En un mot : IBK va-t-il enfin négocier avec Iyad ?

8

Pour l’heure, le chef de l’Etat refuse cette éventualité comme une partie de la communauté internationale opposée à toute négociation avec les terroristes. Mais jusqu’à quand ? “Ils se sont auto-exclus en tuant, en choisissant le terrorisme comme mode d’action”, expliquait en septembre le président IBK ajoutant que s’”ils veulent revenir dans les rangs, pourquoi pas, mais ils répondront de leurs crimes”.

Les choses semblent avoir évolué puisque le président de la République a lancé un appel, mardi lors de la rentrée des cours et tribunaux, aux terroristes pour la libération des otages maliens notamment le juge du tribunal de Niono, enlevé dans la nuit du 16 au 17 novembre par des hommes armés. De sources concordantes, des émissaires ont été commis pour entrer en contact avec Iyad et compagnie. La capacité de nuisance d’Iyad est telle dans la région de Kidal que ses alliés du MNLA et du HCUA envisagent d’ouvrir des négociations avec lui.

Chez nos confrères de Studio Tamani, le représentant de la Plateforme, Firhoun Maïga, déclarait qu’”Iyad, c’est quelqu’un qui a une vision. Mais rappelez-vous de ce que l’Algérie a eu comme problème. Pendant combien d’années le GSPC, les Madani et tous ces gens-là qui ont été des islamistes plus durs qu’Iyad ont créé des problèmes dans ce pays ? Aujourd’hui, ils vivent librement dans leur pays. Comment ils sont arrivés à ça ? Il faut aller à leur école. Je ne pense pas qu’il faille fermer la porte”.

Pour le colonel Idriss Hamaha de la CMA, il ne faut pas oublier qu’”Iyad Ag Ghaly est un Malien et beaucoup de gens ont peur de le dire. C’est un Malien peut être avec qui il faut discuter. C’est la responsabilité du président de la République”.

La réalité semble avoir imposé à IBK de revoir sa copie.

DAK

Commentaires via Facebook :

8 COMMENTAIRES

  1. SI IBK veut négocier avec ce terroriste (FDR) ils ont déjà faisaient avec IYAD en 2012 à OUAGA au BURKINA FASO le MALI n’a jamais connu cette catastrophe .

  2. Tu fais allusions aux recommandations de la conférence d’entente nationale que l’opposition malienne a boycottée. La société malienne veut elle une négociation avec Iyad. Je n’en suis pas si sûr.

  3. Sincèrement que doit on négocier avec Iyad si ce n’est la libération du juge et du CB? La laïcité de notre pays ne doit pas quand même pas être négocier avec ce type. C’est ce qu’il demande. Ce n’est pas la france qui nous dit de ne pas négocier le laïcité de notre pays. Il faut de rendre à l’évidence qu’une négociation avec Iyad n’est pas possible tant qu’il aura en tête son histoire de l’Etat islamique.

  4. Je crois qu’il ne faut pas confondre les choses. Le président IBK peut bien négocier la libération du juge et du CB prisonniers des terroristes mais ne négocie pas la laïcité et le caractère républicain. ¨Pourtant Iyad veut instaurer un Etat islamique au Mali. Il est clair sur ce point l’Etat malien a rien à lui offrir car la laïcité de notre pays n’est pas négociable. Cela doit être clair pour tout le monde.

  5. Malheureusement que ce n’est pas notre président qui décide.
    Ce n’est pas IBK qui refuse,mais la France.
    On sait maintenant qu’ IBK renonce aisément à la pression entêtée .
    Et pourtant là il reste inflexible malgré la recommandation de la conférence d’entente nationale .
    Il ne faut pas s’attendre à ce qu’ il relâche facilement tant que la France est contre.
    La seule compétence qu’ il a manifesté,en dehors de sa capacité à rouler dans la farine l’opinion,est sa volonté d’exécuter à merveille les instructions données.
    Ce qui a fait son succès avec ALPHA OUMAR KONARE.
    Le Mali a plus que jamais besoin d’un homme digne qui n’hésite pas à s’opposer à la France quand L’INTÉRÊT du Mali l’exige,comme exactement la France face aux États-Unis.
    QUE LA SOUVERAINETÉ DU MALI S’EXPRIME POUR QU’ IL RETROUVE LE CHEMIN DE LA PAIX.

    • Sincèrement que doit on négocier au juste avec Iyad qui veut que le Mali soit un pays islamique?

  6. C’est regrettable très cher DAK, IBK n’a même pas de copie actuellement car il s’agit d’un tohubohu autour de ce vieux politiciens totalement déphasé par rapport à la situation. Nous sommes dans un impasse dont le contrôle échappe à tous les analystes de ce monde ici bas, mais, mais, mais le dénouement serait une catastrophe, cela est sans équivoque. Notre pays est dans l’œil du cyclone cela est sans équivoque et le soulèvement se ferait sans nul doute, car le régime d’IBK a laissé accumuler les choses et maintenant pour dénouer cette situation multidimensionnelle le cerveau humain et les acteurs en présence ne pourraient jamais se mettre en cohérence et le boom est inévitable.

    • On peut dire que ta haine contre IBK a atteint son paroxysme. A tel point que te buy custom essays now! souhaite le pire pour le Mali. Mais cela n’est pas nouveau qu’on annonce le fin de ce pays mais il est toujours là. Le boom que tu annonces est plus proche de ta vie que le Mali.

Comments are closed.