Mon mot à dire : Le groupe Ozone donne une nouvelle âme à Bamako

1

L’œil du Reporter : Quand un autre pays vient nous donner une leçon de propreté !La négligence des autorités à ramasser les ordures et l’incivisme des populations à les déverser par-ci et par-là, avaient contribué à asseoir l’insalubrité dans les différents quartiers de la capitale. De Dabanani à l’ACI 2000, l’insalubrité avait pris le dessus sur la salubrité. Et face à l’énormité des ordures déversées, les autorités se sont vues vite débordées, leur évacuation étant devenue un autre problème. Une situation qui avait provoquée l’ire des populations qui, pour manifester leur mécontentement, déversaient leurs ordures sur les principales artères de la capitale.

Ainsi, c’est pour résoudre ce problème de l’insalubrité que les autorités ont signé un contrat avec le groupe Ozone pour assainir la capitale. En effet, depuis le début des travaux de nettoyage par le groupe Ozone, on constate que Bamako a repris un autre visage, celui d’une capitale propre où il fait bon vivre.

Aujourd’hui, les usagers de la route circulent sans qu’un grain de sable ne tombe dans leurs yeux. Les nettoyeurs prennent le soin de débarrasser les voies du sable qui l’envahissait. Et des poubelles sont déposées le long des routes pour servir de dépotoir d’ordures. Mais, l’aspect le plus salvateur est celui de l’anneau Sotrama, qui faisait qu’avec l’occupation anarchique des voies par les commerçants ambulants, ce lieu était devenu endroit très  sale et puant. Pis, cette voie, jusqu’aux abords de l’Assemblée nationale, était le souvent envahie les ordures déversées par ces commerçants. Ce faisant, la route était entrecoupée et il fallait attendre que la voirie vienne enlever ces ordures pour permettre aux usagers de la route de circuler. Aujourd’hui, cette situation est un triste souvenir.  Car, avec le déguerpissement des commerçants ambulants et  le nettoyage de cette voie par le groupe Ozone, l’anneau Sotrama est devenu une route fréquentable.

Le Borgne

Source : L’Oeil

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

1 commentaire

  1. C’est bien de balayer les grandes artères, peut être en prélude au sommet qui doit se tenir à Bamako, cà c’est du déjà vu avec l’arrivée de Chirac. Mais et les ordures ménagers ? Car à Bamako, le problème de l’insalubrité, c’est plutôt les ordures ménagers. Après avoir balayer sa cour et la devanture de sa maison, où verser ces ordures ? Sillonner les rues, vous verrez qu’elles sont transformées en dépôt d’ordures. Quelle santé pour une telle population.

Comments are closed.