoins de ses travailleurs depuis plus de cinq ans en fuyant les débats chaque fois que ceux-là s’imposent avec acuité. Nous sommes face à un gouvernement composé des hommes et des femmes incapables de prendre en charge les souffrances de son peuple travailleur, pourtant eux-mêmes se remplissent les poches sans vergogne et ils croient se faufiler incognito et en catimini alors que ce peuple est toujours en position de veille et voit parfaitement les richesses de ses dirigeants qui prennent des positions de moquerie face aux souffrances de ce peuple qui n’a jamais été heureux dans la gouvernance des régimes successifs depuis l’indépendance à nos jours de notre cher Mali. N’est-l pas temps que le gouvernement actuel prennent conscience des souffrances du peuple travailleur malien afin qu’au moins une fois ce peuple puisse dire ouf! ouf! et ouf!. Les hommes d’état maliens sont sans pitiés face aux souffrances de leur peuple.

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here